Eftichios Bitsakis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eftýchios Bitsákis
Eftihis Bitsakis (3288750139) (2).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Dímos Kantánou (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Ευτύχης ΜπιτσάκηςVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Partis politiques
Parti communiste de Grèce
Courant de nouvelle gauche (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Organisation de la Jeunesse pour l'Unité Panhellénique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Eftichios I. Bitsakis (en grec : Ευτύχιος Ι. Μπιτσάκης, Eftýchios I. Bitsákis, né en Crète en 1927) est professeur de philosophie et d’histoire des sciences à l’Université de Ioannina, professeur de physique théorique à l'université d'Athènes puis directeur de la revue Outopia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bitsakis est résistant dans l'Organisation de la Jeunesse pour l'Unité Panhellénique (Ενιαία Πανελλαδική Οργάνωση Νέων (ΕΠΟΝ)) créée en 1943. Au cours de la Guerre civile grecque, arrêté, il est emprisonné pour 7 ans. En 1967, il part pour Paris. Il devient docteur en philosophie à l'Université de Paris VIII (1973) et docteur d'État en philosophie des sciences (1976)[1]. Il a été pendant 6 ans chargé de cours d'analyse mathématique à l'Université de Paris XI et de philosophie des sciences à l'Université de Paris VIII. Il a également travaillé à Saclay, au laboratoire de physique nucléaire du collège de France, et a enseigné à Orsay.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En français et anglais :

  • Physique contemporaine et matérialisme dialectique, Éditions sociales, 1973.
  • Le concept de système quantique - Définition, séparabilité, transformation, des Cahiers Fundamenta Scientiae, no 81, Séminaire sur les fondements des sciences, éditions de l'Université Louis Pasteur, Strasbourg, 1978.
  • La philosophie de la nature d'Aristote, éd. Centre de documentation sciences humaines, 1979.
  • Physique et matérialisme, éd. Sociales, 481 pages, 1983 (c'est une édition rallongée et mise à jour de Physique contemporaine et matérialisme dialectique).
  • Avec Nikos Tambakis, Determinism in Physics, compte rendu du Second meeting international d'épistémologie de , éd. Gutenberg Publishing Company, Athènes, 306 pages, 1985.
  • Avec Cleanthes A. Nicolaides, The Concept of Probability, Kluwer Academic Publishers, Dordrecht, 449 pages, 1989.
  • Le nouveau réalisme scientifique: recherches philosophiques en microphysique, éd. L'Harmattan, 269 pages, 2000.
  • Paul Langevin: du réalisme scientifique au matérialisme, Épistémologiques, 2002.
  • La nature dans la pensée dialectique, éd. L'Harmattan, 384 pages, 2003.
  • Microphysique: pour un monisme de la matière, in: Jean Debussy, Guillaume Lecointre et Marc Silberstein, Les matérialismes (et leurs détracteurs), éditions Syllepse, 2004, p. 113-134.

En italien :

  • La Natura nel pensiero dialettico, traduction par Dante Lepore, éditions PonSinMor, Gassino Torinese, 2009, XXII + 394 pages.
  • La Materia e lo Spirito, traduction par Dante Lepore, préface de l'auteur, éditions PonSinMor, Gassino Torinese, 2014, 312 pages.

En grec :

  • ΑΠΟ ΤΗΝ ΠΥΡΑ ΣΤΟΝ ΑΜΒΩΝΑ, éd. ΤΟΠΟΣ
  • ΔΡΟΜΟΙ ΤΗΣ ΔΙΑΛΕΚΤΙΚΗΣ, éd. ΑΓΡΑ
  • ΕΙΝΑΙ ΚΑΙ ΓΙΓΝΕΣΘΑΙ, éd. ΣΤΑΧΥ
  • ΤΟ ΕΙΝΑΙ ΚΑΙ ΤΟ ΓΙΓΝΕΣΘΑΙ, éd. ΔΑΙΔΑΛΟΣ Ι.ΖΑΧΑΡΟΠΟΥΛΟΣ
  • ΤΙ ΕΙΝΑΙ ΦΙΛΟΣΟΦΙΑ (ΚΜΕ), éd. ΣΥΓΧΡΟΝΗ ΕΠΟΧΗ
  • ΘΕΩΡΙΑ ΚΑΙ ΠΡΑΞΗ, éd. GUTENBERG ΠΑΝ/ΚΑ-ΕΚΔ. ΕΠΙΧ/ΕΙΣ Γ.ΔΑΡΔΑΝΟΣ & Κ.ΔΑΡΔΑΝΟΣ
  • ΙΔΕΟΛΟΓΙΚΑ Τ.Α, éd. GUTENBERG ΠΑΝ/ΚΑ-ΕΚΔ. ΕΠΙΧ/ΕΙΣ Γ.ΔΑΡΔΑΝΟΣ & Κ.ΔΑΡΔΑΝΟΣ
  • Η ΦΙΛΟΣΟΦΙΑ ΤΟΥ ΑΝΘΡΩΠΟΥ, éd. GUTENBERG ΠΑΝ/ΚΑ-ΕΚΔ. ΕΠΙΧ/ΕΙΣ Γ.ΔΑΡΔΑΝΟΣ & Κ.ΔΑΡΔΑΝΟΣ
  • Ο ΔΑΙΜΩΝ ΤΟΥ ΑΙΝΣΤΑΙΝ éd. GUTENBERG ΠΑΝ/ΚΑ-ΕΚΔ. ΕΠΙΧ/ΕΙΣ Γ.ΔΑΡΔΑΝΟΣ & Κ.ΔΑΡΔΑΝΟΣ
  • Η ΔΥΝΑΜΙΚΗ ΤΟΥ ΕΛΑΧΙΣΤΟΥ, éd. ΔΑΙΔΑΛΟΣ Ι.ΖΑΧΑΡΟΠΟΥΛΟΣ
  • ΟΙ ΠΟΛΕΜΟΙ ΤΗΣ ΝΕΑΣ ΤΑΞΗΣ, éd. ΠΡΟΣΚΗΝΙΟ, avec Dimitris Belantris.
  • ΓΟΝΙΔΙΑ ΤΟΥ ΜΕΛΛΟΝΤΟΣ, éd. ΠΡΟΣΚΗΝΙΟ

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E. I. Bitsakis, Le problème du déterminisme en physique, Thèse d'État, Paris, 1976.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :