Francesco Zugno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francesco Zugno
Francesco Zugno par Longhi.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Francesco Zugno (Venise, v. 1709 - Venise, 1787) est un peintre italien du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

« Son tempérament le porte à la mélancolie et à mener une vie très retirée »

— Pierre Jean Mariette, « Zugno Francesco », in Abecedario, 1771.

Francesco Zugno est né à Venise probablement en 1709 et y mourut en 1787. Les Zugno sont une très vieille famille vénitienne dont on retrouve le nom au cours des siècles comptant d'ailleurs plusieurs peintres, comme Giambattista Zugno qui au XVe siècle décora, semble-t-il de fresques, le nouveau Palais des Doges[1]. La branche besciane des Zugno donna aussi un Francesco Zugno (1574-1621), homonyme et parfois confondu avec l'artiste de cette page.

Sa vie est encore entourée de mystère. Peintre à succès durant sa carrière, enseignant reconnu à l'Académie de Peinture et Sculpture de Venise, le personnage nous échappe[2]. De sa vie intime, nous n'avons que peu d'éléments, si ce n'est que Zugno s'est certainement marié vers 1742, au moment de la réalisation des fresques de l'église de Fratta Polesine (près de Rovigo)[3].

De son caractère, le peintre vénitien Alessandro Longhi précise qu'il était enclin à la mélancolie et qu'il était solitaire[4].

Il entra à l'atelier de Giambattista Tiepolo certainement en 1730, sur les conseils de son père Faustin Zugno, mais il avait déjà un solide apprentissage de la peinture. Il fut ainsi d'abord disciple puis collaborateur de Tiepolo dans la réalisations d'œuvres picturales entre 1730 et 1737, date à laquelle Zugno reçoit sa première commande indépendante, les tableaux de l'église du couvent de San Lazzaro degli Armeni à Venise[5].

À la fin de sa longue carrière, il fut nommé maestro en septembre 1776 par l'Académie de Venise. Mais en octobre, « Zugno ne peut plus enseigner à cause des indispositions de son état »[6]. En effet, Zugno souffrait d'une infection tuberculeuse qui finit par l'emporter à l'âge de soixante-dix neuf ans, le 13 janvier 1787, dans sa maison vénitienne située Calle della Rosa dans le quartier San Cassiano. Il fut enterré le lendemain dans le cimetière de la paroisse[7].

Francesco Zugno est un peintre de la période rococo. Il a réalisé de nombreuses fresques (plafonds et murs) et des décors de quadratura dans la région de Venise mais aussi dans le Frioul et dans la région de Brescia. À son actif également des tableaux (huiles sur toile) et des dessins conservés dans des musées et des collections particulières du monde entier. Il a été influencé par Giovanni Battista Tiepolo et Sebastiano Ricci dans sa jeunesse, puis évolue dans la dernière partie de sa vie vers un style proche du néoclassicisme.

Il collabora pour la réalisation des petits personnages dans des tableaux communs avec le peintre d'architecture Francesco Battaglioli[8].

Giovanni Scajario (1726-1792) est un de ses suiveurs, particulièrement dans le rendu des figures.

Œuvres[modifier | modifier le code]

légende=La Continence de Scipion (v. 1750), Museu de Arte de São Paulo, São Paulo.

Œuvres de « jeunesse » de Francesco Zugno (1737-1746)[modifier | modifier le code]

  • médaillons à fresque en camaïeu du plafond de l'église des Gesuati (Santa Maria del Rosario) de Venise (été 1737-1739).
  • fresques et tableaux du couvent de San Lazzaro degli Armeni à Venise[9].
  • Minerve dans la bibliothèque, dessin à la mine de plomb, Musée des Beaux-Arts de Budapest, n° inventaire : 58.296.K[10].
  • Sainte Cécile, huile sur toile, 1742, musée Pouchkine de Moscou.
  • Saint Thomas d'Aquin, huile sur toile, musée des Beaux-Arts de Troyes.
  • fresques de l'église de Fratta Polesine (près de Rovigo)[11].

Œuvres de la « maturité » de son style (1747-1765)[modifier | modifier le code]

  • Benoit XI devant l'Apothéose du saint Nom de la Vierge, huile sur toile, 1747, musée civique de Trévise.
  • Allégorie du Bon Conseil, huile sur toile, musée des beaux-arts de Strasbourg, inv. no 286.
  • Plafond allégorique, fresque, palais Pisani (quartier de Santo Stefano) à Venise (vers 1747-1750).
  • collaboration de Zugno pour le Débarquement et banquet de Cléopâtre, fresques, sous la direction de Giambattista Tiepolo, du palais Labia de Venise.
  • Sainte Famille et saint Vincent de Paul, huile sur toile, 1751, église de Pocenia (près d'Udine).
  • Les Âmes du Purgatoire, huile sur toile, 1751, duomo de San Vito al Tagliamento (près d'Udine).
  • Apparition de la Vierge à saint Jean-Baptiste, huile sur toile, 1751 (?), musée archéologique de Cividale (près d'Udine).
  • Débarquement, banquet et mort de Cléopâtre, fresques, villa Soderini (auj.Berti) à Nervasa della Battaglia (près de Trévise), 1754, œuvres détruites en 1917, il reste quelques fragments.
  • Le débarquement de Marc-Antoine et de Cléopâtre, huile sur toile, années 1760, High Museum of Art, Atlanta.
  • Débarquement de Marc-Antoine et Cléopâtre, huile sur toile, Stadtische Gemaldegalerie de Wiesbaden. En association avec Francesco Battaglioli.
  • Mort de Cléopâtre, huile sur toile, collection particulière à Genève.
  • Christ devant Pilate, Mise au Tombeau, huiles sur toile, 1755, stations I et XIV de la Via Crucis de l'église ''Santa Maria del Giglio'' ou Zobenigo de Venise.
  • Moïse sauvé des eaux (1740), huile sur toile de 53,7 cm × 80,7 cm, National Gallery, Londres.
  • La Continence de Scipion (v. 1750), Museu de Arte de São Paulo, São Paulo.
  • Apothéose de San Zeno, huile sur toile de 29,3 cm × 55 cm, Fitzwilliam Museum, Université de Cambridge, Royaume-Uni.
  • Vierge à l'Enfant et saints, huile sur toile de 118 cm × 68 cm, Ca' Rezzonico, Museo del Settecento Veneziano, Cappellina pensile, Venise
  • Sainte Cécile (v. 1742), huile sur toile de 54 cm × 28,5 cm, Ca' Rezzonico - Museo del Settecento Veneziano, Salle 10, Venise
  • Fresques murales, palazzo Capodilista, Padoue.
"Apothéose de saint Maurice", huile sur toile, 262 cm × 123 cm, de Francesco Zugno (1709-1787), Venise, sacristie de l'église San Maurizio, vers 1761.
Apothéose de saint Maurice, huile sur toile, 262 cm × 123 cm, de Francesco Zugno (1709-1787), Venise, sacristie de l'église San Maurizio, vers 1761.
  • Gloire de sainte Marguerite, retable (attribué par Sesler), chapelle Oratorio di S. Margherita di Antiochia, Padoue.
  • Portrait du procurateur Daniele Dolfin, huile sur toile, 233 cm × 160 cm, pinacothèque de la fondation Querini-Stampalia de Venise.
  • Portrait du patriarche F.M.Giovanelli, huile sur toile, 38 cm × 32 cm, pinacothèque du Séminaire Patriarcal de Venise.
  • Le Christ guérissant les Dix lépreux et la Guérison du Paralytique(?), deux huiles sur toile, 300 cm × 170 cm, église Santa Maria degli Angeli de Murano (près de Venise).
  • cycle décoratif de l'église Saint-Maurice de Venise (sacristie), vers 1761.
  • Le Temps dévoilant la Vérité, et Amour et Psyché, huiles sur toile, ovales de plafond, palais Chinois à Oranienbaum (Lomonossov), près de Saint-Pétersbourg (Russie).
  • ensemble important de fresques du palais Baglioni (quartier de San Cassiano à Venise).
  • Iphigénie conduite au temple et Le sacrifice d'Iphigénie, huiles sur toile, 59 cm × 45 cm, Staatsgalerie d'Augsbourg.
  • ensemble de fresques (plafonds et murs) du palais Trento-Papafava de Padoue (1764-1765)
  • Apollon et Daphné et Pan et Syrinx, huiles sur toile, 132 cm × 87 cm, médaillons ovales, musées civiques de Padoue, vers 1762-63.
  • La Présentation des Gracques et La Magnanimité de Scipion, huiles sur toile, 250 cm × 258 cm, palais Labia de Venise, 1765.

Œuvres de « vieillesse » (1766-1775)[modifier | modifier le code]

  • Repas de Nabal et Abigail, huile sur toile, 55 cm × 75 cm, musée du Settecento vénitien, Ca' Rezzonico de Venise, vers 1765-1770, en association avec Francesco Battaglioli.
  • Débarquement de Marc-Antoine et de Cléopâtre et Le Bain de Betsabée, huiles sur toile, 57 cm × 73 cm, collection particulière, en association avec Francesco Battaglioli.
  • décoration à fresque de l'église d'Istrana (près de Trévise).
  • fresques, Triomphe d'Apollon et de la Musique (plafond) et Scènes galantes sur les murs du Ridotto du Teatro Grande de Brescia.
  • Portrait d'une dame, huile sur toile, 47 cm × 36 cm, Académie Carrare de Bergame.
  • huit huiles sur toile, Capriccio, ancienne collection Italico Brass, Venise, en association avec Francesco Battaglioli, années 1765-1770.
  • Jeune garçon à la flûte, huile sur toile, 38,7 cm × 30,5 cm, Trinity College,Hartford.
  • La modiste, huile sur toile, High Museum of Art, Atlanta.
  • La cantatrice, huile sur toile, 50 cm × 50 cm, pinacothèque de la Brera, Milan.
  • Présentation au Temple, huile sur toile cintrée, 242 cm × 135 cm, sacristie de l'église San Giacomo dall'Orio, Venise, vers 1771.
  • huiles sur toile de l'église Santo Spirito d'Udine, 1772.
  • décoration du plafond de la grande salle du palais épiscopal de Murano (Venise), une Apothéose de saint Laurent Giustiniani.
  • ensemble important de fresques à l'église d'Istrana (près de Trévise), vers 1771-73.
  • Adoration des Bergers, huile sur toile, 38 cm × 39 cm, ancienne collection Italico Brass à Venise.
  • fresques du chœur de l'église de Scorzè (Vénétie)
  • fresques des plafonds et murs de l'église San Biagio de Caltana (Vénétie), dernières œuvres du peintre.
Apothéose de saint Laurent Giustiniani, fresque de Francesco Zugno, plafond de la grande salle du piano nobile du palais épiscopal Giustiniani de Murano (près de Venise), vers 1773
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. HUMBERT-ZUGNO Eric, Recherches sur Francesco Zugno (1709-1787), peintre de l'entourage de Tiepolo, Institut d'Histoire de l'Art, Université de Strasbourg, 1998.
  2. HUMBERT-ZUGNO Eric, Recherches sur Francesco Zugno (1709-1787), peintre de l'entourage de Tiepolo, Institut d'Histoire de l'Art, Université de Strasbourg, 1998, tome I, p. 24.
  3. A. Romagnolo, Le opere d'arte della Chiesa di Fratta Polesine , Fratta Polesine, ouvrage collectif, Rovigo, 1990, p. 125
  4. Alessandro Longhi, Compendio delle vite de'Pittori Veneziani (...), Venise, 1762, XIX.
  5. HUMBERT-ZUGNO Eric, op.cit, 1998, tome I, p. 29.
  6. Archives citées et référencées par G. M. Pilo, Francesco Zugno, Saggi e Memorie di Storia dell'Arte, II, 1959, p. 340.
  7. Archives paroissiales de l'église San Cassiano de Venise, Registre des Morts, C 13, c.87 v, nécrologie no 18.
  8. Rodolfo Pallucchini, La pittura nel Veneto, Il Settecento, II, Milan, 1996, p. 202 et suivantes.
  9. PILO G.M, Francesco Zugno, Saggi e Memorie di Storia del Arte, II, 1959.
  10. FENYO, Dessins italiens inconnus du XVe au XVIIIe siècle, Bulletin du musée hongrois des Beaux-Arts, Budapest, no 22, 1963, p. 122, fig. 74 p. 119.
  11. HUMBERT-ZUGNO Eric, Recherches sur Francesco Zugno (1709-1787), peintre de l'entourage de Tiepolo, Institut d'Histoire de l'Art, Université de Strasbourg, 1998, tome I, p. 128 à 176.

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]