Emil Frey France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Emil Frey France
logo de Emil Frey France

Ancien nom PGA Motors
Création 1978
Fondateurs Pierre Guénant
Forme juridique SASU Société par actions simplifiée à associé unique
Slogan Distributeur d'automobiles
Siège social Technopole du Futuroscope, Chasseneuil-du-Poitou, Vienne
Drapeau de la France France
Direction Hervé Miralles
Actionnaires Emil Frey (100 %)
Activité Activités des sièges sociaux
Produits Concessions automobiles
Effectif 43 (niveau holding) en 2018
SIREN 348 616 145
Site web www.autosphere.fr

Chiffre d'affaires 65 583 700 € en 2018
Résultat net 18 506 800 € en 2018[1]

Emil Frey France (ex-PGA Motors) est une entreprise française créée en 1978 par Pierre Guénant et basée dans la Technopole du Futuroscope de Poitiers, comptant parmi les principaux acteurs français de la distribution automobile. Elle est le premier réseau de concessions français avec plus de 300 établissements en France mais aussi des implantations aux Pays-Bas, en Pologne et en Belgique.

Après une prise de participation par le groupe Porsche Holding en 1999, Pierre Guénant cède le solde de sa participation en 2003. À la suite du rachat de Porsche Holding en 2010, le groupe était la propriété du Groupe Volkswagen jusqu'en 2017, date à laquelle PGA Motors a été racheté par le groupe Suisse Emil Frey[2].

Emil Frey est le troisième vendeur de véhicules d'occasion en Europe derrière Arnold Clark et Pendragon. En 2017 le groupe Suisse a vendu 155.000 véhicules d'occasion et 345000 véhicules neufs.

Le site autosphere.fr est géré par une filiale Projet Digital Marketing située à Chasseneuil-du-Poitou.

Le , PGA Motors se rebaptise Emil Frey France[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1978, Pierre Guénant installe une concession Citroën à Châtellerault[4].

En 2003, la famille Porsche achète le groupe à la famille Guénant au travers de Porsche Holding Salzburg[4].

Le 1er juillet 2008, PGA Motors, via sa filiale GGBA, fait l'acquisition du Groupe Duverney, distributeur Renault & Dacia en Savoie et Haute-Savoie.

Le , Volkswagen récupère le contrôle de PGA Motors, premier concessionnaire français avec plus de 300 établissements, précédemment détenu en direct par Porsche Holding Salzburg[5].

Le , PGA Motors achète FM Motor, un réseau de 3 concessions implanté à Villeneuve-d'Ascq et spécialisé dans les marques Audi et Porsche[6].

En octobre 2015, le groupe acquiert en leasing, pour ses déplacements professionnels, un avion Beechcraft Super King Air 350, immatriculé F-HPGA[7],[8].

Le , PGA Motors conclut le rachat du pôle automobile du groupe Schuller (VW et Renault en Champagne Ardenne, Renault et Ford Paris-Est)[9] entamé en juillet. Le groupe Schuller possède 49 concessions[10]

Le , PGA Motors achète Aurilis Group, plus connu sous la marque Flauraud, un spécialiste des pièces de rechange[11].

Le 1 juin 2017, la majeure partie des concessions représentants les marques du groupe VAG, est intégrée par celui-ci afin de créer avec son réseau propre déjà existant, Volkswagen Group Retail France et ainsi harmoniser sa distribution européenne. L'autre partie du retail de PGA Motors (près de 200 concessions au total) est absorbée par le Groupe Emil Frey, troisième distributeur/importateur d'Europe, qui accroît très fortement sa branche distribution jusque-là minoritaire.

Le 17 janvier 2018, Hervé Miralles succède à Jean-Marie Zodo à la présidence de PGA Motors.[12].

En juillet 2018 est annoncée la création d'une école de vente : Sellscar[13].

Le 1er février 2019, PGA Motors change de nom et devient Emil Frey France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références
  1. https://www.societe.com/societe/emil-frey-motors-france-348616145.html
  2. « Concessions automobile : PGA Motors passe en Suisse », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. Tanguy Merrien, « PGA devient Emil Frey France ! », sur Le Journal de l'Automobile, (consulté le ).
  4. a et b Guillaume Mollaret, « Porsche premier vendeur français », sur Le Figaro, (consulté le ).
  5. Denis Fainsilber, « PGA Motors change d'actionnaire, mais pas de stratégie », sur Les Échos, (consulté le ).
  6. Flash-infos, « PGA MOTORS reprend le distributeur automobile FM MOTORS », sur Les Échos, .
  7. « Direction Générale de l'Aviation Civile », sur immat.aviation-civile.gouv.fr (consulté le )
  8. « F-HPGA | Bureau of Aircraft Accidents Archives », sur www.baaa-acro.com (consulté le )
  9. Catherine Leroy, « PGA conclut le rachat du groupe Schuller », sur largus.fr, (consulté le ).
  10. (en) Catherine Leroy, Benoît Landré, « PGA en passe de racheter les affaires du groupe Schuller ! », sur largus.fr, (consulté le ).
  11. Muriel Blancheton, « PGA Motors devient propriétaire de Flauraud », sur ZePros News, (consulté le ).
  12. « autoactu.com - l'information automobile professionnelle », sur www.autoactu.com (consulté le ).
  13. Dan Popa, « PGA Motors ouvre Sellscar, son école de vente automobile », sur www.journalauto.com (consulté le ).