Dominique Leroy (chef d'entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dominique Leroy.
Dominique Leroy
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Dominique Leroy
Naissance (54 ans)
Ixelles (Belgique)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Profession

Dominique Leroy, née le à Ixelles, est une administratrice belge de sociétés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dominique Leroy est diplômée ingénieure commerciale de la Solvay Business School en 1987[1].

Après un premier poste chez Unilever[2], elle travaille pour l'opérateur Belgacom à partir de 2011. En 2012, elle est nommée directrice du business résidentiel. Puis le , elle devient administratrice déléguée, à la tête de l'entreprise, pour un mandat de six ans, succédant ainsi à l'ancien patron, Didier Bellens en cumul de ses mandats au sein des conseils d'administration de Lotus Bakeries, Scarlet et Tango[2],[1]. Elle soutient le principe d'une privatisation partielle de l'entreprise, et obtient sur l'année 2014 une amélioration des résultats[3], tout en annonçant vouloir réduire les coûts salariaux du premier opérateur belge[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Rédaction RTL, « Qui est Dominique Leroy, future nouvelle CEO de Belgacom ? », RTL,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Lavenir, « Le gouvernement officialise la nomination de Dominique Leroy à la tête de Belgacom », L'Avenir,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction L'Écho, « Dominique Leroy, "Belgacom Queen" », L'Écho,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Soir, « Belgacom: Dominique Leroy veut réduire les coûts de personnel », Le Soir,‎ (lire en ligne).
  • (en) Mark Scott, « E.U. Telecom Companies Look for Room to Grow », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  • Dominique Delhalle, « Dominique Leroy: Belgacom apporte un rendement de 6% à l'Etat », RTBF,‎ (lire en ligne).