Favara (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Favara
Blason de Favara
Héraldique
Favara (Italie)
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sicile Sicile 
Province Agrigente  
Code postal 92026
Code ISTAT 084017
Code cadastral D514
Préfixe tel. 0922
Démographie
Gentilé favaresi
Population 33 857 hab. (31-12-2010[1])
Densité 418 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 19′ 07″ nord, 13° 39′ 47″ est
Altitude Min. 340 m
Max. 340 m
Superficie 8 100 ha = 81 km2
Divers
Saint patron Sant'Antonio
Fête patronale 13 juin
Localisation
Localisation de Favara
Géolocalisation sur la carte : Sicile
Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Favara
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Favara
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Favara
Liens
Site web http://www.comune.favara.ag.it/

Favara est une ville de la province d'Agrigente en Sicile (Italie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Siège d'une puissance famille mafieuse, la commune connait en 1919 une année sanglante avec cent cinquante assassinats, essentiellement restés non élucidés[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
11 juin 2002 29 mai 2007 Lorenzo Airò    
29 mai 2007 En cours Domenico Russello Centro-Destra  
Les données manquantes sont à compléter.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Agrigente, Aragona, Castrofilippo, Comitini, Grotte, Naro, Racalmuto

Culture[modifier | modifier le code]

Spécialité culinaire[modifier | modifier le code]

L'agnello pasquale (agneddu pasquali en dialecte local) est une spécialité locale sucrée, à base de pâte d'amandes et de pâte de pistaches en forme d'agneau, préparée notamment à l'occasion des fêtes de Pâques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. « " Pour une tête qui tombe, deux autres qui repoussent " », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 22 janvier 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]