Furioso-North Star

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Furioso
Furioso-North Star
Furioso au modèle, en Pologne
Furioso au modèle, en Pologne
Région d’origine
Région Drapeau de la Hongrie Hongrie
Région d'élevage Europe centrale
Caractéristiques
Morphologie Cheval de selle et cheval carrossier
Taille 1,62 m à 1,72 m en moyenne
Poids 480 kg à 520 kg
Robe Généralement bai
Tête Fine, profil rectiligne
Pieds Solides
Caractère Calme
Statut FAO (conservation) En dangerVoir et modifier les données sur Wikidata
Autre
Utilisation selle et attelage

Le Furioso, Furioso-North Star ou demi-sang de Mezőhegyes est une race de cheval de selle et de traction légère hongroise, originaire du haras de Mezőhegyes. La race porte le nom de ses deux étalons fondateurs, deux Pur Sangs bais nommés Furioso et North Star, qui ont donné les deux lignées subsistant de nos jours. Le Furioso-North Star est un cheval léger à mi-lourd, montrant une forte influence du Pur Sang. Jadis utilisé pour les travaux agricoles et la selle en Hongrie, il devient de plus en plus un cheval de sport, apte notamment à l'attelage de compétition.

La race est diffusée dans un bonne partie de l'Europe centrale, mais elle est rare et menacée d'extinction.

Histoire[modifier | modifier le code]

La race est connue sous trois noms, Furioso, Furioso-North Star, et « demi-sang de Mezőhegyes »[1], en référence au haras de Mezőhegyes auquel elle est intimement liée, puisqu'elle y a été créée[2] au XIXe siècle[3]. Il s'agit donc d'une création de l'empire austro-hongrois[4], même si de nos jours, le Furioso-North Star est le plus connu des demi-sangs hongrois[5]. Le haras de Mezőhegyes a la particularité de gérer les croisements et la reproduction entre chevaux par couleur de robe. En 1841, le haras importe un étalon Pur Sang de robe baie nommé Furioso[6], qui donne naissance à 95 étalons de 1841 à 1851. Le stud-book de la race de Furioso est créé en 1850[7]. En 1852, North Star, un autre étalon Pur Sang, est importé d'Angleterre. Portant également une robe baie, ses descendants sont croisés avec la lignée de Furioso[6], là aussi sur des juments hongroises, entre autres d'origine Nonius[3]. North Star a des trotteurs du Norfolk parmi ses ascendants et donne une lignée de trotteurs réputés[8]. Il s'agit d'un cheval compact aux membres courts, avec une superbe tête.

Les deux lignées distinctes portent les noms de leurs fondateurs, qui sont les deux étalons les plus influents sur la race[9]. En 1885, elles sont fondues en une seule[10]. En 1920, 5 étalons, 44 poulinières et 206 poulains de la race sont importés de Bontida vers Mezőhegyes[11]. La race rencontre de nombreuses difficultés à cause des conséquences de la Seconde Guerre mondiale[2]. de nombreux chevaux hongrois sont évacués vers les États-Unis, qui créent une association du cheval hongrois sans distinguer les races[12]. En 1943, les lignées sont réorganisées, la lignée Furioso est divisée en deux lignées A et B, de même que la lignée North Star. La lignée B de North Star est depuis éteinte. En 1961, le cheptel est transféré au haras d'état de Nagykunság[10]. Les animaux subsistants proviennent en partie de ce cheptel, et en partie des chevaux détenus par les agriculteurs hongrois des environs[10]. Depuis 1950, ils n'ont été croisés qu'avec des Hanovriens et des Pur Sangs[7].

En 1985, la race bénéficie d'un programme de conservation d'élevage financé par le gouvernement hongrois[13]. En 2012, l'orientation de plus en plus sportive de ces chevaux motive la mise en place de nouveaux critères d'évaluation et de sélection, inspirés de ceux de l'Allemagne et des Pays-Bas[14].

Description[modifier | modifier le code]

Détail de la tête et de l'encolure

C'est un cheval dit « à deux fins »[10], dont le modèle varie de mi-lourd à selle. Il est doté de cadre, d'une solide constitution et d'une apparence noble[10], avec un corps volumineux et de bons mouvements[2]. Sa taille varie entre 1,62 m et 1,72 m au garrot selon l'ouvrage de l'université d'Oklahoma (2007)[6], de 1,60 m à 1,65 m selon l'ouvrage de Bongianni (1988)[15], et de 1,61 m pour les femelles à 1,65 m pour les mâles en moyenne selon les mesures réalisées en 1993 et transmises à la FAO. Le poids moyen des femelles est de 480 kg et celui des mâles, de 520 kg[7]. Les poulinières de la race ont fait l'objet de mesures précises dans le cadre d'une étude comparative, en 2009. La hauteur au garrot va de 1,50 m à 1,70 m, le tour de poitrine de 1,79 m à 2,04 m, et le tour de canon va de 20 à 22 cm[16].

Le port de tête est altier[17], la tête ressemble beaucoup à celle du Pur Sang de par sa finesse, si ce n'est que les oreilles sont plus longues[4]. Fine et bien découpée, elle est proportionnelle au corps, avec un chanfrein rectiligne[10], des naseaux bien ouverts[4], de grands yeux[17] et un bout du nez carré. Les oreilles sont bien dessinées et de taille moyenne, le regard est curieux et assuré. Le Furioso-North Star possède une encolure droite ou légèrement arquée, bien musclée[10], moyenne[17] à longue, bien attachée[4], élégante, avec une crinière flottante[15]. Les épaules sont obliques et bien dessinées[15], la poitrine profonde. Le garrot est prononcé[17], de longueur et de hauteur moyennes[10]. Le dos est musclé, de longueur moyenne[17] à long, et plutôt droit[15]. Le thorax est très profond et de forme arrondie[18]. La croupe est longue et musclée[17]. Les membres sont longs et solides[15], dotés de canons courts et bien dessinés[17], et terminés par des pieds résistants, bien conformés et proportionnels à la masse du cheval[4]. L'arrière-main est bien développée et la queue implantée haut.

Robes et tempérament[modifier | modifier le code]

La robe la plus commune est de loin le bai, le noir et l'alezan étant rares[10]. Jusqu'en 2004, seules ces trois robes étaient autorisées par la standard hongrois de la race. Cependant, un reproducteur slovaque a introduit le gène gris, qui s'est depuis répandu[19]. Le stud-book hongrois a fait le choix d'accepter le gris depuis 2004[17]. La présence de marques blanches représente une exception[4]. Son tempérament est plutôt calme et énergique[15], ce cheval est réputé pour son équilibre et son intelligence[8]. Ses allures présentent du rythme et de la souplesse[17].

Génétique[modifier | modifier le code]

Une étude génétique a démontré sa proximité avec le Pur Sang, race qui entre d'une manière importante dans la création du Furioso-North Star[20]. Le cas est fréquent lors de créations de races de chevaux, de nombreuses autres races étant issues de croisements entre juments indigènes et étalons Pur Sang. Le Furioso est en effet très près du sang[8]. Il est également plus proche génétiquement du cheval Gidran que du Nonius, une autre race hongroise créée au haras de Mezőhegyes. Bien que son taux de diversité génétique soit raisonnable, le Furioso-North Star est plus consanguin que le Gidran et le Nonius[21]. Une analyse sur la parenté moyenne de la population de chevaux Furioso du haras de Beclean pe Somes a démontré quelques erreurs dans les accouplements, ce qui met la race en danger[22].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le Furioso-North Star était jadis essentiellement destiné à l'usage militaire[21] et à la traction légère[4]. Les sports équestres forment désormais la principale utilisation de la race[14]. Le maintien de la race est permis par l'usage polyvalent de ces chevaux sous la selle comme aux travaux agricoles attelés. Le Furioso-North Star est même, d'après l'étude de l'université d'Oklahoma, l'un des chevaux Warmblood les plus polyvalents au monde. Les croisements avec le Pur Sang donnent de bons chevaux de sport[10]. Il est considéré comme multitâches[2], convient pour le saut d'obstacles, le dressage et l'attelage[19]. Quatre chevaux de la race ont d'ailleurs remporté un marathon d'attelage à Aachen[4].

Le Furioso-North Star a influencé la création de la race Sárvár[23].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Le Furioso-North Star est considéré par l'étude de l'université d'Uppsala (2010) comme une race à diffusion européenne en danger d'extinction[24]. Malgré cette diffusion et son statut de « trésor national » en Hongrie, la race est très confidentielle, notamment par rapport au Nonius qui bénéficie de davantage d'attention[19]. D'après l'évaluation de la FAO réalisée en 2007, ce cheval est classé « en danger » (statut D)[25]. Le Furioso est considéré comme rare[6], la race est essentiellement élevée en préservation dans son pays d'origine, la Hongrie[2]. Il est élevé également en Roumanie, Slovaquie[17], Autriche, Pologne, Slovénie[15] et Allemagne.

Relevés de la population hongroise transmis à la FAO
Année 1983 1986 1994 2000 2005 2010 2012
Population[7] > 1050 > 850 > 410 662 619 684 655

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dossenbach, Dossenbach et Köhler 1978, p. 195.
  2. a, b, c, d et e Mihók et al. 2005, p. 112.
  3. a et b Pickeral 2003, p. 307.
  4. a, b, c, d, e, f, g et h Soldi 2011, p. 84.
  5. Edwards 2005, p. 122.
  6. a, b, c et d Hendricks 2007, p. 199.
  7. a, b, c et d (en) « Furisoso-North Star/Hungary », Domestic Animal Diversity Information System of the Food and Agriculture Organization of the United Nations (DAD-IS) (consulté le 29 octobre 2015).
  8. a, b et c Emmanuelle Hubrecht (dir.), « Le nonius et le furioso », dans Les plus beaux chevaux du monde, éditions Atlas, coll. « Atlas nature », (ISBN 9782723451406), p. 67.
  9. Draper 2006, p. 72.
  10. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Hendricks 2007, p. 200.
  11. Spanu 1941.
  12. Brengard 2013, p. 98.
  13. (en) Imre Bodó, « HUNGARIAN ACTIVITIES ON THE CONSERVATION OF DOMESTIC ANIMAL GENETIC RESOURCES », Animal Genetic Resources / Resources génétiques animales / Recursos genéticos animales, vol. 4,‎ , p. 19–25 (ISSN 2078-6344, DOI 10.1017/S101423390000016X, lire en ligne)
  14. a et b (en) Zita Gergely, F. Szabó et L. Pongrácz, « Uses of linear conformation evaluation system for traditional hungarian horse breed, Furioso-North Star », Conference: International Conference for PhD Students: ‘Multidirectional Research in Agriculture and Forestry', Kraków, Pologne,‎ (lire en ligne).
  15. a, b, c, d, e, f et g Bongianni 1988, p. 44.
  16. (en) S. Bene, B. Nagy, Z. Nagy, F. Szabó, « Data on the body measurements and live weight of brood mares of different breeds. 1st paper: Literature review. », Állattenyésztés és Takarmányozás, vol. 58, no 3,‎ , p. 213-230 (ISSN 0230-1814, lire en ligne)
  17. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Brengard 2013, p. 96.
  18. Institutul Național Zootehnic (Romania), Annales de l'Institut national zootechnique de Roumanie, vol. 6 à 7, , p. 30 ; 36.
  19. a, b et c Brengard 2013, p. 97.
  20. Mihók et al. 2005, p. 113.
  21. a et b (en) S. Mihók, J. Posta, I. Komlósi et I. Bodó, « Genetic variability of Mezőhegyes horse breeds using genealogical and molecular information », dans Book of Abstracts of the 60th Annual Meeting of the European Association for Animal Production: Barcelona, Spain, August 24th - 27th, 2009, Wageningen Academic Pub, coll. « EAAP-European Federation of Animal Science », (ISBN 9086861210 et 9789086861217, ISSN 1382-6077, lire en ligne), p. 227.
  22. (en) Tr. Lăpuşte, H. Grosu, R. Popa, Dana Popa et Sergiu Emil Georgescu, « RESEARCHES CONCERNING THE AVERAGE RELATEDNESS OF FURIOSO NORTH STAR POPULATION FROM BECLEAN PE SOMES STUD FARM », Lucrari Stiintifice. Seria Zootehnie, vol. 59, no 18,‎ , p. 26-30 (lire en ligne)
  23. Porter 2002, p. 199.
  24. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 63 ; 65.
  25. (en) « Breeds Currently Recorded In The Global Databank For Animal Genetic Resources » [PDF], Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, , p. 139

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Bongianni 1988] (en) Maurizio Bongianni (trad. Ardèle Dejey), Simon & Schuster's Guide to Horses and Ponies, Simon & Schuster, , 255  p. (ISBN 0-671-66068-3, OCLC 16755485, lire en ligne), « Furioso-North Star », p. 44. Voir et modifier les données sur Wikidata
  • [Brengard 2013] Emmanuelle Brengard (dir.), « Furioso north-star », dans 60 races de chevaux de selle, Glénat, , 256 p. (ISBN 978-2-7234-9212-6), p. 96-99. 
  • [Dossenbach, Dossenbach et Köhler 1978] (en) Monique Dossenbach, Hans D. Dossenbach et Hans Joachim Köhler, Great stud-farms of the world, Morrow, , 288 p. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [Draper 2006] Judith Draper, Le grand guide du cheval: les races, les aptitudes, les soins, Editions de Borée, , 256 p. (ISBN 2844944205) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [Edwards 2005] Elwyn Hartley Edwards, « Furioso », dans L'œil nature - Chevaux, Nord Compo, Villeneuve-d'Ascq, Larousse, , 255 p. (ISBN 9782035604088), p. 141 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [Fitzpatrick 2008] Andrea Fitzpatrick, « Furioso », dans Le Monde fascinant des chevaux, Paris, Nov'edit, , 437 p. (ISBN 9782350332086), p. 134-135
  • [Hendricks 2007] (en) Bonnie Lou Hendricks (préf. Anthony Austen Dent), International Encyclopedia of Horse Breeds, Norman, University of Oklahoma Press, , 2e éd., 486  p. (ISBN 0-8061-3884-X, OCLC 154690199, lire en ligne), « Furioso », p. 199-200. Voir et modifier les données sur Wikidata
  • [Pickeral 2003] (en) Tamsin Pickeral, The encyclopedia of horses & ponies, New York, Barnes & Noble, coll. « Encyclopedia of Animal Breeds Series », , 384  p. (ISBN 0-7607-3457-7, OCLC 51516515), « Furioso », p. 307. Voir et modifier les données sur Wikidata
  • [Porter 2002] (en) Valerie Porter, Mason's World Dictionary of Livestock Breeds, Types and Varieties, CAB International, , 5e éd., 400  p. (ISBN 0-85199-430-X, OCLC 828044517), « Furioso-North Star ». Voir et modifier les données sur Wikidata
  • [Ravazzi 2002] Gianni Ravazzi, « Furioso-north star », dans L'encyclopédie des chevaux de race, Bergame, Italie, De Vecchi, , 190 p. (ISBN 9782732825946), p. 80
  • [Soldi 2011] (it) Alberto Soldi, « Furioso-North Star », dans Cavalli: Conoscere, riconoscere e allevare tutte le razze equine più note del mondo, De Agostini, , 258 p. (ISBN 8841876905 et 9788841876909), p. 84 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [Swinney 2006] Nicola Jane Swinney (photogr. Bob Langrish), « Furioso », dans Horse Breeds of the World, Globe Pequot, (ISBN 1-59228-990-8 et 978-1-59228-990-5), p. 45

Articles de recherche[modifier | modifier le code]

  • [Mihók et al 2005] (en) S. Mihók, B. Bán, Cs. Józsa et I. Bodó, « Estimation of genetic distance between traditional horse breeds in Hungary », dans Conservation genetics of endangered horse breeds, Wageningen Academic Pub, , 187 p. (ISBN 9076998795 et 978-90-76998-79-4, ISSN 0071-2477, lire en ligne), chap. 116 de EAAP publication, p. 111-121 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • [Spanu 1941] (en) P. Spanu, Investigations on the acclimatisation of the Furioso-North Star horse in Bontida, Cluj district, Transylvania, Bucarest, , 195 p. Document utilisé pour la rédaction de l’article
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 3 janvier 2016 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 3 janvier 2016 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.