Dynamo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dynamo (homonymie).

Le mot dynamo est l'abréviation de machine dynamoélectrique. La dynamo désigne une machine à courant continu fonctionnant en générateur électrique et qui convertit l'énergie mécanique en énergie électrique[1] en utilisant l'induction électromagnétique.

Au début du XXe siècle, machines à vapeur et dynamos d'une usine de production électrique de la Compagnie des tramways de l'Est parisien
Centrale électrique de l'Usine des Forges de Montataire au début du XXe siècle : au fond, la machine à vapeur, qui entraîne, par l’intermédiaire du volant d'inertie, une dynamo (à droite)

Exemples de dynamo[modifier | modifier le code]

La dynamo était utilisée pour produire l'électricité dans les automobiles jusque dans les années 1960 (voir plus bas).

On appelle dynamo terrestre le mécanisme qui transforme l'énergie des courants turbulents circulant entre le noyau et le manteau en un champ magnétique. Entre autres effets, ce champ permet de dévier les particules du vent solaire (constitué de particules électriquement chargées, donc sensibles au champ magnétique), protégeant ainsi la terre d'un flux important de rayonnements ionisants qui, à défaut, empêcheraient le développement de la vie (telle qu'on la connait) sur Terre

On appelle souvent, de manière abusive, « dynamo » l'alternateur de bicyclette produisant en réalité du courant alternatif alors que la dynamo produit un courant continu[1], stable.

Jalons historiques[modifier | modifier le code]

Historiquement, grâce à Étienne Œhmichen, la dynamo a été utilisée pour produire l'électricité dans les automobiles jusque dans les années 1960. Les progrès de l’électronique et plus particulièrement de diodes électroniques fiables et compactes a permis d'utiliser un ensemble alternateur + redresseur plus compact et plus fiable[2].

  • En 1868, l'anglais Wilde réalise la première machine dynamoélectrique ou dynamo. Il remplace, à la suite des travaux de Werner Siemens, l'aimant permanent par un électro-aimant alimenté par une machine auxiliaire.
  • En 1869, l'inventeur belge Zénobe Gramme, rend possible la réalisation des génératrices à courant continu en créant le collecteur. Il améliore les premières versions archaïques d'alternateurs (1867) et devient célèbre en retrouvant le principe de l'induit en anneau de Pacinotti.
  • En 1871, il présente à l'Académie des sciences de Paris la première génératrice industrielle de courant continu, que l'on appela machine de Gramme et qui constitue en fait ce qu'on appellera plus tard une magnéto. Son invention sera commercialisée grâce à Hippolyte Fontaine.
Anneau de Pacinotti-Gramme

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dynamo, sur le site cnrtl.fr
  2. L'usure des "charbons" nécessitait leur changement régulier sous peine de dégradation voire de destruction, du collecteur

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mikhail Kostenko et Ludvik Piotrovski, Machines électriques, Tomes I et II, Éditions de Moscou (Mir), 1969, (réédité en 1979), 1348 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]