Frédéric Dufaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dufaux.
image illustrant un peintre image illustrant suisse
Cet article est une ébauche concernant un peintre suisse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Frédéric Dufaux
Suisses a Geneve 1814.png

arrivée des troupes suisses à Genève le 1er juin 1814

Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Auguste Frédéric Dufaux est un peintre suisse né à Genève le , mort à Genève le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Descendant de huguenots français chassés par l'Édit de Nantes, son père, Frédéric-Guillaume, artiste-peintre, lui donne ses premiers cours de dessin, puis il s'inscrit à l'école des beaux-arts de Genève où il rencontre son maître, Barthélemy Menn.

Voyages d'étude à Paris et à Florence où il travaille avec Luigi Rubio, peintre italien d'histoire et portraitiste[2].

Il se spécialise dans les sujets de genre et de paysages intimes qu'il expose régulièrement. En sculpture, il réalise des bustes de François Diday (Musée Rath, Genève), de Jean-Jacques Rousseau (Grand Théâtre, Genève). Lauréat à l'Exposition universelle de Paris de 1889.

Son épouse Noémie, fille d'Henri Rochefort, écrivain et homme politique français, lui donnera trois enfants dont le célèbre pionnier de l'aviation Henri Dufaux. Réalise le buste mortuaire pour la tombe[3] de son beau-père situé au cimetière Montmartre à Paris.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Dufaux, 1852-1943, Catalogue d'exposition, Genève, 1994.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Article Frédéric Dufaux du SIKART en ligne.
  2. William Hauptman, « Dufaux, Frédéric » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  3. « La tombe d'Henri Rochefort », sur parissculptures.centerblog.net (consulté le 26 mai 2010)