François-Michel Lecreulx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François-Michel Lecreulx
Naissance
Orléans
Décès ( à 83 ans)
Paris
Nationalité française
Pays de résidence France
Profession
architecte et ingénieur
Formation

François-Michel Lecreulx est un architecte et ingénieur français né le à Orléans et mort le à Paris.

Formation[modifier | modifier le code]

Il a suivi ses études d'architectures à l'École nationale des ponts et chaussées. Il fut aussi l'élève de Jean-Baptiste de Voglie et Louis-Alexandre de Cessart.

Carrière[modifier | modifier le code]

François-Michel Lecreulx fut Inspecteur des Bâtiments et Usines des Domaines de Lorraine et de Barrois, puis sous l'Empire Inspecteur Général des Ponts et Chaussées.

Il habita à Nancy au no 16, place de la Carrière puis au no 6, rue Lyautey depuis dénommé Hôtel Lecreulx.

Comme architecte, il édifia, avec talent, l'église de Badonviller de style Louis XVI. Comme ingénieur, il construisit le pont de Frouard et comme urbaniste, il souhaita embellir Nancy avec un projet ambitieux de nouveaux quartiers. Trop onéreux, il prépara un autre projet avec rues et places sur l'actuel cours Léopold[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Il a participé à la construction du pont de Saumur (1764-1774), du pont Fouchard sur la rivière Thouet (1772). Il a aussi construit la caserne du Corps des carabiniers de Saumur (1772) et un manège à Lunéville sur ordre de Louis XV, le plus vaste d'Europe (96m par 26) et toujours visible. François-Michel Lecreulx fut aussi ingénieur à la généralité de Paris en 1764 puis en 1775 ingénieur en Lorraine. Enfin, en 1791 il devient ingénieur en chef du département de la Meurthe (département).

Hommage[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul & Dominique Robaux, Les rues de Nancy, Nancy, Éditions universitaires Peter Lang, , 314 p. (ISBN 3261040009, lire en ligne), p. 186
  2. « Ancien manège des Gendarmes rouges ou manège de la Barollière », notice no PA54000070, base Mérimée, ministère français de la Culture