Frédéric Dufaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dufaux.
Frédéric Dufaux
Suisses a Geneve 1814.png

arrivée des troupes suisses à Genève le 1er juin 1814

Naissance
Décès
(à 90 ans)
Autres noms
Auguste Frédéric Dufaux
Nationalité
Activité
peintre, sculpteur
Maître

Auguste Frédéric Dufaux est un peintre suisse né à Genève le , mort dans la même ville le .

Biographie et parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Il est issu d'une famille de peintres sur émail et de fabricants d'émaux[1],[2]. Descendant de huguenots français chassés par l'Édit de Nantes, son père, Frédéric Guillaume Dufaux, artiste peintre et sculpteur, lui donne ses premiers cours de dessin, puis il s'inscrit à l'École des beaux-arts de Genève où il rencontre son maître, Barthélemy Menn.

Il poursuit ses études à Paris et à Florence à l'Académie des Offices où il travaille avec Luigi Rubio, peintre italien d'histoire et portraitiste[3].

Selon son fils, Henri Dufaux, c'est un grand travailleur[4]. Il réalise des portraits et se spécialise dans les sujets de genre et de paysages intimes qu'il expose régulièrement. Il vit à Paris de 1876 à 1891 et participe au Salon des artistes français[5]. Il voyage en Italie, Algérie, Egypte, d'où un certain nombre d'oeuvres exotiques[6].

Il participe au célèbre panorama circulaire d'Édouard Castres intitulé L'entrée de l'armée française aux Verrières. Il exécute quatre panneaux représentant les Quatre Saisons pour le Grand Théâtre (Genève)[7]. A la demande de Gustave Revilliod, il réalise des caissons peints (scènes mythologiques et allégoriques) pour les plafonds du Musée Ariana[8]. Dans ce musée se trouvent un Portrait de Gustave Revilliod (à l'âge de 70 ans) par Frédéric Duffaux, ainsi qu'un Buste d'Ariane Revilliod-De La Rive réalisé par son père, Frédéric Guillaume Dufaux.

En sculpture, il réalise des bustes de François Diday (Musée Rath à Genève), de Jean-Jacques Rousseau (Grand Théâtre (Genève)), de Marc Monnier (pour l'Université de Genève), de Jean-Etienne Dufour (Cimetière des Rois).

Son épouse Noémie de Rochefort-Luçay, fille d'Henri Rochefort, écrivain et homme politique français, lui donne trois enfants dont le célèbre pionnier de l'aviation Henri Dufaux. Il réalise le buste mortuaire pour la tombe de son beau-père située au cimetière Montmartre à Paris[9].

Il pratique la culture physique et s'intéresse aux nouvelles inventions (automobile, aviation)[10].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Zurich : Exposition nationale suisse, 1883
  • Genève : Musée de l'Athénée, 1884
  • Genève : Musée Rath, 1885[12]
  • Paris : Exposition universelle, 1889
  • Berne : Exposition nationale des beaux-arts, 1892[13]
  • Genève : Institut national genevois, 1892[14]
  • Genève : Musée de l'Athénée, 1894
  • Lausanne : La Grenette, 1908
  • Genève : Musée Rath, 1909
  • Genève : Musée Rath, 1911
  • Genève : Galerie Moos, 1923
  • Genève : Galerie Lador, 1929
  • Genève : Musée de l'Athénée, 1938
  • Genève : Musée de l'Athénée, 1939
  • Genève : Musée de l'Athénée, 1941
  • Genève : Musée Rath, 1943[15]
  • Genève : Musée Rath, 1943 (Barthélemy Menn et ses éleves)
  • Winterthur : Musée des beaux-arts de Winterthour, 1945[16]
  • Genève : Musée Rath, 1945[17]
  • Bellevue : Port-Gitana, 1954
  • Genève : Musée Rath : Musée de l'Athénée, 1957 (Cent ans de peinture genevoise : à l'occasion du centenaire de la Société des amis des beaux-arts)[18]
  • Carouge : Salle des Fêtes, 1966[19]
  • Genève : Société mutuelle artistique, 1979 (avec son fils Henri Dufaux)
  • Genève : Galerie Tonon, 1987
  • Genève : Galerie Tonon, 1994[20]
  • Genève : Musée Rath, 1998 (La peinture suisse (1848-1906) : entre réalisme et idéal)
  • Genève : Galerie Tonon, 2005
  • Winterthur : Musée Oskar Reinhart « Am Stadtgarten », 2007 (Von Anker bis Hodler)

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brun, Carl. - Dictionnaire des artistes suisses. - Frauenfeld : Huber, 1905-1917. - Vol. 1, p. 394
  • Thieme-Becker. - Allgemeines Lexikon der bildenden Künstler. - Leipzig : W. Engelmann : [puis] E. A. Seemann, 1907-1950. - Vol. 10, p. 83-84
  • Ziegler, Henri de. - Frédéric Dufaux. - Genève : A. Jullien, 1957[23]
  • Künstler Lexikon der Schweiz XX. Jahrhundert. - Frauenfeld : Huber, 1958-1967. - Vol. 1, p. 242-243
  • Mackay, James. - The dictionary of Western sculptors in bronze. - Woodbridge Suffolk : Antique Collectors' Club, 1977. - p. 113
  • Dictionnaire biographique de l'art suisse. - Zürich : Verlag Neue Zürcher Zeitung, 1998. - Vol. 1, p. 282
  • Bénézit, Emmanuel. - Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays. - Paris : Gründ, 1999. - Vol. 4, p. 808
  • Artistes à Genève : de 1400 à nos jours. - Genève : L'APAGe : Notari, 2010, p. 180-181
  • Allgemeines Künstlerlexikon (Internationale Künstlerdatenbank online)
  • Oxford Art Online

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.sikart.ch/kuenstlerinnen.aspx?id=9753811
  2. http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F25503.php
  3. Allgemeines Künstlerlexikon
  4. Ziegler, Henri de. - Frédéric Dufaux. - Genève : A. Jullien, 1957. - P. 9-11
  5. Thieme-Becker. - Allgemeines Lexikon der bildenden Künstler. - Vol. 10, p. 83-84
  6. Ziegler, Henri de. - Frédéric Dufaux. - Genève : A. Jullien, 1957. - P. 22
  7. Musée Ariana : musée suisse de la céramique et du verre. - Genève : Musée d'art et d'histoire, 1993. - P. 55-57
  8. http://institutions.ville-geneve.ch/fr/ariana/decouvrir/histoire/le-batiment/
  9. http://parissculptures.centerblog.net/6573025-DUFAUX--Louis-Tombe-d-Henri-Rochefort La tombe d'Henri Rochefort, consulté le 26 mai 2010
  10. Ziegler, Henri de. - Frédéric Dufaux. - Genève : A. Jullien, 1957. - P. 13-14
  11. http://doc.rero.ch/record/17381 Catalogue de l'Exposition préalable des œuvres d'art présentées par les artistes suisses pour l'Exposition universelle de Paris : février 1889
  12. http://doc.rero.ch/record/277497
  13. http://www.letempsarchives.ch/page/GDL_1892_06_14/3/article/910460/%22frederic%20dufaux%22
  14. http://doc.rero.ch/record/12075/files/E_1892_Geneve.pdf
  15. Albert Rheinwald, « Musée Rath : Frédéric Dufaux », Journal de Genève,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  16. Edouard Blaser, « Exposition Frédéric Dufaux à Winterthour », Journal de Genève,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  17. http://www.letempsarchives.ch/page/JDG_1945_10_18/4/article/7329548/%22frederic%20dufaux%22
  18. P.-F. S., « Cent ans de peinture genevoise », Journal de Genève,‎ (lire en ligne)
  19. http://www.letempsarchives.ch/page/JDG_1966_05_13/15/article/7960981/%22frederic%20dufaux%22
  20. Marguerat, Florence. - Tonon ressuscite Dufaux. Dans: Tribune des arts. - Genève. - No 158(1994), p. 22
  21. http://www.ville-ge.ch/musinfo/bd/mah/collections/result.php?type_search=simple&lang=fr&criteria=auguste+frederic+dufaux&terms=all
  22. P.-F. Schneeberger, « La Fondation Reinhart et l'Ecole genevoise de peinture », Journal de Genève,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  23. P.-F. S., « Un livre sur Frédéric Dufaux », Journal de Genève,‎ , p. 9 (lire en ligne)