Sciacca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sciacca
Sciacca
Vue sur le port de Sciacca.
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sicile Sicile 
Province Agrigente  
Code postal 92019
Code ISTAT 084041
Code cadastral I533
Préfixe tel. 0925
Démographie
Gentilé saccensi, sciacchitani
Population 41 066 hab. (31-12-2010[1])
Densité 216 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 30′ 33″ nord, 13° 05′ 20″ est
Altitude Min. 60 m
Max. 60 m
Superficie 19 000 ha = 190 km2
Divers
Saint patron Maria SS. del Soccorso
Fête patronale 2 février
Localisation
Localisation de Sciacca
Localisation dans la province de Agrigente .
Géolocalisation sur la carte : Sicile
Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Sciacca
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Sciacca
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Sciacca
Liens
Site web http://www.comune.sciacca.ag.it/

Sciacca (prononcé : [ˈʃakka]) est une ville de la province d'Agrigente en Sicile (Italie) située sur le littoral méditerranéen entre Agrigente et Trapani.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette ville moyenne est le premier port de pêche d'Italie et également une station thermale dont les infrastructures datent de l'époque crétoise. Les Romains l'appelaient Thermae Selinuntinae, quelque chose comme Sélinonte-les-bains. Deux grandes familles avec leur château respectif -le Vieux château ou Castello Vecchio et le château des Luna- se sont violemment affrontées au cours des années. En 1529, les Luna incendièrent le Vieux château mais le leur fut ravagé au XVIIe siècle. Sciacca est devenue une cité touristique où la vaste place centrale surplombe la mer.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
06 mai 2012 En cours Fabrizio Di Paola    
Les données manquantes sont à compléter.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Caltabellotta, Menfi, Ribera, Sambuca di Sicilia

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés

Jumelages[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel et culturel[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Les Thermes comprennent dix sources dont les deux plus importantes sont toujours en activité : Molinelli en particulier avec ses bains-douches, ses inhalations à 32 degrés, ses bains de boue sulfureuse à 56 degrés. Les Stufe di San Calogero (les poêles du San Calogero) à 8 kilomètres au nord de la ville sur le mont du même nom bénéficient d'une température élevée et ses vapeurs à 40 degrés s'échappent par des fissures dans des grottes transformées en étuves naturelles.

Sites et bâtiments[modifier | modifier le code]

Sur le plan patrimonial, on peut citer notamment les monuments suivants: la cathédrale (Duomo) d'architecture normande (XIIe siècle), remaniée au XVIIe siècle, le Palais du Steripinto de style catalan du XVe siècle, avec sa façade « en pointes de diamant » et ses encorbellements médiévaux, la Porte Saint-Sauveur (San Salvatore) ,du XVIe siècle, arche qui mélange le baroque et l'art populaire.

  • La porte San Calogero, du XVIe siècle;
  • L'église de Santa Margherita, de style gothico-Renaissance (XIVe – XVe siècle)
  • L'église du Carmine, baroque
  • Le château Luna, du XIVe siècle
  • Les restes des murs aragonais, du XVIe siècle

Carnaval[modifier | modifier le code]

Le carnaval de Sciacca date du XIXe siècle. Les habitants se travestissent, par exemple le journalier en comte ou l'avocat en paysan. Défoulement autant que satire politique, il s'exprime aussi à travers les motifs des chars qui défilent dans la ville, le contenu irrévérencieux des poèmes déclamés pendant les festivités qui se terminent avec le roi Peppe Nappa par une profusion de saucisses, de macaronis et de vin.

Photographies[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :