Franfinance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franfinance
Image illustrative de l'article Franfinance

Création 1989
Forme juridique Société anonyme
Slogan Notre engagement, vous accompagner
Siège social Drapeau de la France Rueil-Malmaison Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Direction Touati Gerard (Directeur Général), Ochonisky Julien (Directeur Général délégué)
Actionnaires Société généraleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Crédit à la consommation, assurance, Financement des ventes et d'équipements pour les entreprises
Produits Prêt personnel, prêt automobile, prêts travaux, Crédit à la consommation en ligne, assurance, location, crédit-bail, produit structuré, assurance risques numériques
Société mère Société générale
Filiales CFC Services, Fenwick Lease
Effectif 1020
Site web www.franfinance.fr

Franfinance est un organisme de crédit pour particuliers et professionnels spécialisé dans le crédit à la consommation et les solutions de paiement e-commerce. Elle fait partie des leaders du marché[1], avec, notamment, Finaref et Sofinco du Crédit agricole et Cetelem du groupe BNP Paribas.

Historique[modifier | modifier le code]

Filiale de la Société générale, Franfinance résulte de la fusion en 1989 de trois filiales de la Société générale[2] :

  • La Société Auxiliaire de Crédit, spécialisée dans le financement des automobiles pour les particuliers et le financement des entreprises principalement dans les domaines du transport, du BTP et du matériel agricole.
  • Le CREG (Crédit Électrique et Gazier)[3], spécialisé dans le crédit à la consommation, principalement dans deux grands domaines : l’équipement de la maison (électroménager, télévision...) et l’amélioration de la maison (cuisine, cheminée, véranda...) ainsi que dans les prêts personnels dont le support principal est la carte bancaire Pluriel.
  • Diebold-Solomateg[4], spécialisé dans la location et le financement par crédit-bail de matériel informatique ou computer leasing et dans le financement aux entreprises, particulièrement dans les domaines de l'informatique, de la bureautique et du matériel médical.

L'objectif, en 1989, est de reconquérir des parts du marché que les grandes banques commerciales ont laissé, durant les Trente glorieuses, à de nouveaux groupes de crédit spécialisés, tels que la Compagnie bancaire et Sofinco-La Hénin (racheté, dix ans plus tard, en 1999, par le Crédit agricole), et aux mutualistes[2].

Franfinance possédait, jusqu’en 2013, 28 agences avant de faire évoluer son organisation. Confrontée à une réduction de l'activité de crédit, et à des obligations réglementaires de plus en plus complexes, l'entreprise est passée en 2013 d'une organisation décentralisée à une organisation plus resserrée tout en dématérialisant de plus en plus le processus de souscription[5].

Franfinance a déployé le 29 mars 2016, la signature électronique[6] à tous ses crédits. Il est ainsi le premier établissement financier[7] à proposer la signature électronique à ses clients et prospects. Le client peut choisir de signer son contrat en ligne, dans ce cas il sera redirigé vers une plateforme sécurisée[8] sinon, il lui reste la possibilité de signer son contrat en version papier.

Pour signer électroniquement, Franfinance envoie un mot de passe à usage unique via SMS sur le numéro de mobile du client, il suffit ensuite d’entrer le code reçu et la demande est validée.

Les activités[modifier | modifier le code]

Franfinance est structuré autour de deux activités :

  • le crédit à la consommation pour les particuliers ;
  • le financement d’actifs et des ventes aux entreprises sous la marque Société Générale Equipment Finance.

Le financement aux particuliers[modifier | modifier le code]

Franfinance travaille en partenariat avec de nombreuses enseignes afin de leur permettre de développer leur chiffre d’affaires en proposant des solutions de financement à leurs clients particuliers. Franfinance réalise notamment un partenariat avec La Banque Postale pour la distribution de crédit à la consommation[9].

En s'appuyant sur des partenariats avec différentes enseignes ou en son nom propre, Franfinance s'est plus particulièrement implantée dans 6 secteurs :

  • L’amélioration de l’habitat (piscine, chauffage, fenêtre…) : Art et Fenêtres, Desjoyaux…
  • L’ameublement (meuble, cuisine) : Bois et Chiffons, Cuisine Plus, Aviva, Ixina…
  • L’équipement du foyer et de la personne (multimédia, électroménager, puériculture…) : Toys’R’Us, Ubaldi, Digital, Expert, Connexion, Aubert…
  • Les loisirs (voyage, jardinage, bricolage…) : Nouvelles Frontières, Bricorama…
  • Les services (assurances, énergie, optique, audition…) : Bolloré Énergie, BP…
  • Le crédit renouvelable sans carte (Budget +)

En 2008, Franfinance s’est également vu remettre le prix européen de la Meilleure Nouvelle Carte Affinitaire avec la carte MasterCard Fédération française de golf[10].

Plus de 700 collaborateurs Franfinance sont dédiés au financement aux particuliers et plus particulièrement au financement des ventes. À ce titre, dès 2007, Franfinance fait partie des premières sociétés de crédit à avoir proposé une carte bancaire aux couleurs de grandes marques telles que Nouvelles Frontières (le partenariat entre les deux sociétés n'existe plus depuis 2015)[11]. Pour la marque, c'est une offre de service supplémentaire fidélisant leur clientèle. Pour l'établissement de crédit, Franfinance en l'occurrence, ce sont des revenus supplémentaires, le crédit revenant particulièrement cher pour le consommateur[12],[11].

Une assurance contre les risques numériques est également proposée par Franfinance[13].

Le financement aux entreprises[modifier | modifier le code]

Franfinance, sous la marque Société Générale Equipment Finance[14], travaille en partenariat avec des constructeurs et des distributeurs afin de leur permettre de développer leur chiffre d’affaires en proposant une gamme complète de solutions de financement pour leur clientèle entreprise.

Franfinance propose des solutions de financement : crédit classique, crédit-bail, locations financières et opérationnelles, produits structurés... ainsi que de services à la personne (assurances, remarketing…). La société intervient dans les secteurs d’activités suivants :

  • Haute Technologie (IT, Bureautique, Médical)
  • Équipements industriels (Machines de production, BTP)
  • Transport (Véhicules industriels, utilitaires, semi remorque, porteur, tracteur, autocar)
  • Manutention.

Franfinance gère également une activité de prestations de services pour le compte de sociétés de leasing du groupe Société générale[15] ,[16].

En 1997, Franfinance a conclu notamment un accord pour le rachat d’une partie du réseau européen des sociétés de leasing d’ILC[17],[18].

Grâce à ces partenariats, Franfinance a vu sa note à long terme Standard & Poor’s relevée de A à A+[17].

La dématérialisation de la souscription de crédit[modifier | modifier le code]

Depuis 2011, Franfinance a mis en place une solution de souscription dématérialisée lui permettant de réduire les couts, tout en s’inscrivant dans une évolution technologique générale qui est vécue par certains consommateurs comme plus simple et plus rapide[19],[20]. Le client peut ainsi choisir de souscrire un contrat « tout numérique »[20].

Cette solution, appelée Dem@t’+, a été récompensée par le «Trophée Publi-News» des solutions bancaires innovantes 2012 dans la catégorie « Dématérialisation des flux et des contrats»[21].

Un partenariat avec l'association Crésus[modifier | modifier le code]

Franfinance, en compagnie de CGI Finance, autre filiale de la Société générale, a signé une convention de partenariat avec le réseau des associations Crésus, spécialisé depuis 1992 dans l’assistance aux personnes mal endettées ou surendettées.

Ce partenariat a pour objectif de mettre en place un accompagnement budgétaire des clients présentant des difficultés financières. Dans le cadre de ce partenariat, Franfinance propose aux clients rencontrant des difficultés de remboursement de leur prêt en cours, de les faire entrer en contact avec Crésus. La signature d’une « charte d’accompagnement » entre l’association et le client volontaire amène à la réalisation d’un bilan budgétaire et social, suivi d’un accompagnement personnalisé. Parallèlement, Crésus rend compte en temps réel de son intermédiation[22]

Les ruches Franfinance[modifier | modifier le code]

Un pot de miel de la récolte 2016.

En 2015, Franfinance accueille en son siège à Rueil-Malmaison 2 ruches afin de démontrer un engagement dans une action RSE pour la préservation des abeilles[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Lemasson, « Restructurations bancaires : la place des établissements spécialisés », Revue d'économie financière, no 78,‎ , p. 227 (DOI 10.3406/ecofi.2005.3948, lire en ligne)
  2. a et b « La Société générale crée un nouveau groupe de crédit spécialisé », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « Crédit Electrique et Gazier », sur le site scriponet.com, portail de la scripophilie
  4. « Diebold Computer Leasing », sur le site scriponet.com, portail de la scripophilie
  5. Ninon Renaud, « Franfinance prépare à son tour une restructuration », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  6. « Franfinance passe a une nouvelle étape de la signature électronique », sur Société Générale (consulté le 20 mai 2016)
  7. « Société Générale : Franfinance propose la signature électronique pour les crédits », sur Boursier.com (consulté le 20 mai 2016)
  8. « Société Générale étend la signature électronique aux demandes de prêts », sur www.publi-news.fr (consulté le 20 mai 2016)
  9. Sharon Wajsbrot, « La course contre la montre de La Banque Postale », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  10. « FFGolf MasterCard de Franfinance élue meilleure nouvelle carte affinitaire lors de la cérémonie de Cards & Payments Europe 2008 », Capital,‎ (lire en ligne)
  11. a et b Catherine Maussion, « Des cartes bancaires aux couleurs des grandes marques », Libération,‎ (lire en ligne)
  12. Martine Picouët, « Les dangers des cartes bancaires à double visage », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  13. AFP, « Les pièges d'Internet, un nouveau marché pour les assureurs », Bourse des crédits,‎ (lire en ligne)
  14. « Société Générale Equipment Finance », sur le site verif.com
  15. Robert Paturel, « Fusions - Stabilité relative des grandes tendances générales des restructurations durant l'année 1997 », Revue d'économie industrielle, vol. 91,‎ , p. 137 (DOI 10.3406/rei.2000.3005, lire en ligne)
  16. Reuters, « SocGen lance une activité de leasing aux Etats-Unis », Capital,‎ (lire en ligne)
  17. a et b « Franfinance, filiale de la Société Générale, reprend une partie du réseau européen d'ILC », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  18. « Société Générale a signé un accord avec The International Leasing Company (ILC) », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  19. Patrick Lebihan, « Dossier : Le marché du crédit à la consommation entrevoit-il le bout du tunnel ? Franfinance lance le 1er service entièrement dématérialisé de souscription de crédits à la consommation en 2012 : Solution Dem@t'+ », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  20. a et b Véronique Chocron, Laurent Thévenin et Sharon Wajsbrot, « La signature électronique se généralise », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  21. « Les 7 vainqueurs du «Trophée Publi-News» des solutions bancaires innovantes 2012 », sur le site infodsi.com
  22. Anne Rodier, « Jardin de la voie romaine, Crésus, Emmaüs Défi : trois nominés pour le prix Convergences France », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  23. « Franfinance », sur apiterra.fr (consulté le 7 septembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]