E-ZPass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

E-ZPass est un système de péage électronique utilisé sur la plupart des routes, ponts et tunnels à péage dans le Midwest et l'Est des États-Unis, jusqu'en Floride au sud et en Illinois à l'ouest. L'E-ZPass Interagency Group (IAG) est composé de 39 agences membres en activité dans 17 États, qui utilisent la même technologie et permettent aux voyageurs d'utiliser le même transpondeur sur les routes à péage de tout le réseau. Depuis sa création en 1987, plusieurs systèmes indépendants utilisant la même technologie ont été intégrés au système E-ZPass, notamment l'I-Pass (en) en Illinois et le NC Quick Pass en Caroline du Nord. Des négociations sont en cours pour une interopérabilité à l'échelle nationale aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les voies express E-ZPass sur l'Atlantic City Expressway dans le New Jersey, qui permettent à l'automobiliste de payer son péage à grande vitesse
Une place du New Hampshire E-ZPass utilisant également un panier à pièces (à gauche) et un poste de péage conventionnel (à droite)

La notion de péage électronique avait été envisagée dès le début des années 1990 dans l'agglomération de New York. Les organismes de péage de New York, du New Jersey et de la Pennsylvanie - qui représentent les deux tiers des 3 milliards de dollars US annuels du secteur du péage aux États-Unis - ont cherché à créer une technologie de péage électronique compatible qui pourrait être utilisée sur les routes et les ponts à péage des trois États, afin de réduire les encombrements sur certaines des routes et des gares de péage les plus fréquentées des États-Unis. En 1991, le comité inter-agences (Interagency Committee ) a été créé pour développer un système interopérable, et a impliqué la participation et la coopération de sept agences de péage indépendantes - l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey, l'Autorité des péages du New Jersey, l'Autorité des autoroutes du New Jersey (en) (qui, à l'époque, exploitait la Garden State Parkway (en)), la Triborough Bridge and Tunnel Authority, la New York State Thruway (en), la Pennsylvania Turnpike Commission et la South Jersey Transportation Authority (en) (exploitant de l'autoroute d'Atlantic City (en))[1]. La marque E-ZPass appartient toutefois à l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey[2].

Les sept agences ont commencé à élaborer des plans pour tester deux technologies possibles pour l'E-ZPass en 1992. Ces technologies seraient installées le long de la Garden State Parkway et du New York State Thruway[3]. L'E-ZPass a été déployé pour la première fois sur le Thruway au péage de Spring Valley le [4]. Au cours des trois années et demie qui ont suivi, la New York State Thruway Authority (NYSTA) a installé par étapes des équipements de péage électronique le long du Thruway[5]. Le , l'E-ZPass avait été installé sur toute la longueur du corridor[6].

La en Triborough Bridge and Tunnel Authority, qui entretient tous les ponts et tunnels à péage qui commencent et se terminent à New York, est la plus grande agence de péage en termes de recettes aux États-Unis (1,9 milliard de dollars US en 2017). Elle a commencé à mettre en place son E-ZPass en 1995 et l'a achevé dans ses neuf installations de péage en [7]. L'E-ZPass était populaire parmi les automobilistes qui utilisaient fréquemment les passages à niveau de la TBTA, et en , près de 2 000 automobilistes par jour s'y inscrivaient[8]. La Port Authority of New York and New Jersey, qui exploite tous les ponts et tunnels entre New York et le New Jersey, a mis en place l'E-ZPass au pont George-Washington en [9], au Holland Tunnel et au Lincoln Tunnel en [10].

Le Pennsylvania Turnpike avait prévu d'adopter l'E-ZPass en 1998[11],[12] ; toutefois, la mise en œuvre du système a été reportée au [13], date à laquelle l'E-ZPass a été mis en place sur le Turnpike entre Harrisburg West et le Delaware River–Turnpike Toll Bridge (en)[14]. Le , l'E-ZPass pouvait être utilisé sur toute la longueur de l'autoroute principale de Pennsylvanie[15],[16]. Les véhicules commerciaux ont été autorisés à utiliser le système à partir du [17], et l'ensemble du système Turnpike pouvait bénéficier de l'E-ZPass dès 2006[18].

Le , un brevet américain pour un système de péage automatisé a été délivré à Fred Slavin et Randy J. Schafer[19].

Entre-temps, plusieurs autres agences ont commencé à travailler sur des installations de péage électronique similaires. Cela a donné lieu à l'émergence d'autres réseaux :

Le système E-ZPass continue de se développer. La Indiana Toll Road Concession Company (en) a modernisé ses gares de péage pour y inclure la fonctionnalité E-ZPass sur la route à péage est-ouest de l'Indiana, tandis que l'Ohio Turnpike Commission a modernisé ses gares de péage en pour l'Ohio Turnpike (en) (I-76, I-80, I-90)[29]. Le , Rhode Island a rejoint le réseau en activant les voies E-ZPass dans l'unique poste de péage de l'État, au pont Claiborne Pell Newport[30]. Le Kentucky Transportation Cabinet (en), qui disposait d'un système de routes à péage antérieur au système E-ZPass qui a pris fin en 2006, a annoncé fin son entrée dans le système E-ZPass dans le cadre du financement du projet des ponts de la rivière Ohio dans la région de Louisville, qui comprend le nouveau pont Abraham Lincoln (en) (associé au John F. Kennedy Memorial Bridge (en) réaménagé) et le pont Lewis et Clark (en)[31]. Le , la Central Florida Expressway Authority (en) (CFX) a annoncé qu'elle rejoignait le groupe E-ZPass. La CFX a commencé à accepter l'E-ZPass le long de ses routes à péage le [32],[33].

Les transpondeurs E-ZPass ETC ne fonctionnent pas sur toutes les routes à péage des États-Unis. Actuellement, le système de télépéage E-ZPass (ainsi que les autres systèmes de CTE qui font partie du réseau E-ZPass) n'est pas compatible avec la plupart des systèmes de Floride (y compris SunPass), FasTrak en Californie, K-Tag au Kansas, Pikepass en Oklahoma, TxTag au Texas, Express Pass dans l'Utah, AutoExpreso à Porto Rico, Peach Pass et Cruise Card en Géorgie, ou d'autres systèmes de CTE en dehors des régions d'exploitation E-ZPass. Dans le cadre de la MAP-21, adoptée en 2012, toutes les installations de CTE aux États-Unis étaient censées avoir une certaine forme d'interopérabilité au  ; cependant, aucun financement n'a été prévu pour cet effort, et aucune sanction n'a été établie en cas de non-respect de cette date limite, et n'a pas encore été réalisé[34].

En 2009, une organisation appelée Alliance for Toll Interoperability[35] a déclaré qu'elle étudiait la possibilité d'utiliser des appareils photo à grande vitesse pour prendre des photos des voitures passant sur les voies non E-ZPass dans d'autres États[36]. La Pennsylvania Turnpike Commission, qui étudie la possibilité de passer à un péage entièrement électronique afin de réduire les coûts, prévoit de mettre en place un tel système pour les usagers ne possédant pas de E-ZPass[37].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Calvin Sims, « No-Stop Tolls: 3 States Agree To Automation », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  2. (en) « Trademark Status & Document Retrieval », sur tsdr.uspto.gov (consulté le 26 avril 2020)
  3. (en-US) Glenn Rifkin, « BUSINESS TECHNOLOGY; Electronic Toll-Taking Is Being Put to the Test », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  4. (en) Nigel P. Freestone, 365 Days of Motoring: An Everyday Journey Through its History, Facts and Trivia, Summersdale Publishers Limited, (ISBN 978-1-78372-255-6, lire en ligne), p. 172
  5. (en) Let's Talk it Over-- Interagency Cooperation Facilitates Success : A Case Study : the New York, New Jersey, Connecticut Metropolitan Area TRANSMIT Operational Test : Ensuring Integration of Intelligent Transportation Systems Products and Services, Intelligent Transportation Systems, U.S. Department of Transportation, , 7 p. (lire en ligne), p. 5
  6. (en) Williamsville Toll Barrier Improvement Project, New York State Thruway, Interstate 90 Between Interchanges 48A and 50: Environmental Impact Statement, (lire en ligne), p. II-2
  7. (en-US) Jane Gross, « Electronic Tolls Are Catching On, And Commuters Are Catching Up », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  8. (en-US) Lynette Holloway, « With Triborough Bridge Debut, A Test for E-Z Pass Toll System », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  9. (en-US) Terry Pristin, « A Few Glitches in E-Z Pass », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  10. (en-US) Terry Pristin, « New Jersey Daily Briefing; E-Z Pass Exceeds Expectation », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 26 avril 2020)
  11. Associated Press, « Electronic tolls coming to Pa. Turnpike by 1998 », Lancaster New Era,‎ , A3
  12. Pat R. Gilbert, « 7 Agencies OK Electronic Toll-Collection Firm: Project Expected to Speed Traffic on Parkway, Turnpike », The Record, Bergen County, NJ,‎ , A3
  13. P.L. Wyckoff, « E-ZPass to debut on Atlantic City highway: But 2000 is target for Turnpike and Parkway », The Star-Ledger, Newark, NJ,‎ , p. 22
  14. Associated Press, « E-ZPass not so easy for drivers on first day », Erie Times-News,‎
  15. « Pennsylvania Turnpike extends E-ZPass service », The Express-Times, Easton, PA,‎
  16. Michael A. Fuoco, « Turnpike E-ZPass Will Get More Lanes », Pittsburgh Post-Gazette,‎ , D6
  17. Garrett Therolf, « E-ZPass making life harder for bridge users », The Morning Call, Allentown, PA,‎ , B1
  18. (en) « E-ZPASS, Other Enhancements Coming This Year to Greensburg and Beaver Valley Expressways » (version du 14 octobre 2008 sur l'Internet Archive), sur www.paturnpike.com,
  19. (en) « Toll collection system - US Patent 5819234 Abstract » (version du 17 décembre 2010 sur l'Internet Archive), sur www.patentstorm.us,
  20. (en) Scott O'Connell, « Mass Pike says goodbye to 'Fast Lane' », sur MetroWest Daily News, Framingham, MA, (consulté le 26 avril 2020)
  21. (en) « About I-PASS - Illinois Tollway », sur www.illinoistollway.com (consulté le 26 avril 2020)
  22. (en) Bowdeya Tweh, « Indiana Toll Road switches to 'E-ZPass' », sur nwitimes.com, (consulté le 26 avril 2020)
  23. (en) Steven Ginsberg, « Va. Joins E-ZPass Fast Lane : Smart Tag Can Be Used At Other States' Tolls », The Washington Post, (consulté le 26 avril 2020)
  24. (en) James Muma Mwape, Guide to Electronic Toll Payments, Xulon Press, (ISBN 978-1-61579-364-8, lire en ligne), p. 57
  25. (en) « Maryland Transportation Authority - Anual Report », (consulté le 26 avril 2020)
  26. (en) « North Carolina and E-ZPass interoperable from January 3, 2013 | TOLLROADSnews » (version du 16 septembre 2013 sur l'Internet Archive), sur tollroadsnews.com,
  27. (en-US) « SunPass – WELCOME TO FLORIDA EXPRESS LANES » (consulté le 26 avril 2020)
  28. (en-US) « Central Florida Expressway Authority Joins E-ZPass Group | Central Florida Expressway Authority » (consulté le 26 avril 2020)
  29. (en) « Indiana to have I-Zoom transponder brand | TOLLROADSnews » (version du 7 février 2012 sur l'Internet Archive), sur tollroadsnews.com,
  30. « E‑ZPass Lanes open », Associated Press, WBZ News Radio,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 16 décembre 2008)
  31. (en) « Kentucky joins E-Z Pass for Ohio Bridges Bridges Project », sur WDRB (consulté le 27 avril 2020)
  32. (en-US) « Central Florida Expressway Authority Joins E-ZPass Group | Central Florida Expressway Authority » (consulté le 27 avril 2020)
  33. (en-US) Kevin Williams, « E-ZPass is coming to some local toll roads starting Sept. 1 », sur WFTV (consulté le 27 avril 2020)
  34. (en-US) Christopher Elliott, « When will we have a nationwide toll transponder system? », sur USA Today, (consulté le 27 avril 2020)
  35. (en-US) « US Interoperability », sur ATI (consulté le 27 avril 2020)
  36. (en) « Toll Payment In Other States May Get Easier » (version du 19 décembre 2009 sur l'Internet Archive), sur www2.tbo.com,
  37. Charles Thompson, « Caution: All-E-Z Pass turnpike ahead », The Patriot-News, Harrisburg, PA,‎ , A1

Liens externes[modifier | modifier le code]