Dolmen de Laprougès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dolmen de Laprougès
Image illustrative de l’article Dolmen de Laprougès
Le dolmen de Laprougès vu du nord-est (mars 2011).
Présentation
Nom local Dolmen de Pierre-Rouille, dolmen du Bost, dolmen de Sencenac, dolmen de Beauroulet
Protection Logo monument historique Classé MH (1960)
Caractéristiques
Géographie
Coordonnées 45° 19′ 04″ nord, 0° 38′ 48″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Commune Valeuil
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Dolmen de Laprougès
Géolocalisation sur la carte : Aquitaine
(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Dolmen de Laprougès
Géolocalisation sur la carte : Dordogne
(Voir situation sur carte : Dordogne)
Dolmen de Laprougès

Le dolmen de Laprougès est situé à Valeuil dans le département français de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Protection[modifier | modifier le code]

L'édifice est classé au titre des monuments historiques le [1], sous le nom de dolmen de Laprougès, probablement par déformation du nom du lieudit Lapiouges, situé à proximité. Il est enregistré sous le numéro 24 561 12 AP à la Carte archéologique nationale[2].

Il a fait l'objet d'une fouille archéologique préventive en janvier 2011 menée par Bertrand Poissonnier.

Mentions historiques[modifier | modifier le code]

Le dolmen a été de multiples fois mentionnés, sous de nombreux noms, par différents auteurs. Il est parfois localisé, à tort, sur les communes voisines de Brantôme ou Sencenac-Puy-de-Fourches[2]. Léo Drouyn le mentionne ainsi comme « un dolmen à demi-renversé près de Puy-de-Fourches ». Pour Émile Cartailhac, il se nomme « dolmen du Bost ». En 1971, M.-C. Cauvin liste les différentes appellations et localisations dont il a pu faire l'objet : « dolmen de Bost » à Brantôme, « dolmen de Sencenac », « dolmens de Rades et de Laprougès » à Valeuil, « dolmen de Pierre-Rouille » ou « de Beauroulet » à Valeuil.

En 1931, Jean-Jacques Pittard en donne une description très précise, lors du XVe Congrès international d’Anthropologie et d'Archéologie préhistoriques[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

Ce dolmen est en grande partie ruiné. Il ne subsiste aucune trace du tumulus. L'élément le plus spectaculaire est son imposante table de couverture en grès ferrugineux d'où lui vient son appellation de Pierre Rouille. Elle repose sur deux orthostates en calcaire[3], dont celle orientée à l'est s'est totalement effondrée.

Dalle Longueur Épaisseur Largeur
Table 4,50 m 0,40 m à
0,95 m
2,85 m
Orthostate ouest 1,25 m 0,40 m 0,90 m
Orthostate est 0,93 m 0,37 m 0,40 m
Données : Le dolmen de Pierre-Rouille à Valeuil (Dordogne)[2]

Son architecture n'est pas sans évoquer celle du dolmen de Peyrelevade à Brantôme. Tous deux appartiennent probablement au type des dolmens angoumoisins[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Beyneix, Monuments mégalithiques en Aquitaine, Saint-Cyr-sur-Loire, Éditions Alan Sutton, , 96 p. (ISBN 978-2-84910-957-1), p. 82 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Bertrand Poissonnier, « Le dolmen de Pierre-Rouille à Valeuil (Dordogne) », Bulletin Préhistoire du Sud-Ouest, no 20,‎ , p. 79-90 (ISSN 1268-7944) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]