Sokone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sokone
Au bord du bolong
Au bord du bolong
Administration
Pays Sénégal Sénégal
Région Fatick
Département Foundiougne
Maire
Mandat
Mamadou Moustapha Gueye
[2014]
Démographie
Gentilé Sokonois
Population 14 500 hab. (est. 2013)
Géographie
Coordonnées 13° 53′ 00″ N 16° 22′ 00″ O / 13.88333, -16.3666713° 53′ 00″ Nord 16° 22′ 00″ Ouest / 13.88333, -16.36667
Altitude 20 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (administrative)

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Sokone

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (relief)

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Sokone

Sokone (parfois Sokhone) est une commune du Sénégal située dans le Sine-Saloum, à l'ouest du pays. Elle fait partie du département de Foundiougne et de la région de Fatick.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sokone était habité par des Socés (ethnie au Sénégal) d'où le nom sokono en langue socé[réf. nécessaire]

Géographie[modifier | modifier le code]

Sokone est situé au bord d'un bolong, dans un paysage de mangroves[1], à proximité du Parc national du delta du Saloum.

Population[modifier | modifier le code]

Lors des recensements de 1988 et 2002, la population était respectivement de 8 552 et 11 124 habitants.

Fin 2013, selon les estimations officielles, Sokone compterait environ 14 500 personnes[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Sokone se trouve sur l'axe routier (N5) qui relie Kaolack à Banjul (Gambie).

Les principales ressources locales sont l'agriculture, notamment la production de noix de cajou, et la pêche.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La mosquée de El Hadj Amadou Dème est inscrite sur la liste des monuments historiques du Sénégal[3]. La localité abrite également quelques bâtiments coloniaux[4].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Sokone[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Recycle002.svg
Cette section doit être recyclée (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).  
Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.
  • Lamine Cissé, général
  • Amadou Dème, guide religieux[6]
  • Annette Mbaye d'Erneville, journaliste, femme de lettres et de radio
  • Babacar Ba, ancien Ministre des Finances
  • Abdou Latif Coulibaly, journaliste, ministre chargé de la promotion de la bonne gouvernance et porte parole du Gouvernement du Sénégal
  • Abdou Karim Sakho Architecte, conseiller à la Primature(2013)
  • Ibrahima Mbow (baye sidy), Président de l'Union citoyenne ( parti politique)
  • Mame Birame Diouf (Souleymane), Economiste, 1er Adjoint au Maire
  • Abdourahmane Sy, grand imam, 1ère personne du village faisant Sokone - Makkah (Arabie Saoudite) à pied pour aller faire le pèlerinage.(20e Siecle)
  • Oumar Diouf Fall, journaliste, directeur de Sud FM
  • Thierno Diop, avocat, ancien ministre
  • Ndiogou Wack Bâ, ancien chef de Canton, ancien député
  • El Hadj Mbara Sène, Ingénieur Agronome, Maire (2009)
  • Macodou Ndiaye[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Que j'aime Sokone, la petite Cité, Blottie en son bolon parmi la mangrove. », in El Hadji Mbara Sène, Trésors des songes : poèmes, L'Harmattan, 2012, p. 13 (ISBN 9782296549197)
  2. « Recensement général de la population et de l'habitat - décembre 2002 - Résultats provisoires », in Projections de population du Sénégal issues du recensement 2002, Direction de la Prévision et la Statistique, janvier 2004
  3. Arrêté ministériel no 8836 MCPHC-DPC en date du 12 septembre 2007 portant publication de la liste des sites et monuments historiques classés [1]
  4. Syndicat d'initiative du Sine Saloum [2]
  5. Site officiel de la ville de Ribérac [3]
  6. Une mosquée lui est dédiée à Sokone et son nom a été évoqué pour rebaptiser éventuellement l'aéroport international Blaise Diagne. Voir Wal Fadjri, 18 janvier 2008 [4]
  7. Le lycée de Sokone porte son nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. P. Louis Galopin, « Une expérience de ruralisation au Sénégal : Sokone », L'école dans son village, promotion individuelle et promotion collective, Paris, CODIAM, 1966 ?, 140 p.
  • Amar Samb, « L'école de Sokone ou Ahmed Dème » dans Essai sur la contribution du Sénégal à la littérature d'expression arabe, thèse, Université de Lille III, 1972, chapitre X

Liens externes[modifier | modifier le code]