Gérard Streiff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Streiff.
Gérard Streiff
Description de cette image, également commentée ci-après
Gérard Streiff au 3e Festival du polar méditerranéen de Villeneuve-lez-Avignon,
octobre 2007
Naissance (68 ans)
Moyeuvre, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Gérard Streiff, né le à Moyeuvre (Moselle), est un journaliste, essayiste et romancier français. Il a été directeur de collection.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Streiff suit à Strasbourg les cours de Sciences-Politiques (1967-1970), puis de l’Institut des hautes études européennes (1972). Il reprend ses études sur le tard, passe en 1997 un DEA à l’IEP de Paris et signe une thèse (1997-2001) consacrée au dirigeant communiste Jean Kanapa - dont il a été le collaborateur - qui lui vaut le grade de Docteur de Science Po Paris en histoire. Entretemps, il a travaillé au secteur international du PCF (1973-1981), a été correspondant à Moscou du quotidien L’Humanité (1982-1986), puis rédacteur en chef adjoint des magazines Révolution et Regards. Depuis 1994, Gérard Streiff travaille au département communication du PCF. Il a publié une trentaine d’ouvrages : essais sur l’histoire de l’intelligentsia de gauche dans les années 1950, biographies, romans d’aventures et romans noirs.

C’est avec une œuvre à destination de la jeunesse, Le Port du désert (1998), ayant trait à la corruption et à la menace écologique au Kazakhstan, qu’il fait ses débuts de romancier. S’ensuivront d’autres romans comme Les Pilleurs de fresques (1999), où des jumeaux parviennent à mettre au jour un trafic de peintures rupestres ; Maudit détroit (2001), histoire d’une amitié entre un vacancier en Espagne et un « sans papier » ; et Piège à loups (2002) sur une polémique opposant bergers et défenseurs des loups…

Paru aux Éditions Baleine dans la collection « Le Poulpe », l'action de son premier roman noir Le Cas GB (2000) démarre avec la découverte d’un corps dans la salle des archives du PC. L’enquête du Poulpe au siège du parti le conduira à évoluer dans le milieu SM de la capitale. Il se heurtera aux ombres de la guerre d’Espagne. En 2001, chez Baleine, Streiff inaugure avec Les Caves de la Goutte d’Or, la collection « Polarchive », une série de polars fictifs fondés sur des événements historiques alors éclairés par le regard contemporain. Dans ce premier opus qui donne naissance à deux personnages récurrents – Chloé, étudiante en histoire et Antoine, soixante-huitard, bibliothécaire et érotomane –, des archives sulfureuses sont mises au jour quarante ans après la guerre d’Algérie et font la lumière sur le sombre 17 octobre 1961. La série qu’il dirige reçoit un bon écho dans la presse mais s’arrête dans le naufrage de Baleine après un second titre. Elle sera relancée aux Éditions du Passage et compte en 2005 douze titres.

Sur le ton de la farce, La Guerre des croûtons (2002) raconte une guérilla intergénérationnelle entre trois vieux politiciens au rancart et des trentenaires proprets qui monopolisent la campagne présidentielle. Dans Les Yeux de Lénine (2005), roman où se télescopent URSS d’hier et Russie d’aujourd’hui, un archiviste spécialiste de l’URSS est retrouvé assassiné. Une journaliste qui a hérité de ses papiers comprendra que la disparition d’une photographie et la crainte de sa réapparition constituent les raisons de ce meurtre.

Avec des romans engagés, documentés, et souvent en prise directe avec l’histoire, l’œuvre de Gérard Streiff se situe dans la lignée de Didier Daeninckx et Pierre Bourgeade, deux auteurs qu’il vénère.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

En 2012, il soutient publiquement Jean-Luc Mélenchon candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle, appelant à voter pour lui dans un appel signé par 50 auteurs de polar [1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Le Cas G.B.. Paris : Baleine no 199, coll. "Le Poulpe", 2000. (ISBN 2-84219-271-0)
  • Les Caves de la Goutte d’Or. Paris : Baleine, coll. "Polarchive" no 7, 2001. (ISBN 2-84219-346-6)
  • La Guerre des croûtons. Paris : Baleine, coll. "Série grise" no 17, 2002. (ISBN 2-84219-396-2)
  • Les Yeux de Lénine. Paris : Le Passage, 2005, 195 p. (ISBN 2-84742-071-1)
  • Le Putsch. Issy-Les-Moulineaux : Éd. du Toucan, coll. "Toucan noir", 2008, 203 p. (ISBN 978-2-8100-0103-3). Rééd. Bihorel : Krakoen, coll. "Forcément noir", 2011, 232 p. (ISBN 978-2-916330-79-2)
  • La Collection. Marseille : l'Écailler, coll. "L'écailler du Nord" no 115, 2009, 160 p. (ISBN 978-2-35299-031-4). Rééd. Nancy : Les Refusés, coll. "La Maison d'en face", 2011, 148 p. (ISBN 979-10-90715-02-8)
  • Le Trésor de Staline. Bihorel : Krakoen, coll. "Forcément noir", 2010, 185 p. (ISBN 978-2-916330-53-2)
  • Mort en coulisses. Vanves : Éd. du Bout de la rue, coll. "Piste noire", 2011, 76 p. (ISBN 978-2-916620-69-5)
  • Le Bouclier de Gergovie. Nantes : Gulf stream, coll. "Courants noirs", 2011, 175 p. (ISBN 978-2-35488-098-9)
  • Les Marques du fouet. Paris : La manufacture de livres, 2011, 173 p. (ISBN 978-2-35887-023-8)

Documents[modifier | modifier le code]

  • EX-URSS, un nouveau tiers-monde; Essai , Messidor-Éditions sociales, Paris 1992 (ISBN 2-20906639-5)
  • Jean Kanapa 1921-1978. Une singulière histoire du PCF, L’Harmattan, 2001 (ISBN 2-7475-1814-0) (vol. 1) (ISBN 2-7475-1815-9) (vol. 2)
  • Guy Môquet : Chateaubriant, le 22 octobre 1941 : docu-fiction. Pantin, Le Temps des cerises, 2007, 140 p. (La Mauvaise graine). (ISBN 978-2-84109-695-4)
  • Adam Saulnier : journaliste d'art à l'ORTF, biographie / préf. Cécile Méadel. Paris, L'Harmattan - INA, 2008, 233 p. (Mémoires de télévision). (ISBN 978-2-296-05255-0)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Projet de discours pour le 22 mars 2000 (in 22 mars 2000, c’est un bon jour pour Gabriel, Baleine, « Le Poulpe » no 186, 2000)
  • La Débande à Bonnot (in Écrans noirs 25 nouvelles « Polar, cinéma et stars », vol. 2, Le Marque-Page, 2002)
  • Janus (in CCAS Infos no 242, janvier 2004)
  • Le Scaphandrier (in L’Humanité no 18655, 5 août 2004 ; in 36 nouvelles noires pour l’Humanité, Hors Commerce « Hors Noir », 2004)
  • Main courante (in Ligne noire n° spécial Festival, 2004)
  • La Terrasse d’Osiris (in Rapport d’étape au fil du Nil, Centre culturel français du Caire, 2005)
  • Pas de dépôt de plainte (in Il n’y avait rien de plus terrible que son regard… : le racisme vécu, des discriminations au quotidien, Syllepse, 2005)
  • Rouge sur blanc. Bihorel, Krakoen, 2011, 18 p. (Petit noir ; no 4) (ISBN 979-10-90324-21-3)
  • J’ai peur, dans Bérurier noir : 30 nouvelles noires / sous la direction de Jean-Noël Levavasseur. Rosières-en-Haye : Camion blanc, octobre 2012. (ISBN 978-2-35779-212-8)

Romans pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Le Chalutier du désert / Le Port du désert (Hachette « Bibliothèque verte » no 527, 1998 / Magnard Jeunesse « Les Policiers » no 12, 2003) (ISBN 2-01-209993-9) (ISBN 2-210-98442-4)
  • Les Pilleurs de fresques (Magnard Jeunesse « Les Policiers », 1999) (ISBN 2-7434-3416-3)
  • Train de nuit blanche (Magnard Jeunesse « Les p’tits policiers », 2000) (ISBN 2-210-98040-2)
  • Maudit détroit (Magnard Jeunesse « Les p’tits policiers », 2001) (ISBN 2-210-98055-0)
  • Piège à loups (Magnard Jeunesse « Les p’tits intrépides », 2002) (ISBN 2-210-98105-0)
  • La Guerre des petits soldats (Castor poche « Voyage du temps » no 915, 2003) (ISBN 2-08-161945-8)
  • Télétoc (Magnard Jeunesse « Tipik junior » no 35, 2005) (ISBN 2-210-98616-8)
  • Tête de serpent. Sartrouville : Atelier de presse, 2008, 150 p. (Le petit atelier noir, no 3). (ISBN 978-2-35310-075-0)
  • La Joconde des cavernes. Sartrouville : Atelier de presse, 2008, 150 p. (Le petit atelier noir, no 1). (ISBN 978-2-35310-073-6)
  • La Farandole des morts. Sartrouville, Atelier de presse, 2008, 150 p. (Le petit atelier noir, no 2). (ISBN 978-2-35310-074-3)
  • L'Inconnu du BLB / Gérard Streiff et des jeunes du Bois-l'Abbé ; postf. Jean-Marie Forget. Toulouse, Erès, 2009, 133 p. (ISBN 978-2-7492-1124-4)
  • La Joconde de Cro-Magnon. Vanves, éd. du Bout de la Rue, 2010, 90 p. (Jeunesse. Detectivarium, no 3). (ISBN 978-2-916620-51-0)
  • Mort en coulisses. Vanves : éd. du Bout de la rue, coll. "Piste noire", 2011, 76 p. (ISBN 978-2-916620-69-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]