François-Noël Gilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français image illustrant une université
image illustrant l’éducation image illustrant la métropole de Lyon
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française, une université, l’éducation et la métropole de Lyon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gilly.
François-Noël Gilly
Date de naissance
Profession cancérologue chirurgien général
Président de l’université Claude Bernard Lyon 1
Précédent Alain Bonmartin 2012 à - 2016 Frédéric Fleury Suivant

François-Noël Gilly, né le [1], est un cancérologue chirurgien viscéral français et président de l'université Claude Bernard Lyon 1 du 6 mars 2012[2],[3] au 8 mars 2016[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur des universités – praticien hospitalier, François-Noël Gilly devient doyen de l'UFR de médecine et de maïeutique Lyon Sud Charles-Mérieux en 1999, Président du CCEM, avant d'être président de l'université Claude Bernard Lyon 1 de mars 2012[5] à mars 2016. Il est l'auteur de plus de 250 contributions scientifiques (ouvrages, articles publiés dans des revues internationales à comité de lecture...)[6] et a notamment réalisé le premier essai de thérapie génique en cancérologie digestive en 1997 et développé et diffusé la chimio-hyperthermie intra-péritonéale[7] (en réalisant la première en Europe en novembre 1989.

Distinctions[modifier | modifier le code]

François-Noël Gilly est Commandeur des Palmes académiques[8]. Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur le 1er janvier 2011[9] et décoré le 16 mars 2012 à Lyon par Alain Mérieux et Gérard Collomb[10]. Il a reçu de nombreux prix scientifiques (prix A.Poncet, prix P.Mathieu, Award Washington Cancer Center).

Il est également titulaire d'une médaille d'argent du service de santé des armées[11].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CURRICULUM VITAE Abrégé - 1999- 2004 », sur peritonealworkshop2006.com (consulté le 6 mars 2012).
  2. « François-Noël Gilly, élu président de l'Université Claude Bernard Lyon 1 », sur univ-lyon1.fr (consulté le 6 mars 2012).
  3. « François-Noël Gilly a été élu président de l'université Claude-Bernard Lyon-I pour un mandat de quatre ans à compter du 6 mars 2012 », sur lesechos.fr,‎ (consulté le 2 décembre 2013).
  4. « Frédéric Fleury, élu président de l’Université Claude Bernard Lyon 1 », sur univ-lyon1.fr,‎ (consulté le 8 mars 2016)
  5. 20minutes.fr, « Gilly nouveau président de Lyon I », sur http://www.20minutes.fr,‎ (consulté le 14 décembre 2013).
  6. Google Scholar, « Publications et citations de François-Noël Gilly », sur http://scholar.google.fr (consulté le 14 décembre 2013).
  7. (en) Gilly FN, Sayag AC, Carry PY, Braillon GG, James IM, Volloch AA, Panteix GG., « Intra-Peritoneal Chemo-Hyperthermia (CHIP): a new therapy in the treatment of the peritoneal seedings. Preliminary report », Int Surg., vol. 76, no 3,‎ , p. 164-7. (PMID 1938205) modifier.
  8. Camille Stromboni, L'Étudiant, « Nouveaux présidents d'université : François-Noël Gilly, un PU-PH à Lyon 1 », sur http://www.letudiant.fr,‎ (consulté le 14 décembre 2013).
  9. « Décret du 31 décembre 2010 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 4 juillet 2012).
  10. « Légion d'honneur du Professeur François-Noël Gilly », sur univ-lyon1.fr (consulté le 4 juillet 2012).
  11. « François-Noël GILLY », sur educpros.fr (consulté le 4 juillet 2012).