Allée couverte du Champ-Grosset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dolmen du Champ-Grosset)

Allée couverte du Champ-Grosset
Image illustrative de l’article Allée couverte du Champ-Grosset
Vue générale de l'édifice
Présentation
Type Allée couverte
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Protection Logo monument historique Classé MH (1896)
Visite propriété privée
Caractéristiques
Matériaux granite
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 19″ nord, 2° 41′ 31″ ouest
Pays France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Quessoy
Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor
(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Allée couverte du Champ-Grosset

L'allée couverte du Champ-Grosset est un édifice mégalithique situé sur la commune de Quessoy dans le département français des Côtes-d'Armor.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'édifice a été découvert en 1894 par M. de Tournemine. Il a fait l'objet d'une fouille entreprise dès 1896 par A. Anne-Duportal sous l'égide de la Société d'émulation des Côtes-d'Armor[1]. Cette première opération de fouilles a contribué à classer l'édifice au titre des monuments historiques le [2] sous le vocable d'allée couverte. En 1963-1964, une fouille complète menée par Jean L'Helgouach[3] a permis de préciser l'architecture réelle du monument.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le monument mesure 12,90 m de longueur. Il est orienté pratiquement est-ouest (azimut 87°). Il est composé de vingt-trois orthostates qui ont été plantés, verticalement ou légèrement inclinés vers l'intérieur, dans l'arène granitique du sous-sol. A son extrémité orientale, il comporte une petite chambre annexe (1 m de longueur) adossée à la dalle de chevet. L'ensemble est recouvert de six tables de couvertures. La hauteur sous table avant fouille « peut avoir été de 1,20 m environ »[1]. Toutes les dalles sont en granite local.

Le monument est entouré d'un cairn d'environ 6 m de largeur [4] entouré d'un parement désormais en mauvais état. Ce cairn ne recouvrait pas les tables « mais s'arrêtait au niveau supérieur des supports »[1].

Les fouilles n'ont pas permis de déterminer précisément l'emplacement de l'entrée. Soit celle ci s'effectuait latéralement, soit côté ouest. Jean L'Helgouach a privilégié la première hypothèse comme la plus vraisemblable, par conséquent « le monument mégalithique du Champ-Grosset serait une sépulture à entrée latérale avec cella »[1].

Fouilles archéologiques[modifier | modifier le code]

Lors des fouilles de 1896, on y recueillit un mobilier funéraire composé de vases carénés à fond plat (3) et fond rond, de trois haches polies, de deux disques en schiste « qui ont sans doute été des poids »[1], de onze lames, dont une du type pressignien, et d'éclats de silex[1]. L'ensemble de ce matériel funéraire comprend des caractéristiques apparentées à la culture Seine-Oise-Marne et « aux civilisations armoricaines plus anciennes (faciès néolithique de Kerugou) »[1]. Il a été daté du Néolithique secondaire[1]. Les charbons prélevés en 1964 ont été datés au C14 de 1 870 +/- 200 av. J.-C, c'est-à-dire du Néolithique final[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h L'Helgouach et Le Roux 1965
  2. « Dolmen du Champ-Grosset », notice no PA00089549, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Pierre-Roland Giot, « Circonscription de Rennes », Gallia Préhistoire, CNRS, vol. 8, no 1,‎ , p. 33 (ISSN 0016-4119, lire en ligne)
  4. Langouët 2005
  5. Pierre-Roland Giot, « Circonscription de Rennes », Gallia Préhistoire, CNRS, vol. 10, no 2,‎ , p. 333 (ISSN 0016-4119, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean L'Helgouach et Charles-Tanguy Le Roux, « La sépulture mégalithique à entrée latérale du Champ-Grosset en Quessoy (Côtes-du-Nord) », Annales de Bretagne, vol. 72, no 1,‎ , p. 5-31 (lire en ligne)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Loïc Langouët, Les mégalithes de l'arrondissement de Saint-Brieuc, Institut Culturel de Bretagne, , 89 p. (ISBN 9788682209805), p. 57

Articles connexes[modifier | modifier le code]