Fatick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fatick
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Fatick
Département Fatick
Maire
Mandat
Matar Bâ
2022-2027
Démographie
Population 24 855 hab. (estim. 2007)
Géographie
Coordonnées 14° 19′ 00″ nord, 16° 25′ 00″ ouest
Altitude 11 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte topographique du Sénégal
Fatick
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte administrative du Sénégal
Fatick

Fatick est une ville de l'ouest du Sénégal, située entre M'bour et Kaolack.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La ville de Fatick au Sénégal et la région et le département du même nom tirent leur nom d'un matriclan sérère « Fatik » — qui dérive du terme sérère « Fati Ubadik » — ce qui signifie « nous avons encore beaucoup à faire[1] ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur la commune, plusieurs sites ont été classés Monuments historiques[2].

Il s'agit de Mind Ngo Mindiss, un site de libations et d’offrandes, situé sur le Sine ; Ndiobaye, un lieu de cérémonies traditionnelles ; Jab Ndeb, un arbre sacré situé à Ndiaye-Ndiaye ; les trois bâtiments abritant la Maison luthérienne, la préfecture et le tribunal.

Administration[modifier | modifier le code]

C'est la préfecture de la région de Fatick et du département de Fatick.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Les maires de Fatick sont[3] :

Géographie[modifier | modifier le code]

Les localités les plus proches sont Nerane, Poukham, Mbirk et Poukham Tok.

Dakar, la capitale, se trouve à 155 km[4].

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Lors des recensements de 1988 et 2002, la population s'élevait respectivement à 18 416 et 23 149 habitants.

En 2007, selon les estimations officielles, Fatick compterait 24 855 personnes.

En 2017, la population de Fatick est estimée à 813 542 habitants, répartis ainsi : les hommes : 403 666, les femmes : 409 876 avec un taux de 5,3 pour cent au niveau national (selon les chiffres officiels de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) 2017).

Économie[modifier | modifier le code]

Depuis que l'arachide est en perte de vitesse, les marais salants sont la principale ressource locale.

Administration[modifier | modifier le code]

En mai 2012, le maire Matar Bâ (APR-Yaakaar) succède à Macky Sall nouvellement élu à la Présidence de la République.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Des relations privilégiées existent avec Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique, France), dans le cadre de l'association du "Club Sénégal" du collège René Guy Cadou ainsi qu'avec l'association "Les Pirogues du Cœur" qui soutient l'école élémentaire de Sagne en ayant rétabli la cantine scolaire 2 jours par semaine et l'envoi de fournitures scolaires.

Mame Mélanie Loquais, née en à Saint-Hilaire de Chaléons (Loire-Atlantique, France) en 1895, est une sœur de la mission catholique de Fatick qui contribua à partir de 1946 à la création d'une école qui porte encore son nom : école de Mame Mélanie FATICK. Elle est décédée et repose à Fatick depuis 1996[5].

Personnalités nées à Fatick[modifier | modifier le code]

  • Coumba Ndoffène Bouna Diouf, ministre et président du Conseil régional.
  • Cheikh Diouf (1949-), artiste plasticien.
  • Macky Gassama, député-maire honoraire.
  • Alioune Badara Mbengue (1924-1992), ministre.
  • Patrick Richard (1959-), musicien
  • Macky Sall (1961-), maire de Fatick de 2009 à 2012, 4e président de la République du Sénégal.
  • Ousmane Sarr (1986-), footballeur.
  • Abdoulaye Sene, président du Conseil régional
  • Fatou Diouf, député
  • Babacar Touré (1951-2020), journaliste et homme d'affaires.
  • Boucar Diouf, biologiste, animateur de télévision et conteur.
  • Biram Faye, ministre-conseiller
  • Insa Dièye, président de l'Union nationale des Chambres de Métiers
  • Amadou Diégane Sarr, écrivain et réalisateur
  • Sory Kaba, homme politique
  • Ousmane Sakho, acteur culturel et sportif
  • Abou Senghor, entraineur de football
  • Mame Adama Ndour, vice président de la fédération sénégalaise de football et président du Diamono football club
  • Sitor Ndour, homme politique
  • Oumar Paille, footballeur
  • Abdou Wahab Ndiaye, juriste, écrivain et professeur de droit à l'université Cheikh Anta Diop de Dakar
  • Mamadou Biguine Guèye, journaliste et écrivain

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Université Cheikh Anta Diop, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Département d'Histoire, « Ñirohmol, un village déserté du Diokoul (Saloum) (XIVe – XXe siècle) : histoire et archéologie », p. 24
  2. Arrêté du 27 mars 2003 [1]
  3. « Catalogue de données central », sur anads.ansd.sn (consulté le )
  4. Dakar et ses environs, carte 1/16 000, édition 2007-2008
  5. « Association Mame Mélanie LOQUAIS, enfants d'Afrique », sur mame-loquais.com via Wikiwix (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Leonardo Alfonso Villalón, Islamic Society and State Power in Senegal: Disciples and Citizens in Fatick, Senegal, Cambridge University Press, 1995
  • (fr) Codou Faye, L’école coloniale à Fatick de 1898 à 1925, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 2001, 140 p. (Mémoire de Maîtrise)

Liens externes[modifier | modifier le code]