Base aérienne de Dreux-Louvilliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dreux-Louvilliers Air Base)
Aller à : navigation, rechercher
Base aérienne de Dreux-Louvilliers
Dreux-Louvilliers Air Base
Vue aérienne du site de la base avant l'implantation du parc photovoltaïque.
Vue aérienne du site de la base avant l'implantation du parc photovoltaïque.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Dreux, Senonches, Louvilliers-lès-Perche, Crucey-Villages, Maillebois,
Date d'ouverture 1952
Date de fermeture 1967
Coordonnées 48° 38′ 34″ N 1° 05′ 45″ E / 48.642891, 1.09571548° 38′ 34″ Nord 1° 05′ 45″ Est / 48.642891, 1.095715  

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

(Voir situation sur carte : Eure-et-Loir)
Base aérienne de Dreux-Louvilliers

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Base aérienne de Dreux-Louvilliers
Pistes
Direction Longueur Surface
6/24 2 407 m (7 897 ft) Béton
Informations aéronautiques
Type d'aéroport Militaire
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

La base aérienne de Dreux-Louvilliers (en anglais : Dreux-Louvilliers Air Base) est une ancienne base aérienne de l'United States Air Forces in Europe située sur les communes de Crucey-Villages, Maillebois et Louvilliers-lès-Perche, entre les villes de Dreux et Senonches dans le département d'Eure-et-Loir.

Historique[modifier | modifier le code]

Construite en 1953, la base aérienne OTAN était active jusqu'en 1967[1].

Elle a été utilisée comme terrain d'exercice par la base aérienne 122 Chartres-Champhol jusqu'en 1997.

Le radar trans-horizon Nostradamus a été installé sur cette base, à partir de la fin des années 1990.

Parc photovoltaïque[modifier | modifier le code]

Le site de l'ancienne base a été choisi en février 2011 par le conseil général d'Eure-et-Loir pour accueillir, après dépollution du site (amiante, liquides industriels et terres polluées), un important projet photovoltaïque[2] dont l'opérateur est EDF Energies Nouvelles. Le projet qui est achevé en septembre 2012 couvre 250 des 500 ha de l'ancienne base militaire[3]. Avec 741 150 panneaux photovoltaïques installés sur 130 ha, c'est le plus grand parc photovoltaïque de France et l'un des plus importants en Europe, à cette date avec une puissance installée de 60 MW-crêtes pouvant couvrir les besoins énergétiques (chauffage inclus) de 28 000 habitants[3].

La base était connue jusqu'ici pour avoir alimenté l'actualité régionale et nationale avec la possibilité d'implantation du troisième aéroport d'Île-de-France entièrement consacré au fret et pour avoir accueilli à deux reprises des Teknivals, celui de mai 2008 ayant rassemblé près de 25 000 personnes[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site France-Air-Nato Base aérienne de Dreux http://www.france-air-otan.net/STRUCTURE/Pages_web/Dreux_Historique_Fr.html
  2. Consulter l'article « Parc photovoltaique de Crucey, l'opérateur est choisi » dans les archives de l'actualité du site Internet du Conseil général
  3. a et b Inauguration d'une vaste centrale solaire en Eure-et-Loir dans Libération du 28 septembre 2012.
  4. « 25 000 "teufeurs" sont passés en Eure-et-Loir » La République du Centre, édition Orléans, 5 mai 2008, p. 4

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]