Fairmont Le Montreux Palace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fairmont Le Montreux Palace
Hi RMP Logo Grey.png
Fairmont Le Montreux-Palace.jpg
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Avenue Claude Nobs 2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Architecture
Type
Hôtel, salle de spectacle, structure architecturale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture
19 mars 1906
Architecte
Style
Statut patrimonial
Bien culturel suisse d'importance nationale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipements
Étoiles
Star full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Chambres
236
Restaurants
6
Gestion
Propriétaire
Bernard große Broermann (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Site web
Localisation sur la carte du canton de Vaud
voir sur la carte du canton de Vaud
RedHut.svg
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
RedHut.svg

Fairmont Le Montreux Palace est un hôtel de luxe 5 étoiles de la Riviera vaudoise, situé au no 2 avenue Claude Nobs à Montreux, sur le lac Léman dans le canton de Vaud en Suisse.

Inauguré en 1906, Fairmont Le Montreux Palace est aujourd'hui membre des Historic Hotels Worldwide[1], de Swiss Deluxe Hotels et fait partie de la chaîne Fairmont Hotels and Resorts, associée depuis 2016 au groupe AccorHotels. La direction générale est assurée par Michael Smithuis.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1881, Alexandre Emery et Ami Chessex rachètent l’Hôtel du Cygne, et en 1895, fondent la société du Montreux Palace et du Cygne. L’architecte Eugène Jost reconstruit et agrandit l'hôtel en moins de 18 mois[2], le reliant au bâtiment de l’Hôtel du Cygne par le Grand Hall, le salon de musique et des salles de bal[3],[4]. L'hôtel ouvre ses portes le 19 mars 1906. L'établissement accueille alors 320 clients[5].

Le nouveau Palace, qui offre le chauffage, l'électricité et des salles de bains privées avec eau chaude et froide, est alors considéré comme un hôtel moderne ; une clientèle internationale vient y séjourner[3], parfois pour de longues périodes et doit être divertie. L'après-midi et le soir, des animations sont proposées dans le théâtre, les salles de bal ou le salon de musique.

En 1911, un pavillon des sports est construit ; avec une patinoire, quatre pistes de bowling, ainsi qu'un stand de tir et un grand salon de thé[6]. Dans les jardins des tournois de tennis sont organisés[7],[8].

Pendant la Première Guerre mondiale, l'hôtel est utilisé comme hôpital pour accueillir les blessés des forces alliées britanniques et françaises[9]. En 1928, l'hôtel devient l’un des fondateurs de l’association The Luxury Hotels of Europe and Egypt[9], il s'en retire fin 2018.

En 1936, l’hôtel accueille les délégués des nations qui signeront la Convention de Montreux[10],[11] et en 1937, le roi Farouk d'Égypte pour la Conférence des Capitulations [12],[13],[14].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'hôtel accueille des réfugiés et des blessés civils et militaires comme durant le premier conflit[15].

Depuis, le palace est classé comme bien culturel d'importance nationale[16].

L'hôtel a appartenu au cours de son histoire à des multinationales comme Nestlé et Swissair. Puis au prince saoudien Al-Waleed. La société de fonds d’investissement Colony Capital, de Los Angeles, a également possédé l’établissement, selon le magazine Bilan ; en 2018, il est racheté par le groupe Broermann, Fairmont en assure la gestion[17],[18].

Clientèle[modifier | modifier le code]

Depuis son ouverture l'hôtel a accueilli des célébrités d'horizons variés ; Richard Strauss en exil y compose ses Vier letzte Lieder [19], Vladimir Nabokov y résida pendant les dix-sept dernières années de sa vie[3],[20],[21], et depuis le premier Festival de Jazz de Montreux, en 1966, de nombreux musiciens renommés logent au Montreux Palace[5],[22]. Freddie Mercury y passe quant à lui ses derniers moments[9].

Le décor Belle époque de l'hôtel a été sélectionné pour le tournage de séquences filmiques par Peter Ustinov (Lady L, 1964), la BBC (1995) ou Luc Besson productions (Le Baiser mortel du dragon, 2001)[23].

L'hôtel continue d'être le lieu de conférences [24] ; en mai 2019, Fairmont Le Montreux Palace accueille la conférence de Bilderberg[25],[26].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Des modernisations successives ont lieu au fil du temps, notamment en 2008[3], 2009 et 2019[27], l’hôtel avec vue sur le lac et les Alpes comprend 236 chambres et suites, 15 salles de réunion et réception, 6 restaurants et plusieurs bars ainsi qu'un spa de 2000 m2 avec piscine couverte et piscine extérieure.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historic Hotel Worldwide, Fairmont le Montreux Palace.
  2. (en) Elaine Denby, Grand Hotels: Reality and Illusion, Reaktion Books, (ISBN 9781861891211), p. 123.
  3. a b c et d (en) Christopher Heard, The Suite Life: The Magic and Mystery of Hotel Living, Dundurn, , 264 p. (lire en ligne).
  4. Eugène Jost et Dave Lüthi, Eugène Jost, architecte du passé retrouvé, PPUR presses polytechniques, , 200 p. (ISBN 9782880744564, lire en ligne), p. 134 à 140.
  5. a et b Le Montreux Palace. 100 ans. 100 years, Montreux, Editions Société Montreux Palace S.A., , 223 p..
  6. Palace Hôtel et Pavillon des sports - Montreux sur Notre histoire.ch.
  7. L'Aéro, Lawn tennis, 18 juillet 1912 via Gallica.
  8. L'Intransigeant, 18 septembre 1931 via Gallica.
  9. a b et c (en) Fritz Gubler et Raewyn Glynn, Great, Grand & Famous Hotels, ,  304 p. (ISBN 9780980466706, lire en ligne).
  10. L'homme libre : journal quotidien du matin in La séance inaugurale de la Conférence de Montreux, 22 juin 1936 via Gallica.
  11. Le Populaire, La conférence des Dardanelles s’ouvre cet après-midi à Montreux, 22 juin 1936 via Gallica.
  12. La Croix, Le séjour du roi d'Égypte en Suisse, 30 mars 1937 via Gallica.
  13. La Dépêche du Berry , 14 avril 1937 via Gallica.
  14. Delphine Guex, Tourisme, mobilités et développement régional dans les Alpes suisses, éditions Alphil, (ISBN 9782889301256, lire en ligne).
  15. Géraldine Sauthier, Pouvoir Local et tourisme Jeux politiques à Finhaut, Montreux et Zermatt de 1850 à nos jours, Edition Alphil, , 386 p. (ISBN 9782889301331, lire en ligne), p. 45.
  16. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  17. Un milliardaire allemand s'offre le Montreux Palace, 13 octobre 2018 sur le Temps.ch.
  18. Nouveau propriétaire au Montreux Palace, 20 octobre 2018 sur 20 minutes.ch.
  19. (en)Norman Lebrecht, Richard Strauss tested bourgeois tolerance with Salome and Elektrabut found it bad for business, 26 mars 2014 Standpointmag.uk.
  20. L’Express, rédaction, « Nabokov, suite 60, Montreux Palace », L’Express,‎ (lire en ligne).
  21. Raphaelle Bacqué, « Le Montreux Palace, l’autre rivage de Nabokov », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  22. rts.ch, Le Montreux Palace au rythme du jazz, 28 juin 2010.
  23. David B. Clarke, Valerie Crawford Pfannhauser, Marcus A. Doel, Moving Pictures/Stopping Places: Hotels and Motels on Film, Lexington Books, (ISBN 9780739132272, lire en ligne).
  24. Christophe Boillat, « La Conférence de paix sur la Syrie se prépare à Montreux », 24Heures VQH,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne)
  25. (en) Adam Taylor, « Pompeo and Kushner head Bilderberd Meeting, a mysterious gathering of the global elite », The Washington Post,‎ 30 mai, 2019 (lire en ligne).
  26. « La discrète réunion Bildenberg s'est achevée », La Tribune de Genève,‎ (lire en ligne).
  27. Montreux Palace rénove sa suite présidentielle sur htr.ch.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :