Francis E. Warren Air Force Base

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francis E. Warren Air Force Base
Image illustrative de l'article Francis E. Warren Air Force Base

Lieu près de Cheyenne (Wyoming)
Fait partie de Air Force Global Strike Command (AFGSC)
Construction 1867
Utilisation 1867–1945 (US Army)
Depuis 1947 (USAF)
Utilisation actuelle Modèle:Country data US army puis Modèle:Country data US Air Force
Garnison 90th Space Wing.png
90th Missile Wing
Coordonnées 41° 07′ 59″ nord, 104° 52′ 01″ ouest

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Francis E. Warren Air Force Base

Géolocalisation sur la carte : Wyoming

(Voir situation sur carte : Wyoming)
Francis E. Warren Air Force Base

La Francis E. Warren Air Force Base (AFB) (code AITA : FEW • code OACI : KFEW) est une base militaire de l’United States Air Force située environ 5 km à l'ouest de Cheyenne (Wyoming). C'est une des trois bases de missiles stratégiques des États-Unis en service au début du XXIe siècle. Elle a été nommée en l'honneur de Francis E. Warren.

Warren AFB abrite le 90th Missile Wing (90 MW) du Twentieth Air Force, Air Force Global Strike Command. Le 90 MW gère des ICBM Minuteman III LGM-30G, avec des sites de lancements dans le Sud-Est du Wyoming, dans l'Ouest du Nebraska et dans le Nord du Colorado. Le Twentieth Air Force, qui commande tous les ICBM de l’United States Air Force, y est également basé.

Warren AFB est la base militaire occupée sans interruption la plus ancienne de l’Air Force. Le Fort David Allen Russell (en) a été fondé par l’United States Army en 1867. Les bâtiments sont passés sous le contrôle de l’United States Air Force le 1er juin 1947.

En 2013, le 90th Missile Wing est commandé par le colonel Christopher Coffelt[1] et le Twentieth Air Force est commandé par le Major General C. Donald Alston (en)[2].

Warren AFB est désignée comme census-designated place par le Bureau du recensement des États-Unis. Lors du recensement des États-Unis de 2010 la base comptait 3072 personnels civils et militaires[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fort a été construit en 1867 afin de protéger les travailleurs de l'Union Pacific Railroad[4]. Il a alors pris le nom de David Allen Russell, général tué au cours de la  Bataille de Opequon pendant la Guerre de Sécession. En 1930, le fort a changé de nom pour s'appeler Fort Francis E. Warren. En 1949, il est devenu la Francis E. Warren Air Force Base.

Les unités du 30th Infantry, sous les ordres du colonel John D. Stevenson, commencèrent à construire le fort et le dépôt de matériel proche (Cheyenne Depot) en août 1867. En septembre la première unité de cavalerie arriva. Il s'agissait de la compagnie H du 2nd Cavalry[5]. En 1884, le Fort devint une base permanente. Il hébergea 3 régiments : les 9th et 10th Cavalry ainsi que le 24th Infantry (les fameux Buffalo Soldiers) pendant la plupart du XIXème siècle.

Au tournant du 20e siècle, le Fort D. A. Russell était l'un des plus importantes bases de cavalerie des États-unis et plusieurs phases d'expansions au début du 20e siècle contribuèrent à son agrandissement.

En 1919, l'aérodrome entra en service et devint rapidement le terrain d'aviation d'une centaine d'aéronefs militaires. Les dernières unités de cavalerie du Fort furent démantelée en 1927. En 1930 la base fut renommée Fort Francis E. Warren. Warren était un récipiendaire de la Médaille d'Honneur qui a servi comme gouverneur du Wyoming.

Au cours de la seconde Guerre Mondiale, le Fort Francis E. Warren servi comme centre de formation pour le corps des  Quartermaster de l'armée des Etats-Unis. Un camp de prisonniers de guerre y fut également construit.

En 1949, la base fut rebaptisé Francis E. Warren Air Force Base et intégra le strategic Air Command en 1958. La base devint le siège de la 90e Missile wings en 1963. L'escadrille contrôle plus de 200 lanceurs au cours de la Guerre Froide. La base était la seule escadrille à disposer de missiles Peacekeepers qui furent désactivés en octobre 2005 Le 1er octobre 1993, le 20th Air Force, qui contrôle l'ensemble des escadrilles ICBM américaines emménagea son quartier général à Warren.

Le fort fut classé site Historique National le 15 mai 1975, tout en continuant ses missions de  Francis E. Warren Air Force Base[4],[6].

Au cours de son histoire, le fort (puis la base) a accueilli de nombreux chefs militaires américains influents tels que Carl SpaatzBlack Jack PershingBilly MitchellWalter Reed, et Mark Clark

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.warren.af.mil/library/biographies/bio.asp?id=12582
  2. http://www.20af.af.mil/library/bios/bio.asp?id=13664
  3. « Profile of General Population and Housing Characteristics: 2010 Demographic Profile Data (DP-1): Warren AFB CDP, Wyoming », U.S. Census Bureau, American Factfinder (consulté le 3 avril 2012)
  4. a et b « Fort D. A. Russell » [archive du ], National Historic Landmark summary listing, National Park Service (consulté le 29 février 2008)
  5. Gerald Adams, The Post Near Cheyenne, Boulder, Colorado, Pruett Publishing Company, , 9–10 p. (ISBN 0-87108-777-4)
  6. « {{{1}}} » and Modèle:NHLS url (32 KB).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurer, Maurer. Air Force Combat Units of World War II. Washington, DC: U.S. Government Printing Office 1961 (republished 1983, Office of Air Force History, (ISBN 0-912799-02-1)).
  • Ravenstein, Charles A. Air Force Combat Wings Lineage and Honors Histories 1947–1977. Maxwell Air Force Base (en), Alabama: Office of Air Force History 1984. (ISBN 0-912799-12-9).
  • Mueller, Robert, Air Force Bases Volume I, Active Air Force Bases Within the United States of America on 17 September 1982, Office of Air Force History, 1989
  • Manning, Thomas A. (2005), History of Air Education and Training Command, 1942–2002. Office of History and Research, Headquarters, AETC, Randolph AFB, Texas ASIN: B000NYX3PC

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :