Famille de Berton des Balbes de Crillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Famille de Crillon)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crillon.

de Crillon
Armes de la famille.
Armes de la famille : de Crillon

Blasonnement D'or aux cinq cotices d'azur
Période XVe siècle-1904
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Charges Pair de France,
1 député aux États-généraux de 1789
Fonctions militaires Lieutenant général des armées
Fonctions ecclésiastiques 1 évêque de Saint-Pons
1 archevêque de Toulouse
1 archevêque de Narbonne
Récompenses civiles chevalier de la Toison d’Or,
commandeur de l'ordre du Saint-Esprit,
chevalier de l'ordre du Saint-Esprit,
grand d'Espagne de 1re classe
grand-croix de l'ordre de Charles III d'Espagne,
grand officier de la Légion d'honneur,
chevalier de Saint-Louis

La maison de Berton des Balbes de Crillon est une illustre famille de la noblesse française originaire du Comtat Venaissin. Peut-être [1] venue d'Italie, elle s'est éteinte en ligne masculine en 1870 et en ligne féminine en 1904.

Origines[modifier | modifier le code]

Cette famille serait [1] issue de l'antique maison piémontaise Balbi de Chieri ou de Quiert. L'un de ses représentants se serait établi dans le Comtat Venaissin et s'intégra à la noblesse locale. En 1456, Gilles des Balbes de Berton acheta à son beau-frère François d'Astoaud la seigneurie de Crillon. Le fils de Gilles, Louis, fut connu sous le titre de seigneur de Crillon et reçu le surnom populaire de Brave Crillon. Ses descendants portèrent à la suite le nom de Crillon et constituèrent la maison de Crillon.

Duché de Crillon[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Crillon-le-Brave fut érigée en duché par le pape Benoît XIII en 1725 au bénéfice de François Félix de Crillon. Le fils de ce dernier, Louis, bénéficia des privilèges d'un duc français en 1750 et reçut du roi d'Espagne le titre de duc de Mahon. Leur descendant François Félix fut créé duc de Crillon et pair de France en 1815. Les titres de la maison de Crillon s'éteignirent avec son dernier représentant mâle en 1870[2].

Principaux membres[modifier | modifier le code]

Dernière du nom[modifier | modifier le code]

Cette famille s'est éteinte à la mort d'Amélie de Crillon (1823-1904), petite-fille du 4e duc de Crillon et nièce du 5e et dernier duc. Elle épousa en 1842 Jules-Armand, duc de Polignac (1817-1890), avec qui elle eut 7 enfants.

Relèvement du nom[modifier | modifier le code]

Le dernier duc de Crillon n'eut pas d'héritier mâle mais 5 filles. Un arrière-petit-fils de l'une de ces 5 filles, Michel-Emmanuel de Grammont (1901-1972) releva le nom de Crillon et fut autorisé à s'appeler de Grammont de Crillon par un jugement du tribunal civil de la Seine du 13 juillet 1951.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Les papiers personnels de la Maison de Crillon sont conservés aux Archives nationales sous la cote 504AP Voir la notice dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Henri Jougla de Morenas, Grand armorial de France, volume 2, page 102
  2. http://www.heraldica.org/topics/france/peerage19l.htm
  3. « roglo.eu » (consulté le 26 février 2011)