Musée Ariana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ariana (homonymie).
Musée Ariana
Musee Ariana 1 Geneve.JPG
Vue sur la façade avant du musée Ariana.
Informations générales
Site web
Bâtiment
Protection
Bien culturel suisse d'importance nationale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Avenue de la Paix 10Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
Red pog.svg
Localisation sur la carte du canton de Genève
voir sur la carte du canton de Genève
Red pog.svg

Le musée Ariana est un musée suisse de la céramique et du verre, situé à Genève, dans le parc homonyme.

L'édifice se dresse à deux pas du palais des Nations, le siège de l'Office des Nations unies à Genève.

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée Ariana (à gauche) et le palais des Nations en 1953.

Gustave Revilliod, collectionneur et mécène, fait construire entre 1877 et 1884[1], par les architectes Émile Grobéty et Jacques-Élysée Goss, un musée privé destiné à recevoir ses collections personnelles (céramiques, peintures, sculptures, monnaiesetc.). Celui-ci devient propriété de la ville après son décès en 1890.

Rattaché au musée d'art et d'histoire en 1934, il est par la suite spécialisé dans le domaine de la céramique (grès, faïence et porcelaine).

En 1993, le musée est rouvert au public après douze ans de travaux de rénovation et la construction d'un abri des biens culturels.

À partir de mai 2010, le musée Ariana est indépendant du musée d'art et d'histoire et rejoint en tant que cinquième institution muséale la communauté des musées municipaux genevois.

Architecture[modifier | modifier le code]

Vue de l'intérieur de la voûte du plafond et de sa coupole.

Le plan du bâtiment, d'architecture fastueuse, se compose de deux ailes symétriques, séparée d’un grand hall entouré d’une colonnades sur deux étages et couronné d’une coupole de forme elliptique.

Sa voûte étoilée, de même que les deux sphinx qui veillent sur l’entrée principale côté lac, sont l’œuvre d’Émile-Dominique Fasanino (1851-1910) et constituent une particularité parmi les musées genevois.

Expositions[modifier | modifier le code]

Le premier dimanche du mois, les expositions temporaires du musée Ariana sont ouvertes au public[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roland Blaettler, Musée Ariana : Genève, Genève/Zurich, Banque Paribas/Institut suisse pour l'étude de l'art, , 128 p. (ISBN 3-908184-46-0)
  • Anne-Claire Schumacher, Terres d'Islam : les collections de céramique moyen-orientale du musée Ariana à Genève, Ariana, 5 continents éditions/musée Ariana, (ISBN 978-8-87439-534-7)
  • Musée Ariana : musée suisse de la céramique et du verre, Genève, Ville de Genève, , 82 p. (ISBN 2-83060099-1)
    Plaquette publiée à l'occasion de la réouverture du musée Ariana le 16 septembre 1993 par le département municipal des affaires culturelles et le département municipal de l'aménagement des constructions et de la voirie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Revilliod, le fondateur | Ariana | Ville de Genève : Sites des institutions », sur institutions.ville-geneve.ch (consulté le 3 novembre 2018)
  2. « Premier dimanche du mois de novembre: découvrez les expositions gratuites », sur ville-geneve.ch (consulté le 3 novembre 2018)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]