Dom Néroman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dom Neroman)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dom Néroman
Biographie
Naissance
Décès
(à 69 ans)
Nationalité
Activité

Dom Néroman (ou Dom Neroman, parfois Dom Nécroman[1]), de son vrai nom Pierre (Maurice) Rougié, est un astrologue français né en 1884. Ingénieur civil des Mines de Saint-Étienne, il marqua profondément la vie astrologique française des années 1930 jusqu'à sa mort en 1953. Il créa notamment le « Collège astrologique de France » et les éditions « Sous le Ciel »[2].

Dans Le nombre d'or, clé du monde vivant, il écrit, croquis à l'appui[3] : « s’il existe une race dont le nombril est trop bas pour la grande majorité des individus, cette race n’a pas encore atteint sa maturité » et cet écart « est surtout accusé chez la Juive (figure M) et chez la jeune négrille de l’Afrique équatoriale (figure K). »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sous la signature Dom Nécroman :

  • Planètes et Dieux : Clé scientifique de la mythologie grecque. La Kabbale justifiée par la Science, Maurice d'Hartoy éditeur, 1933
  • Leurs Éminences - L'or, l'argent, le nombre 3, le nombre 7 etc..., Maurice d'Hartoy éditeur, 1933
  • Planètes et Destins, Maurice d'Hartoy éditeur, 1934
  • 1927-1999 - Comment lire les prophéties de Nostradamus, Maurice d'Hartoy éditeur, 1934

Sous la signature Dom Néroman et collaborateurs :

  • Revue Sous le Ciel (no 1 mai 1936 au no 30 décembre 1938/Janvier 1939).
  • La sphère sensitive, instrument de domification, Sous le Ciel, 1937
  • Grandeur et pitié de l'astrologie, Fernand Sorlot, 1940
  • Traité d'astrologie rationnelle, Sous le Ciel, 1943
  • Verlaine aux mains des dieux, Jean Renard, 1944
  • La Géomancie retrouvée, Traité de Géomancie Rationnelle, Paris, Sous le Ciel, 1948
  • Le nombre d'or, clé du monde vivant (Paris, 22 avril 1945), Dervy, 1995
  • La Plaine de Vérité, Paris, Sous-le-Ciel, 1951
  • La Leçon de Platon, Paris, Niclaus, 1943.
  • Piyoh, roman de l'aventure humaine, Paris, Sous-le-Ciel, 1949
  • La grande encyclopédie illustrée des sciences occultes, Strasbourg, 1937

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par ex. comme auteur de Planètes et Dieux : Clé scientifique de la mythologie grecque. La Kabbale justifiée par la Science.
  2. Jacques Halbronn, La vie astrologique: Années trente cinquante (De Maurice Privat à Dom Néroman), Guy Trédaniel/La Grande Conjonction, 1995, ISBN 9-782857-07740-4, page 79.
  3. Jean-Paul Krivine, « Le mythe du nombre d’or », Science… et pseudo-sciences, Association française pour l'information scientifique, no 278,‎ .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jacques Halbronn, La Vie Astrologique, Années trente-cinquante; de Maurice Privat à Dom Néroman, éditions La Grande Conjonction/Guy Trédaniel, 1995 (ISBN 2-85707-740-8).

Liens externes[modifier | modifier le code]