Elisa Shua Dusapin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elisa Shua Dusapin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Autres informations
Distinctions

Elisa Shua Dusapin, née en 1992 en Corrèze en France[1], est une écrivaine franco-coréenne vivant en Suisse romande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Elisa Shua Dusapin est la fille d'un père français et d’une mère sud-coréenne, journaliste à la radio alémanique. Elle grandit entre Paris et Zurich avant que sa famille s'installe, en 1995, à Porrentruy dans le canton du Jura en Suisse[2]. Elle obtient son baccalauréat en 2011 au lycée cantonal de Porrentruy et poursuit des études à la Haute école des arts de Berne où elle obtient un bachelor en écriture en 2014 de l’Institut littéraire suisse de Bienne[3]. Elle poursuit ses études littéraires en obtenant un master de « français moderne » à l'université de Lausanne[2].

Carrière théâtrale[modifier | modifier le code]

Elle est l’auteure de deux spectacles musicaux. M’sieur Boniface, un spectacle qui s’imprègne de l’univers de Bourvil avec Thierry Romanens et le chœur d’enfants de Moutier et de la région Sakaziq[4], puis Olive en bulle en 2018, sur une musique de Claude Debussy, mis en scène par Laure Donzé.

Elle est également assistante de la metteuse en scène Maya Bösch[2] avant de jouer comme actrice dans sa pièce Les Exilées d’Eschyle présentée au festival de la Batie à Genève en septembre 2015[5].

Le gouvernement jurassien la nomme ambassadrice du canton du Jura[6].

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

En 2016, Elisa Shua Dusapin publie son premier roman Hiver à Sokcho qui obtient de nombreux prix littéraires suisse et français (dont le prix Robert Walser, prix Alpha, et le prix Régine Deforges)[7]. Dans ce livre, Elisa Shua Dusapin développe des thématiques essentielles autour du mélange des cultures, de l'identité, du rapport au langage et de la difficulté à communiquer. Dans l'ambiance portuaire et hivernale de la ville de Sokcho, frontalière de la Corée du Nord, elle explore la relation complexe qui se noue entre la jeune narratrice franco-coréenne et un dessinateur de BD français, qui s'installe dans la pension où elle travaille.

Elisa Shua Dusapin réalise avec Franck Semelet, l'adaptation du livre pour le théâtre, fin 2018.

En 2017, elle reçoit une bourse culturelle de 50 000 CHF de la Fondation Leenaards[8]

Son deuxième roman Les Billes du Pachinko sorti le 23 août 2018, renoue avec les thématiques du premier ouvrage Hiver à Sokcho, avec pour arrière-plan l’exode de la communauté coréenne vers le Japon dans les années 1950, après la guerre qui provoqua la partition du pays [9],[10]. Claire, la narratrice suisse-coréenne, passe le mois d'août chez ses grands-parents qui tiennent un établissement de Pachinko à Tokyo, dans le but de les ramener en Corée, pour la première fois depuis leur exil.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2011 : C'était une nuit de fièvre (nouvelle) publiée dans Contes et Nouvelles, éditions de l'Hèbe.
  • 2015 : M'sieur Boniface (conte musical).
  • 2016 : Hiver à Sokcho (roman), éditions Zoé[11].
  • 2018 : Les Billes du Pachinko (roman), éditions Zoé ; Olive en bulle (conte musical) ; Le regard du Lièvre (livre de photographies de René Lièvre, textes d'Elisa Shua Dusapin), éditions d'autre part.

Articles et contributions[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie d'Elisa Shua Dusapin sur le site des éditions Zoé, consulté le 18 avril 2017.
  2. a b et c Elisa Shua Dusapin apaise l'âme et fait vibrer les sens par Marianne Grosjean dans La Tribune de Genève le 19 septembre 2016.
  3. « Elisa Shua Dusapin apaise les sens », 24 heures,‎ (lire en ligne)
  4. « Stand’été met le paquet pour ses dix ans », Journal du jura,‎ (lire en ligne)
  5. « Tragedy Reloaded, Prelude II »
  6. « Elisa Shua Dusapin désignée ambassadrice du Jura », sur www.jura.ch,
  7. « 8 romans sélectionnés pour le prix Regine Deforges », www.actualitte.com,‎ (lire en ligne)
  8. « Elisa Shua Dusapin - Fondation Leenaards - Favoriser la dynamique créatrice », Fondation Leenaards - Favoriser la dynamique créatrice,‎ (lire en ligne)
  9. blvdr.ch - design: Silvia Francia - Development: James Guyot, « Editions ZOE / Les Billes du Pachinko / Elisa Shua Dusapin », sur www.editionszoe.ch (consulté le 7 août 2018)
  10. Valérie Fromont, « Elisa Shua Dusapin, écrire sur la ligne de faille des identités », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  11. « Au bord de la mer, en Corée », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  12. « Dans les pas de Walser, sur les traces de Rousseau… Cippe à Bienne - Fiche d'un ouvrage - Les Éditions Infolio », sur www.infolio.ch (consulté le 17 novembre 2018)
  13. « Soirée jeunes auteurs jurassiens avec Elisa Dusapin et Edouard Choffat »,
  14. « Le Prix Robert Walser décerné à la Jurassienne Elisa Shua Dusapin », arcinfo,‎ (lire en ligne)
  15. « Prix Révélation 2016 de la SGDL », sur www.livreshebdo.fr,
  16. « Jean-Bernard Vuillème et Elisa Shua Dusapin récompensés par la CiLi », arcinfo,‎ (lire en ligne)
  17. « Le prix Régine Deforges pour Elisa Shua Dusapin », Bibliobs,‎ (lire en ligne)
  18. « La sélection du prix Blù Jean-Marc Roberts 2018 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]