Frédéric Guillaume Dufaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dufaux.
Ne pas confondre avec son fils, le peintre suisse Frédéric Dufaux (1852-1943).
Frédéric Guillaume Dufaux
Buste du peintre François Diday (1802-1877).png
Buste du peintre François Diday (1802-1877).1879. Bronze
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Sculpteur
Maître

Frédéric Guillaume Dufaux, né à Ponts-de-Martel le et mort à Genève le , est un artiste suisse, sculpteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu d'une famille de peintres sur émail et de fabricants d'émaux[1],[2]. Il vient à Genève vers 1848 et épouse Louise-Emma Lutz. Il est le père de Frédéric Dufaux, peintre suisse.

Il est l’élève de Louis Dorcière à l’Ecole de modelage et de Jules Hébert à l’École des beaux-arts de Genève. Il fait de la sculpture industrielle pour le bâtiment, de la décoration de mobilier, des panneaux décoratifs d’intérieur. Il réalise des sculptures décoratives de façades d’édifices privés et publics de la ville de Genève[3], par exemple l'Hôtel Victoria[4] ou l'Hôtel de la Paix à Genève.

Parmi ses œuvres principales on peut citer : les deux lions à la porte principale du Parc de La Grange à Genève[5] ; la fontaine de la Place de la Navigation à Genève ; le buste d’Ariane Revilliod-De La Rive dans le hall d’entrée du Musée Ariana ; le buste de Jean-Gabriel Eynard au Palais de l’Athénée ; le buste du peintre François Diday au Musée d'art et d'histoire de Genève[6] ; le masque mortuaire de Ferdinand Lassalle[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brun, Carl. - Dictionnaire des artistes suisses. - Frauenfeld : Huber, 1905-1917. - Vol. 4, p. 128
  • (de) Ulrich Thieme et Felix Becker, Allgemeines Lexikon der Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, vol. 10, E. A. Seemann, , 610 p. (lire en ligne), p. 83
  • Mackay, James. - The dictionary of Western sculptors in bronze. - Woodbridge Suffolk : Antique Collectors' Club, 1977. - p. 113
  • Dictionnaire biographique de l'art suisse. - Zürich : Verlag Neue Zürcher Zeitung, 1998. - Vol. 1, p. 282
  • Bénézit, Emmanuel. - Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays. - Paris : Gründ, 1999. - Vol. 4, p. 808
  • (de) Allgemeines Künstlerlexikon (Internationale Künstlerdatenbank online)

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]