François Bruhat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruhat.

François Bruhat, né le à Paris, décédé le à Paris, est un mathématicien français. Il est le fils du physicien Georges Bruhat, mort en déportation, et le frère de la mathématicienne Yvonne Choquet-Bruhat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reçu premier à l'École normale supérieure en 1948 et au concours de l'agrégation en 1951, il participe au groupe Nicolas Bourbaki. Il obtient sa thèse en 1955 « Sur les représentations induites des groupes de Lie ». Il est alors nommé maître de conférence, puis professeur à l'Université de Nancy. Il est nommé en 1961 à Paris où il est directeur du département de mathématiques. À la suite du démembrement de l'université de Paris, il participe en 1970 à la création de l'université Paris VII située alors sur le campus de Jussieu, aux côtés du juriste Michel Alliot, et est nommé vice-président de cette université. Il prend sa retraite en 1989.

Ses travaux portent sur les groupes de Lie et furent l'objet d'une profonde collaboration avec Jacques Tits.

Source[modifier | modifier le code]

L'Archicube, Revue de l'Association des anciens élèves et amis de l'École normale supérieure, no 9 bis, février 2011, p. 152-154.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]