Éditions Zoé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1975
Fondée par Marlyse Pietri
Fiche d’identité
Statut édition indépendante
Siège social Chêne-Bourg (Suisse)
Dirigée par Caroline Coutau
Langues de publication Français
Diffuseurs Zoé (Suisse), Harmonia Mundi Livre (France/Belgique), Dimedia (Canada)
Site web editionszoe.ch

Les Éditions Zoé sont une maison d'édition créée en 1975 à Genève.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1975, Marlyse Pietri crée les Éditions Zoé[1] avec Xavier Comtesse, à Genève[2]. Après le départ de ce dernier, trois associées rejoignent les éditions dès 1976 et jusqu'en 1983, Arlette Avidor, Michèle Fleury et Sabina Engel[3]. Marlyse Pietri continue seule ensuite à développer le catalogue.

Inspirées par l'élan utopique des années 68, les éditions Zoé ont fonctionné pendant dix ans comme un atelier du livre où toutes les tâches d'imprimerie et d'édition étaient réunies sous un même toit.

La maison d'édition déménage à Carouge puis, dès 2018, à Chêne-Bourg[4].

En 1992, les Éditions Zoé signent un contrat de diffusion en France avec Harmonia Mundi.

Le 1er février 2011, Marlyse Pietri cède la direction des Éditions Zoé à Caroline Coutau[5].

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

La maison fait paraître des romans et des récits d’écrivains de Suisse romande, de France, de Suisse allemande, d’Afrique et d’Asie. Elle recherche des auteurs qui accordent une attention au presque rien et à l’ordinaire et s’attachent à la nuance, à l’alliage du sombre et du lumineux[6].

Elle a aussi à son catalogue des livres de poche et une collection de petits livres au format de cartes postales, les MiniZoé, ainsi que la collection Zoé Poche[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Editions Zoé », sur rts.ch, (consulté le )
  2. « Zoé Editions », sur www.exploratology.com (consulté le )
  3. « Marlyse Pietri », sur Association Plans Fixes (consulté le )
  4. « Un éditeur en transition », sur Le Courrier, (consulté le )
  5. Tribune de Genève, le 26 février 2011.
  6. « Editions ZOE / Pages », sur editionszoe.ch (consulté le )
  7. « Zoé révise ses poches », sur Livres Hebdo (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]