Emmanuel Falque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philosophe français né le 07 Novembre 1963 à Neuilly-sur-Seine, la pensée d'Emmanuel Falque s'inscrit dans le dynamisme de la phénoménologie contemporaine à la suite de Michel Henry, Merleau-Ponty et Jean-Luc Marion. Il est spécialiste de la philosophie médiévale, de la Philosophie de la Religion et de la Phénoménologie. Si Dominique Janicaud avait à rééditer son ouvrage sur le tournant théologique de la phénoménologie française, il n'hésiterait pas à mettre Emmanuel Falque en tête de liste. Car celui-ci aura réussi à faire franchir le Rubicon entre Phénoménologie et Théologie. Penseur de la commune Humanité, Falque fait de la finitude son champ d'investigation allant jusqu'à sonder l'organicité dans toutes ses limites comme possibilité à la fois théologique et philosophique. Auteur prolifique sa pensée est en pleine évolution comme laisse voir le concept récent du "Corps Epandu" qui en livre la synthèse anthropologico-phénoménologique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marié et père de quatre enfants, le philosophe épris de théologie, agrégé et docteur en philosophie, licencié en théologie, navigue avec aisance entre les Pères de l’Église, la philosophie médiévale et la pensée contemporaine. Actuellement directeur de recherche à la faculté de philosophie de l’Institut catholique de Paris dont il est doyen honoraire, le penseur de la commune humanité aura conduit la phénoménologie contemporaine à surmonter toute réticence théologique. Il provoque un choc en retour du théologique sur le philosophique en publiant Passer le Rubicon, Philosophie et théologie, Essai sur les frontières, Bruxelles, Lessius, 2013 suivi immédiatement de Le combat amoureux, Disputes phénoménologiques et théologiques, Paris, Hermann, 2014.

Avec le Passeur de Gethsémani, Angoisse, souffrance et mort, Paris, Cerf, 1999, se livre le premier volet d’une réflexion philosophique sur le Christ en sa Passion. Avec Métamorphose de la finitude, Essai philosophique sur la naissance et la résurrection, Paris, Cerf 2004, il poursuit l’analyse sur la Résurrection couronnée par Les Noces de l’Agneau, Essai philosophique sur le corps et l’Eucharistie, Paris, Cerf 2011. A peine ce triptyque phénoménologique publié en un volume unique revu et augmenté sous le titre Le triduum philosophique, [Passeur de Gethsémani, Métamorphose de la finitude, Noces de l’Agneau] Paris, Cerf 2015, le penseur prolifique le fait succéder d’autres chefs d’œuvre dont entre autres : Parcours d’embûches, s’expliquer, Paris, Editions franciscaines, 2016 ; Le Livre de l’expérience, d’Anselme de Cantorbéry à Bernard de Clairvaux, Paris, Cerf, 2017.

Avec Falque, il faut le constater, l’expérience de penser devient la pensée de l’expérience. « On ne trouvera pas là une simple déclinaison philosophique de l’expérience », ni la juxtaposition d’auteurs ou de concepts qui en retracerait une généalogie, mais la vie parcourue d’un véritable « chemin de pensée » ». (Emmanuel Falque, Le Livre de l’expérience, D’Anselme de Cantorbéry à Bernard de Clairvaux, Paris, Cerf, 2017, p.36.)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le livre de l'expérience, qui vient couronner un nouveau triptyque permet de faire la synthèse bibliographique d'Emmanuel Falque depuis l’étude des Pères, Dieu, la chair et l’autre, D’Irénée à Duns Scot, Paris, PUF, 2008 et des médiévaux, Saint Bonaventure et l’entrée de Dieu en théologie. La somme théologique du Breviloquium, Paris, Vrin, 2000. Mondialement lu des Etats-Unis en Afrique en passant par l'Europe et l'Australie et l'Asie, les oeuvres de Falque sont traduites en plusieurs langues dont notamment en Anglais, Espagne, en Russe, en Allemand et en Italien. On en retient entre autres:
  • Philosophie patristique et médiévale - Saint Bonaventure et l'entrée de Dieu en théologie. La Somme théologique du Breviloquium, coll. « Etudes de philosophie médiévale », Paris, Vrin, 2000, 224 pages. - Dieu, la chair, et l'autre, D'Irénée à Duns Scot, coll. « Epiméthée », Paris, PUF, 2008, 494 pages. - Le livre de l’expérience, D’Anselme de Cantorbéry à Bernard de Clairvaux, Paris, Cerf, 2017, 455 pages. Philosophie de la religion - Triduum philosophique (Passeur de Gethsémani, Métamorphose de la finitude, Noces de l'agneau). Edition revue et augmentée, Paris, Cerf, 2015, 691 pages. - Le passeur de Gethsémani, Angoisse, souffrance et mort, Lecture existentielle et phénoménologique, coll. « La nuit surveillée », Paris, Cerf, 1999, 185 pages. - Métamorphose de la finitude. Essai philosophique sur la naissance et la résurrection, coll. « La nuit surveillée », Paris, Cerf, 2004, 248 pages. - Les noces de l'Agneau, Essai philosophique sur le corps et l'eucharistie, coll. « La nuit surveillée », Paris, Cerf, 2011, 386 pages.
  • Philosophie et théologie - Passer le Rubicon. Philosophie et théologie : Essai sur les frontières, coll. « Donner raison. Philosophie », Bruxelles, Lessius, 2013, 208 pages.
  • Phénoménologie - Le combat amoureux, Disputes phénoménologiques et théologiques, coll. « De visu », Paris, Hermann, 2014, 355 pages. En débat Parcours d’embûches, S’expliquer (Réponse à Une analytique du passage, Rencontres et confrontations avec Emmanuel Falque [Cl. Brunier-Coulin, éd.]), Paris, Editions franciscaines, 2016). Traductions En américain : - The Metamorphosis of Finitude. An Essay on Birth and Resurrection, coll. « Perspectives in Continental Philosophy », New York, Fordham University Press, 2012, 193 pages. - God, The Flesh and the Other, From Irenaeus to Duns Scotus, Evanston, Illinois, Northwestern University Press, 2015, 376 pages. - Crossing the Rubicon, The Borderlands of Philosophy and Theology, New York, Fordham University Press, 2016. - The Weeding Feast of the Lamb, Eros, Body and Eucharist, New York, Fordham University Press, 2016. En italien : - Metamorfosi della finitezza. Saggio sulla nascita e la risurrezione, Milano, San Paulo, 2014, 279 pages. - Dio, la carne et l’altro : Da Ireneo a Duns Scoto, Firenze, La Lettere, 2015, 481 pages. En espagnol : - Pasar Getsemani, Angustia, sufrimiento y muerte. Lectura existencial y fenomenologica, coll. « Hermeneia », Salamanca, Sigueme, 2014, 198 pages. - Dios, la carne y el otro. De Ireneo a Duns Escoto : reflexiones phenomenologicas, coll. « Biblioteca Universitaria », Bogota, Siglo del Hombre Editores, 2012, 559 pages. - Metamorphosis de la Finitud. Nacimento y resurreccion, Salamanca, Sigueme, 2017, 254 pages. - Passar el Rubicon, Filsofia y Teologia : ensayo sobre la fronteras, Madrid, Comillas, 2017, 195 pages.

.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

-  « Augustin et la phénoménologie au XXème siècle », in Isabelle Bochet (éd.), Augustin philosophe et prédicateur. Hommage à Goulven Madec, coll. « Etudes augustiniennes », Paris, Institut d'Etudes Augustiniennes, 2012, pp. 537-550.

- « Après la métaphysique ? Le "poids de la vie" selon saint Augustin », in Alain de Libera (éd.), Après la métaphysique : saint Augustin ? , coll. « Institut d'Etudes Médiévales », Paris, Vrin, 2013, pp. 111-128.

- « Anselme de Cantorbéry : dernier des Pères ou premier des scolastiques ? », Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 91, n° 1, janvier-mars 2007, pp. 93-108.

- « Anselme de Cantorbéry ou l'argument théophanique », in Abbaye Bec Helloin (éd.), Saint Anselme. Un penseur et un saint pour notre temps. Actes du colloque à l'occasion du IXème centenaire de l'anniversaire de sa mort (12 septembre 2009), Bec-Helloin, Les Ateliers du Bec, 2009, pp. 63-118. 

- « La dette du don dans le Cur Deus homo d'Anselme de Cantorbéry », Archivio di Filosofia (Le don et la dette), n° 34, juin-juillet 2004, pp. 377-394.

- « L'art de lire chez Hugues de Saint-Victor : héritages et transformation des Pères », in Michel Fédou et Rainer Berndt (éds.), Les réceptions des Pères de l'Eglise au Moyen Âge. Le devenir de la tradition ecclésiale, coll. « Archa Verbi » t. II, Münster, Aschendorff Verlag, 2013, pp. 657-668.

- « Le geste et la parole chez Hugues de Saint-Victor : L'institution des novices »,  Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 95, n° 2, avril-juin 2011, pp. 383-412.

- « La condilectio ou le Tiers de l'amour chez Richard de Saint-Victor », Archivio di Filosofia (Le Tiers), n° 1-3, janvier-mars 2006, pp. 459-474.

- « Se sentir vivre ou l'épreuve des affects chez Aelred de Rievaulx », Collectanea Cisterciensia, tome 73, n° 1, janvier 2011, pp. 161-173.

- « Expérience et empathie chez Bernard de Clairvaux », Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 89, n° 4, octobre-décembre 2005, pp. 655-696.

- « Parler d'expérience : spiritualité monastique et philosophie mystique », in Jérôme Alexandre (éd.), L'actualité de saint Bernard, Paris, Collège des Bernardins, 2010, pp. 135-147.

- « Bernard de Clairvaux  ou le pouvoir de la liberté », in Philippe Capelle (éd.), Dieu et la cité, coll. « Philosophie et théologie », Paris, Cerf, 2008, pp. 50-61.

- « La postérité spirituelle de Joachim de Flore ou le principe d'immunité chez Henri de Lubac », Revue des sciences religieuses, n° 296/2, avril 2003, pp. 183-198.

- Saint Bonaventure et l'entrée de Dieu en théologie. La Somme théologique du Breviloquium, coll. « Etudes de philosophie médiévale », Paris, Vrin, 2000, 224 pages.

- « Saint Bonaventure ou la conversion de la chair », Dieu, la chair et l’autre, ch. VI.

- « Le Proemium du Commentaire des Sentences ou l'acte phénoménologique de la perscrutatio chez saint Bonaventure », Archivum franciscanum historicum, n° 2/3, juillet-décembre 2004, pp. 275-300.

- « Saint Bonaventure : La nihilité ou la positivité du néant », in Claude Romano et Jérôme Laurent (éds.), Le rien, coll. « Epiméthée », Paris, PUF, 2006, pp. 243-251.

- « (Saint) Bonaventure (1217-1274) », in Alain de Libera (éd.), Dictionnaire du Moyen Age, Paris, PUF, 2002, pp. 180-183.

- « Le contresens du mot theologia chez Bonaventure (réponse au fr. Henry Donneaud) », Revue thomiste, n° 4, octobre-décembre 2002, pp. 615-624.

- « Une nouvelle disputatio médiévale ? Autour de l'Introduction et de la traduction des Sentences de saint Bonaventure par Marc Ozilou (Paris, PUF, 2002) », Transversalités, n° 81, juillet-septembre 2005, pp. 239-248.

- « Autour de saint Bonaventure : un essai de confrontation avec Etienne Gilson », Etudes franciscaines, tome 2, janvier-mars 2009, fascicule 1, pp. 7-20.

- « Penser en franciscain », (avec Laure Solignac), Etudes franciscaines, n° 7/2014, octobre-décembre 2014, pp. 297-325.

- « Préface au Breviloquium de saint Bonaventure », Paris, Cerf, 2015 (édition en ‘un’ volume).

- « L’altérité angélique chez Thomas d’Aquin », Dieu, la chair et l’autre, ch. VIII.

- « Limite théologique et finitude phénoménologique chez Thomas d'Aquin », Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 92, n° 3, juillet-septembre 2008, pp. 527-556.

- « Réduction et conversion chez Maître Eckhart », Dieu, la chair et l’autre, ch. III.

- « L’autre singulier chez Duns Scot », Dieu, la chair et  l’autre, ch. IX.

- « Le 'Pouvoir-Est' ou le Dieu impossible chez Nicolas de Cues », Archivio di Filosofia (L'impossible), tome 78, n° 1, janvier-mars 2010, pp. 131-142.

- « L'omnivoyant. Fraternité et vision de Dieu chez Nicolas de Cues », Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 98, n° 1, janvier-mars 2014, pp. 37-73.

- « Préface » au Breviloquium de saint Bonaventure, in St Bonaventure, Brève Somme de la      doctrine chrétienne, Paris, Editions franciscaines, 2017, p. 7-16. 

Philosophie de la religion (textes significatifs choisis)

- « Seul un Dieu peut encore nous sauver », in Cl. Dagens, G. Coq, E. Falque, Dieu est Dieu, quête d’une humanité commune, Paris, Cerf, 2015, p. 143-208.

- « La souffrance incarnée. Pâtir du monde et passer au Père », Nouvelle revue théologique, tome 123, n° 3, juillet-septembre 2001, pp. 384-394.

- « Dieu charité », Communio, n° 181-182, septembre-décembre 2005, pp. 84-94.

- « Athéisme moderne et puissance de la résurrection », Résurrection, n° 122, novembre-décembre 2007, pp. 69-117.

- « Qui mange ma chair et boit mon sang », Christus, n° 283, avril 2013, pp. 189-198.

- « Manger la chair : La querelle eucharistique comme querelle sacrificielle », Archivio di Filosofia (Il sacrificio), tome 26, n° 1, janvier-mars 2008, pp. 155-168.

- « Clio ou la prime expérience, Péguy au risque de la phénoménologie », L'amitié Charles Péguy, n° 75, juillet-septembre 1996, pp. 136-148.

- « Ch. Péguy : Incarnation philosophique et incarnation théologique : une histoire arrivée à la chair et à la terre », L'amitié Charles Péguy, n° 102, avril-juin 2003, pp. 164-178.

- « 'Par pitié du Père, il eût sa mort humaine", La passion selon Charles Péguy », in Benoît Chantre, Camille Riquier et Frédéric Worms (éds.), Pensée de Péguy, Paris, Desclée de Brouwer, 2015, pp. 171-198.

- « Pascal et l’inquiétude de la foi », in J. de Gramont, S. Bancalari et J. Leclercq, Jean Greisch, Les trois âges de la raison, Métaphysique, phénoménologie, herméneutique, Paris, Hermann, 2016, p. 255-279.

- « Emotion et communion chez Bergson », in Annales bergsoniennes (t. VIII), Bergson, la morale, les émotions, 2017, pp. 287-307.

Philosophie et théologie (textes significatifs choisis)

- « L'Encyclique Fides et ratio et la formation des futurs prêtres », Theophilyon, tome 5, n° 2, avril-juin 2000, pp. 433-435.

- « Séminaire et philosophie », Transversalités, n° 125, janvier-mars 2013, pp. 143-148.

- « Le kairos théologique (Vatican II) comme débat avec la philosophie (phénoménologie) », in Ghislain Lafont et Jeremy Driscoll (éds.), Imaginer la théologie catholique. Mélanges offerts à Ghislain Lafont, Roma, Studia Anselmiana, 2000, pp. 53-70.

- « Ecce homo : Voici l’homme. Pensée de Jean-Paul II (Discours à l’Unesco, 1980) », in F. Follo, Jean-Paul II et la culture contemporaine, Paris, Cerf, 2005, p. 157-186.

- « Le pape François : une autre manière d’être au monde », revue Etudes (à paraître).

- « Mystique et modernité : aspirations spirituelles de notre temps et mystique chrétienne », Etudes, tome 394, n° 6, juin 2001, pp. 785-792.

- « Dieu nous éprouve-t-il ou faut-il sauver la providence ? », La vie spirituelle, n° 734, mars 2000, pp. 71-91.

- « Le poids d'humilité », Christus, n° 208, octobre 2005, pp. 459-466.

- « Suis-je le gardien de mon frère ? », Actes de la rencontre nationale Chrétiens grandes écoles, n° 1, janvier 2006, pp. 6-35.

- « Théologie et philosophie : nouvelles frontières », Etudes, tome 404, n° 2, février 2006, pp. 201-210.

- « Le retable d’Issenheim ou l’épreuve du pâtir », Transversalités, Avril-Juin 2017, n° 142, p. 23-32.

Phénoménologie (textes significatifs choisis)

- « Mourir de ne pas écrire », Transversalités, n° 96, octobre-décembre 2005, pp. 165-167.

- « Absolu », in Encyclopaedia Universalis (éd.), Notions, Paris, Universalis, 2004, pp. 7-8.

- « Animalité / Humanité », in Laurent Lemoine, Eric Gaziaux et Denis Müller (éds.), Dictionnaire encyclopédique d'Ethique chrétienne, Paris, Cerf, 2013, pp. 157-166.

- « La chair et l'être. Réponse à Emmanuel Tourpe », Revue philosophique de Louvain, tome 104, n° 2, mai 2006, pp. 387-403.

- « Métaphysique et théologie. De la bienveillance à la performance », Transversalités. Revue de l'Institut Catholique de Paris, n° 110, avril-juin 2009, pp. 125-129.

- « Éternel retour ou résurrection des corps (autour de l'ouvrage de D. Franck, Nietzsche et l'ombre de Dieu, Paris, PUF, 1998) », Transversalités, n° 83, juillet-septembre 2002, pp. 119-137.

- « Michel Henry théologien. A propos de C'est moi la vérité », Laval Théologique et Philosophique, tome 57, n° 3, octobre 2001, pp. 525-536

- « Larvatus pro Deo, Phénoménologie et théologie chez J.-L. Marion », Gregorianum, tome 86, n° 1, janvier 2005, pp. 45-62 (intégré au Combat amoureux, ch. IV, p. 174-196).

- « Le Haut Lieu du soi : une disputatio théologique et phénoménologique (autour du saint Augustin de J.-L. Marion) », Revue de métaphysique et de morale, n° 63, mars 2009, pp. 363-390.

- « Y a-t-il une chair sans corps ? (M. Henry) », Combat amoureux, ch. V. Avec la réponse de M. Henry dans Philippe Capelle (éd.), Phénoménologie et christianisme chez Michel Henry, coll. « Philosophie et théologie », Paris, Cerf, 2004, pp. 168-183.

- « De la préposition à la proposition : mystique et philosophie chez Stanislas Breton », Transversalités, n° 99, juillet-septembre 2006, pp. 17-36.

- « À demeure : habiter, naître, enfanter. Des existentiaux chez Stanislas Breton », in Jérôme de Gramont, Jean Greisch et Marie-Odile Métral (éds.), Philosophie et mystique chez Stanislas Breton (colloque de Cerisy-La-Salle, Août 2011), Paris, Cerf, 2015, pp. 267-283.                                                                                                                          

- « Peut-on réduire le corps ? », in S. Bancalari (éd.), « Epoché », Archivio di Filosofia, vol. LXXXIII, n° 1-2, 2015, p. 91-107.

- « Ethique du corps épandu », Revue d'éthique et de théologie morale, n° 288, mars 2016, pp. 53-82

- « Mal et finitude : dialogue avec Ricoeur et Lévinas », Etudes théologiques et religieuses, t. 92, Avril-Juin 2017 (2017 / 2), pp. 413-431.


Articles en langue étrangère :

Américain :

- « The Phenomenological Act of Perscrutatio in the Proemium of Bonaventure's Commentary on the Sentences », Medieval Philosophy and Theology, n° 10, décembre 2001, pp. 275-300.

- « Larvatus pro Deo : Jean-Luc's Marion Phenomenology and Theology », in Kevin Hart (éd.), Counter-Experiences. Reading Jean-Luc Marion, Indiana, University Notre Dame Press, 2007, pp. 181-200.

- « Metaphysics and Theology in tension. A Reading of Augustine's De Trinitate », in Lieven Boeve (éd.), Augustin and post modern thought : a new alliance against modernity ?, Leuven, Bibliotheca Ephemeridum theologicarum Lovaniensium, 2009, pp. 21-55.

- « This is my body : Contribution to a Philosophy of the Eucharist », in Richard Kearney et Brian Treanor (éds.), Carnal Hermeneutics, coll. « Perspectives in Continental Philosophy », New York, Fordham University Press, 2015, pp. 279-295

- « Suffering Death », in John Behr et Conor Cunningham (éds.), The Role of Death in Life, coll. « Veritas », Eugen (Oregon), Cascade Books, 2015, pp. 45-55.

- « The Collision of Phenomenology and Theology » (Interview), in Tarek R. Dika and W. Chris Hackett, Quiet Powers of the Possible, Interviews in Contemporary French Phenomenology, New York, Fordham University Press, 2016.

- “Khora or the Great bifurcation : Discussion with Derrida, Louvain Studies, Winter 2015-2016, t. 39, pp. 337-363.

Italien :

- « Nascita e metamorfosi della finitezza : un paradigma per la resurrectione ? », in Giovanni Ferretti (éd.), La resurrezione mistero del disiderio, Macerata, EUM, 2007, pp. 61-92.

- « Filosofia e teologia in San Bonaventura. Un confronta con Etienne Gilson », Filosofia e Teologia, n° 2, 2009, pp. 376-391.

- « Limite teologico y finitud fenomenologica en Tomas de Aquino », Sapientia, tome LXV, n° 225-226, janvier-décembre 2009, pp. 157-184.

- « L'Argumento teofanico : un'altra lettura di Anselmo di Canterbury », in Andrea Ballantone (éd.), Prote philosophia, coll. « La regione aperta », Firenze, La Lettere, 2011, pp. 25-61.

- « Per un'ermeneutica cattolica del corpo e della voce », in Livio Melina (éd.), La soggettivita morale del corpo, Sienne, Cantagalli, 2012, pp. 111-128

- « Anselmo di Canterbury : Di Dio che viene alla memoria », in Antonio Pieretti (éd.), Memoria e senso della vita. A partire da Agostino, coll. « Citta Nuova », Roma, Nuova Biblioteca Agostiniana, 2013, pp. 145-161.

- « Per una filosofia dell'eucaristia », in Gaetano Tortorella (éd.), Il corpore celebrante. Per una lettura fenomenologica della sacramentaria, coll. « Gestis verbisque », Assisi, Cittadella Editrice, 2014, pp. 17-43.

- « Una fenomenologia del sottosuolo : tra umanesimo et naturalismo », in Philippe Nouzille (éd.), Fenomenologia e umanesimo, coll. « Ragione plurale », Rome, Arcane, 2015, pp. 109-152.

Espagnol :

- « La libertad como aperidad (apertua) en Bernardo de Claraval », in Carlos Ruta (éd.), Imagines de la libertad en Filosofia medieval, San martin, Unsam Edita, 2008, pp. 135-173.

- « Finitud y resurreccion. La possibilidad de una metamorphosis de la carne », in Anibal Fornari (éd.), Tiempo acontecimiento, coll. « Paideia Fenomenologica », Buenos Aires, Editorial Biblos, 2010, pp. 101-130.

- « Si dà carne senza corpo ? Discussione con Michel Henry », Filosofia e Teologia, n° 3, 2010, pp. 527-558.

- « Es fundamental la Hermeneutica ? », Ideas y Valores. Revista colombiana di Filosofia, tome LXII, n° 152, août 2013, pp. 199-223.

- « El que come mi carne y bebe mi sangre... », Selecciones de teologia, tome 52, n° 208, octobre-décembre 2013, pp. 253-260.

- « Este es mi cuerpo : Eros y Eucaristia », in C. Avenatti de Palumbo, El amado en el amante, Agape, Buenos Aires, Argentina, 2017,  p. 323-348.

Allemand :

- « Dies ist mein Leib - Eine philosophische Lektüre der Eucharistie », in Walter Schweidler und Jean-Luc Marion (éds.), Christentum und Philosophie, München, Verlag Karl Albert, 2015, pp. 181-205.

Russe :

- « The Phenomenological Practice of Medieval Philosophy (traduit en russe) », in Valery Petroff (éd.), Studies in history of Platonism (Platonika Zhthmata), Moscou, Krugh, 2013, pp. 505-530.

Polonais :

- « Bog - Milosc dobroczynna (Dieu charité) », Communio, n° 152, février 2006, pp. 84-94

Inédits :

- « De l’impossible analogie de l’être chez Aristote et de sa réalisation chez Thomas d'Aquin », Mémoire de maîtrise de philosophie sous la direction de J. Brunschwig et A. de Libera, Université Paris X-Nanterre, 1985-1986, 96 pages.

- « Transparence éthique et fondements aristotélico-thomistes du problème contemporain du statut de l'embryon humain », D.E.A de philosophie sous la direction de Mme A. Fagot-Largeault, Université Paris X-Nanterre, 1989-1990, 173 pages.

- « Philosophie médiévale et phénoménologie », Mémoire de synthèse pour l’obtention de l’habilitation (HDR) sous la direction de Ruedi Imbach, Université Paris IV-Sorbonne, 2005-2006, 112 pages. 

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]