Édouard Castres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant suisse image illustrant la ville ou le canton de Genève
Cet article est une ébauche concernant un peintre suisse et la ville ou le canton de Genève.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Édouard Castres
Castres-bourbaki.png

Aquarelle de Castres représentant la retraite de l'armée de l'Est pendant la guerre de 1870.

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
AnnemasseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Edouard Castres, né le à Genève et mort le à Annemasse, est un artiste-peintre suisse[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Autoportrait d'Edouard Castres

Après avoir étudié avec Barthélemy Menn dans sa ville natale, il se rend à Paris pour suivre des cours à l'école des beaux-arts.

Il prend part à la guerre franco-prussienne de 1870 dans l'armée de l'Est comme volontaire de la Croix-Rouge française et assiste à la retraite de l'armée en Suisse en février 1871. En souvenir de cet évènement, il peint plusieurs toiles à l'huile représentant le quotidien de ces soldats dans le Jura enneigé. Ses travaux sont remarqués par l’entrepreneur Benjamin Henneberg qui confie à Castres la réalisation d'un panorama circulaire de 40 mètres représentant la reddition de l'armée du général Bourbaki. Il commence ses études sur le sujet en 1876 et réalise le tableau à Genève en quatre ans dès 1881 avec une équipe de peintres parmi lesquels se trouve Ferdinand Hodler[2]. Le panorama, mesurant 112 mètres sur 10, est exposé à Lucerne dans un musée spécialement dédié[3].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Edouard Castres » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. « Un témoin historique (page 1) » [PDF], sur bourbakipanorama.ch (consulté le 17 octobre 2008)
  3. « Bourbaki Panorama Luzern », sur bourbakipanorama.ch (consulté le 17 octobre 2008)

Sources[modifier | modifier le code]

voir Marc-Antonio Barblan, Edouard Castres et Louis Dunki "peintres de batailles".Catalogue d'exposition, Château de Grandson, 23.10-16.11.1975