Ernest Quost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ernest Quost
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Paris
Sépulture
Nationalité
Française
Activité
Maître
Élève
Lieu de travail
Distinction

Ernest Quost (né le 24 février 1842 à Avallon (Yonne), mort le 24 mars 1931 à Paris) (XIXe – XXe siècles) est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre de paysages urbains animés, paysages, natures mortes, fleurs et fruits, pastelliste. Impressionniste. Probablement élève de Horace Aumont (1839-1864) pendant son séjour à Paris. Il débute au Salon de Paris en 1866, continue d'exposer au Salon des artistes français, médaillé en 1880, 1882, sociétaire en 1887, de nouveau médaillé en 1889 pour l'Exposition universelle de Paris de 1889 (médaille d'argent), 1890 et 1900, hors-concours pour l'Exposition universelle. Fait chevalier de la Légion d'honneur en 1883, et officier en 1903[1],[2].

Ernest Quost est un « peintre de Paris », de l'animation des boulevards, des bals populaires, dont il relève d'abord de nombreux croquis, exploités ensuite en atelier où il a comme élève, Montézin. Ses fleurs sont appréciées par Monet, Van Gogh, dans une lettre à Théo, fait allusion « aux roses du père Quost »[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Fleurs de Pâques de Ernest Quost.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 11, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2-7000-3021-4), p. 364
  • Gérald Schurr, Valeurs de demain. Les petits Maîtres de la peinture 1820-1920, vol. 2, Paris, éditions de l'Amateur. Paris, , 1107 p. (ISBN 2-85917-378-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :