Eugène Duthoit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eugène Duthoit
Fonctions
Président
Semaines sociales de France
-
Doyen
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
LilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Conflit
Distinction

Eugène Cyrille François Duthoit, né le à Roubaix[1] et mort le [2] à Lille, est un juriste français, doyen de la Faculté de droit de l'Université catholique de Lille, président des Semaines sociales de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale il est mobilisé, avec le grade de capitaine, à la 3e compagnie du 7e régiment d'infanterie territoriale et se trouve en 1916 sur les fronts de Verdun et de la Somme[3]. Fin 1917 il est envoyé, secondé de Charles Flory, en mission de propagande au Canada pour encourager l'effort de guerre des Canadiens au côté de la France[4],[5].

  • Membre du comité de perfectionnement de la « Ligue sociale d’acheteurs »[6]
  • Rédacteur de la déclaration des droits de la famille pour le Congrès familial de 1920[7].

Catholique militant, il est membre des fraternités séculières franciscaines[8] et préside les Semaines sociales de 1914 à 1944[9].

Il décède en son domicile, 141 rue Jacquemars-Giélée à Lille, le , après une courte maladie[10].

Eugène Duthoit a marqué le département du Nord : son nom a été donné à plusieurs voies de circulation ou centres municipaux à Lille, Tourcoing, Croix, Lambersart.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance no 1461 du même jour
  2. Denis Vinckier, « Les racines et l’envergure nationale d’Eugène Duthoit, « Apôtre laïc infatigable » »
  3. Paul Christophe, Une magnificence d'horreur : la mort programmée jour après jour, Éditions du Cerf, , 448 p. (présentation en ligne)
  4. Armand Yon, « Les Canadiens français à la Guerre de 1914-18 : devant l'opinion française », Les Cahiers des dix, vol. 38,‎ , p. 9 (DOI 10.7202/1025304ar, lire en ligne [PDF])
  5. Carl Pépin, Les relations franco-québécoises pendant la Grande guerre (thèse présentée à l'université Laval pour l'obtention du grade de philosophiae doctor), (lire en ligne [PDF])
  6. Marie-Emmanuelle Chessel, « Aux origines de la consommation engagée : la Ligue sociale d’acheteurs (1902-1914) », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, vol. 77, no 1,‎ , p. 95 (lire en ligne)
  7. Yves-Marie Hilaire, « Abbé R. Talmy, Histoire du mouvement familial en France (1896-1939), 1962 », Revue du Nord, t. 46, no 180,‎ , p. 119 (lire en ligne)
  8. « Quid.fr »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  9. « Notre histoire », sur ssf (consulté le )
  10. « Découvrir Eugène Duthoit », sur université catholique de Lille (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Yves Verkindt, « Un professeur engagé : Eugène Duthoit, doyen de la faculté catholique de droit de Lille », Revue d’histoire des Facultés de droit et de la science juridique,‎ .
  • Daniel-Marie Cartiaux, « Eugène Duthoit, lecteur de Rerum Novarum », Revue du Nord, vol. 73, nos 290-291 « Cent ans de catholicisme social dans la région du Nord. Actes du colloque de Lille, 7 et 8 décembre 1990. »,‎ , p. 283-289 (lire en ligne).