Discussion:Maures

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Illustration[modifier le code]

Merci de vérifier que l'image Croisés_et_Sarrasins#terminologie_pendant_la_Reconquista ne revienne pas dans cet article historique.

Thé au pignon (avec des figues)[modifier le code]

Gazelle al-Andalus.svg

Cet article est lié au Projet al-Andalus.

Renommage[modifier le code]

Pourquoi renommer Maures en Maures (population) ? C'est le seul article dont le nom contient « Maures » au pluriel. Vanished2012 23 novembre 2006 à 18:48 (CET)

Lien pseudo-historique[modifier le code]

J'ai effacé le lien farfelu http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=415 La présence des Noirs sur le sol Européen durant le Moyen-Age : un sujet tabou ? qui renvoyait vers un site dont la "rigueur scientifique" laissait plus qu'à désirer... lambengolmo

Maures en provences[modifier le code]

De la façon dont le texte est rédigé, on a l’impression que les gentils Maures venaient en Provence par pur humanisme pour protéger les Provençaux des méchants Francs. Serait-il raciste et islamophobe de mentionner quelques petites razzias faites par mégarde?

Modification de l'article[modifier le code]

J'ai supprimé des paragraphes inutiles que j'ai écrit car redondants (du fait des liens internes et externes)

J'ai remis le paragraphe "Des populations qui ont changé au cours des siècles", une section très instructive de et tout à fait pertinente de l'article. Si vous pensez qu'il reprend l'idée de la section étymologie, il vaut mieux le fondre dans celui-ci plutôt que de le supprimer.
J'aimerais bien que vous désignez précisément les articles qui font doublons, on pourrait alors envisager un transfert de texte afin de ne pas perdre certaines informations qui me paraissent tout à fait exactes. Sinon comme vous l'a dit Xic, la redite avec un site externe à WP, n'est en aucun cas un motif de suppression d'informations. Flot2 (d) 17 octobre 2008 à 12:56 (CEST)

Réorganisation des trois pages Maure, Maure (homonymie) et Maures[modifier le code]

Le contenu de ces pages était réparti de manière plutôt confuse. J'ai séparé "Maure" (au singulier) et "Maures" (au pluriel). Désormais, la page d'homonymie Maure ne contient que les entrées "Maure", la page d'homonymie Maures ne contient que les entrées "Maures", et la page Maure (homonymie) est redirigée vers Maure. Yves30 Discuter 1 mars 2009 à 14:01 (CET)


Andalousie ?[modifier le code]

D'après mes connaissances, les Maures et les Andalous sont deux groupes bien distincts. La seule chose qui pourrait induire en erreur c'est les Morros et Moriscos, la traduction en français ce n'est pas Maures mais Morisques. Je pense que la catégorie Histoire de l'Andalousie devrait être retirée car elle peut prêter à confusion. --Morisco (d) 1 juin 2009 à 13:17 (CEST)

Maure[modifier le code]

bonjour ; parce qu'elle est en contradiction avec l'article et que tu ne donnes pas de source à ce que tu avances ; amicalement ; JLM (d) 7 janvier 2010 à 17:38 (CET)

Bonjour, je te remercie pour ton réponse; Voici le source: http://www.etymonline.com/index.php?term=moor amicalmenet. Amazighwk (d) 7 janvier 2010 à 18:02 (CET)
mais ça ne dit pas que ça peut être d'origine berbère ? JLM (d) 7 janvier 2010 à 18:05 (CET)
Qu'est qu'il a dit alors, par ca: "perhaps a native name"? amicallement Amazighwk (d) 7 janvier 2010 à 18:06 (CET)
non, c'est beaucoup trop vague, il faut trouver quelque chose de plus précis ; cordialement ; JLM (d) 7 janvier 2010 à 18:08 (CET)
Bon, il faut alors copier cette discussion pour le continuer dans la page de discussion, et j'ai trouvé ce livre si-dessous comme source alternatif:http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0037-8984_1903_num_4_1_7671 . cordiallement. (L'origine berbere est l'une des possibilities)Amazighwk (d) 7 janvier 2010 à 18:15 (CET)
Dire que les Maures sont originellement des arabo-berbères est d'une fausseté incommensurable. Car ce nom remonte à la haute antiquité. Ils sont originellement des berbères (amazighs) d'Afrique du Nord occidentale. "Lorsque les auteurs grecs et romains font allusions aux populations libyques les plus occidentales, ils les nomment Maures (MAURI) plutôt que Numides, mais la distinctions ne fut que définitive que lorsque les romains eurent connaissance de l'existence d'un royaume indigène au Maroc." S. Gsell, avec son habituelle prudence, fait remarquer qu'il n'y a aucune raison de rejeter l'assertion de Strabon attribuant une origine indigène au nom Mauri. Bien mieux, Pline L'Ancien écrit que, parmi les tribus de Maurétanie Tingitane, la principale était jadis celle des Mauri, que des guerres auraient réduite à quelques familles. Gabriel Camps - Les Berbères : Mémoire et identité, page 113 - Les maures, les occidentaux de l'Afrique. Je vais donc faire le changement, l'introduction étant erronée et très faiblement documentée.Ouarza (d) 16 février 2016 à 20:23 (CET)

Les Maures originaux[modifier le code]

Je note que les Maures originaux ne sont repris que dans l'etymologie du mot. Et apres, tout l'article s'agit des maures de moyen age, ou maures actuels. L'histoire des Maures en Afrique romaine ne doit pas etres ommi. Il faut trouver l'occasion de reprendes les Maures (preislamique) dans une branche principale, pas sécundaire. amicallement. Amazighwk (d) 8 janvier 2010 à 17:49 (CET)

Exact, quand je lis "Les Maures, ou anciennement « Mores », sont originellement des populations arabo-berbères peuplant le Maghreb", ça ne me semble pas correcte. Originellement, le terme "Maure" est déjà connu depuis la haute antiquité, pourquoi alors nous parler de populations arabo-berbère quand on mentionne son origine. A savoir que les arabes n'étaient pas encore en Afrique du Nord dans l'antiquité, mais ils sont arrivés beaucoup plus tard, vers le milieu du VIIe siècle. Une correction me semblerait être plus crédible au regard de l'histoire. Ouarza (d) 22 janvier 2016 à 16:43 (CET)

Les Maures comme "Noires[modifier le code]

Je veux porter a ton connaissances que ca serait absurde d'appeler les Maures "Noires". Je ne dirais pas que sont autre chose (car c'est une autre discussion), mais se soutenir par des dictionnaire n'est pas un travail sage. Car les dictionnaires ne peuvent que repeter ce qu'il est répandu, et ne peuvent jammais etre tout exact quand il s'agit des sciences desputées. Mais a moi, je le laisse maintenant comme ca. Mais le mieux c'est avoir une perception critique et soutenu par les sources/references des historiens d'afrique du nord. Amazighwk (d) 9 janvier 2010 à 20:16 (CET)

J'ai trouvé ce suivant: Moor "North African, Berber," 1390, from O.Fr. More, from M.L. Morus, from L. Maurus "inhabitant of Mauritania" (northwest Africa, a region now corresponding to northern Algeria and Morocco), from Gk. Mauros, perhaps a native name, or else cognate with mauros "black" (but this adj. only appears in late Gk. and may as well be from the people's name as the reverse). Being a dark people in relation to Europeans, their name in the Middle Ages was a synonym for "Negro;" later (16c.-17c.) used indiscriminately of Muslims (Persians, Arabs, etc.) but especially those in India.[1]

Selon ce que je comprend, ce nom est peut bien etre "native" alors berbere, et que la cannotation avec le noire est une adjectif recente... Lire ci-dessus. Amazighwk (d) 9 janvier 2010 à 20:28 (CET)

Il semble que les mieux placés pour parler de l'étymologie des mots français sont les spécialistes de cette langue. Vu les éléments dont on dispose (les mots et leur morphologie, attestés), il semble assez difficile de prétendre que le mot français "maure" tire son étymologie d'ailleurs que du latin, qui tire lui-même vraissemblablement son étymologie du grec, comme c'est extrêmement fréquent dans ces langues. Je me demande si tout simplement ces mots ne partageraient pas une racine commune, ce qui expliquerait les ressemblances, mais il serait hasardeux d'affirmer quoi que ce soit à ce sujet sans plus de sources. Xic [667 ] 9 janvier 2010 à 20:29 (CET)
D'abord je re remercie car tu discutes au moins, tandis qu'autrent prefèrent faire les corrections. Deuxiemement, tu vois que le dictionnaire qui j'ai donné propose la possibilité indégene (la passage la, n'est tout claire, pourtant), et dit que la coorelation avec l'adjectif noir n'est pas juste, car il n'est ancien (mais renvoie au moyen age). Troisiemement, je dirait que "Maure" n'est pas un mot, mais c'est un nom. Les noms sont souvent indigens. Par exemple le nom "Gétule" (un tribu berbere comme les Maures) est nom qu'on trouve on latin et donc on francais, mais ca ne dirait jammais que ca vient du latin ou grecque. Parce que c'est simplement un nom berbere Amazighwk (d) 9 janvier 2010 à 20:35 (CET)

Les jugement sur les sources donnés[modifier le code]

L'un dit qu'il est vague et daté et l'autre dit qu'il est d'un qualité mauvaise...; C'est à qui de juger les souces? Il faut laisser savoir comment chers wikipediens. D'autre coté, je suis tout d'accord j'ecris tres mal (le but de mes contributions en francais, est l'améliorations). Mais, Wikipedia a créer des tags/template pour cela. Laissons-nous subier aux regles de wikipedia. Amazighwk (d) 11 janvier 2010 à 12:33 (CET)

Mensonges[modifier le code]

Quand tu as ecrit "al écrit, évasif, qualité source questionable, contenu déjà présent de façon plus précise et avec un meilleur niveau de langue)" (title de modification). Tu résumes avec "evasit", "qualité source questionable" mais tu dis encore plus que "contenu déja présent de facon plus précise", tu avoeus que le contenu n'est pas évasif, et la source a la meme qualité. C'est contradictoire ou bien c'est de mensonge? Amazighwk (d) 13 janvier 2010 à 15:41 (CET)

Vous avez labelé mon source "Online Etymology dictionary" comme "un source de mauvaise qualité" et "le source doutable". Tout ca sans censure. Alors voici ce qu'on ecrit dans le wikipedia anglais sur ce source:

The Online Etymology Dictionary has been referenced by Ohio University's Library as a relevant etymological resource[1] and cited in the Chicago Tribune as one of the “best resources for finding just the right word.”[5] It is used by many etymologists and is cited in numerous articles as a reliable source for explaining the history and evolution of words.[6][7][8] Worldstart.com describes that “...this site is all about a love of language, and will teach you how it all began for each word.”[9] A further proof of the site's reach is its Sponsor page, which frequently receives new sponsors[10].

[2]

Mais, c'est hopeless. Amazighwk (d) 14 janvier 2010 à 17:12 (CET)

témoignage d'une femme maure[modifier le code]

Le récit intitulé “La Fille du chasseur” restitué par l'anthropologue Sophie Caratini (éd. Thierry Marchaisse) n'est en rien romancé ni inventé. Mariem témoigne du mode de vie de plusieurs tribus nomades en Mauritanie entre les années 1930 et les années 60. Même s'il ne s'agit pas d'une forme académique, ce livre éclaire de l'intérieur la société dans laquelle a vécu Mariem, pendant la période entourant la colonisation. Il n'y a donc aucune raison de ne pas maintenir cette référence.

Ne pas confondre Maures et Mauritanie[modifier le code]

Géographiquement, ce que vous dites est faux. Attention à ne pas confondre, les Maures géographiquement représentaient le Maghreb et une partie du Sahel. Non pas la Mauritanie qui n'existait pas d'ailleurs car faisant partie de l'empire que gouvernait le Maroc actuel, ni du Sénégal.

Ne pas confondre aussi Maurétanie et Mauritanie actuelle. La Maurétanie Tingitane (Tingis étant Tanger) représentait le Nord du Maroc et la Maurétanie Césarienne le Nord de l'Algérie à l'époque romaine. Mauritanie n'as rien à voir avec Maurétanie.

________________________________________________________________________________________________ --178.193.70.55 (d) 28 juin 2013 à 16:17 (CEST)--178.193.70.55 (d) 28 juin 2013 à 16:17 (CEST)declari

Le maures du sud de la France dans les Alpes au Xe siècle[modifier le code]

Au Xe siècle le roi d'Italie Hughes d'Arles (926-947) a conclu un pacte (foedus) avec des soldats mercenaires Maures provenant de la forteresse du Fraxinetum dans le Var, qui dès 920 étaient déjà présents dans les Alpes à s'établir " in montibus qui Sueviam atque Italiam dividunt", avec pour tâche d' empêcher son rival Bérenger d'Ivrea, (neveu du roi d'Italie et Empereur germanique Bérenger Ier assassiné en 924) qui s'était réfugié à la cour de l'empereur germanique Othon Ier, de descendre récupérer l' Italie avec des renforts impériaux. Non seulement les soldats, mais les pélerins qui s'aventuraient dans les cols alpins pour se rendrent ou revenir de Rome ont d'abord été systématiquement massacrés, et plus tard devinrent l'objet de l'exploitation économique des pélerinages : ainsi la prise en otage de Maiolus (954-994), le 4e abbé de Cluny en 971 ou 972 leur rapporta 1000 livres d'argent. L'abbaye de Cluny n'a pas été rancunière envers les Maures puique le 9e abbé Pierre le Vénérable (1122-1156) éditera la première traduction du Coran en latin. Les Maures du Fraxinetum tenaient non seulement les Alpes ligures et piémontaises, celles du Dauphiné, mais aussi les alpes centrales du Valais à la Rétie. En 936 au cours de plusieurs razzias ils sont arrivés en Alémanie jusqu'aux portes de Saint Gall, en passant par Disentis (destruction de l'abbaye) et Coire qu'ils mirent à feu et à sang (940).Les mercenaires maures ont transformé des grottes alpines en forteresses et ont vécu près d'un siècle dans les Alpes, épousant des femmes indigènes, achetant ou recevant en fief des terres, et laissant une descendance qui apparaît dans les documents des siècles successifs sous le nom de SARACENUS ou MORUS, PAGANUS ou BARBARUS. Il existe encore des exemples de grottes fortifiées dans la Val di Blenio "grotta dei pagani" et dans le canton des Grisons :la Grottenburg des chevaliers de MARMOREA (allem. von MARMELS) qui surveille la route impériale du Julier/Septimer, le village de Pontresina ("punt saracena" avec sa tour sarasine) sur la route du col du Bernina; la tour de la famille MOOR, von MOHR de Zernez (Engadine) dont les armes parlantes portent la tête de maure; le Plantaturm de l'abbaye de Müstair qui remonte dendrochronologiquement à l'an 957 sont le témoin d'une implantation stable des Maures en Rétie. Même la prise et la destruction de la forteresse maure du Fraxinetum par le comte Guillaume II d'Arles (965-993)et ses alliés n'a pas eu grande influence sur la présence des Sarasins dans les Alpes. Du XIe au XIIe siècle dans le Chronicon Novalicense et dans le Cartario pagense de la ville de Chiavenna (Lombardie) apparaissent des personnages se réclamant de la loi arabe: (" qui professus sum ex nacione mea vivere lege arabica") et qui portent le nom de famille SARACENO, SARASINO, MORO ou PAGANUS ainsi " negrone mora 1174 III 28 " et variantes. De même dans le Codice Diplomatico della Rezia Chiavennasca Nr 88 de janvier 1133 "Signa manuum Girardi fratris Almerici et Carle araborum lege vivencium romana testium" : les deux témoins, arabes mais portant des prénoms chrétiens et vivant selon la loi romaine, ne sachant pas écrire signent de la main.Ce document indique que ces descendants des Maures ou Sarasins ont été peu à peu christianisés et ont été complètement integrés comme "15 .VI 1203 "Iunius Saracinus, consul Clavenne"). 1. Steiner Hannes. Sarazenen im schweizerischen Alpenraum. Forschungsgeschichte und Forschungsstand (avec sources médiévales et riche bibliographie.Bündner Monatsblatt 5(2009)471-98)

Proposition d'anecdote pour la page d'accueil[modifier le code]

Une proposition d'anecdote pour la section « Le Saviez-vous ? » de la page d'accueil, et basée sur cet article, a été proposée sur la page dédiée.
N'hésitez pas à apporter votre contribution sur la rédaction de l'anecote, l'ajout de source dans l'article ou votre avis sur la proposition. La discussion est accessible ici.
Une fois l'anecdote acceptée ou refusée pour publication, la discussion est ensuite archivée .
(ceci est un message automatique du bot GhosterBot le 14 mai 2017 à 14:46)

Nohky[modifier le code]

Réponse à Nohky.

Dans leurs efforts de dépeindre les anciens maghrébins comme des Noirs, les afrocentristes comptent énormément sur la mécompréhension qu'il se font de la littérature grecque et romaine, des erreurs qui sont attribuables à la méconnaissance de l'utilisation historique des termes relatifs à la couleur.

Dans plusieurs cultures selon les âges , les descriptions relatives au teint humain du type "blanc", "brun" et "noir" correspondraient aujourd'hui à "pâle" , "halé" et "bronzé".

Cette appréciation relative a été notée dans de nombreuses autres cultures. En effet, les Japonais par exemple utilisaient les termes "shiroi" (blancs) et "kuroi" (noirs) pour décrire leur peau et ses gradations au niveau de la couleur.

Les Igbos du Nigeria employaient les termes "ocha" (blanc) et "ojii" (noir) de la même manière, tout simplement pour signifier que par "nwoko ocha" (homme blanc), on désignait un Igbo avec un teint plus clair.

Dans le même ordre d'idée , les mots grecques "melas" et "leukos" lorsqu'ils étaient appliqués à la couleur de la peau étaient généralement équivalents à "basané" et "pâle" plutôt que les termes raciaux "noir" ou "blanc" comme le suggèrent les afro-centristes, donc jamais les grecs n'ont qualifié les maures de noirs.

Il y a de nombreux exemples de cette usage dans la littérature grecque, un exemple sans équivoque est décrit dans l'Odyssée d'Homer où Ulysse retrouve sa jeunesse

"Minerve, en touchant Ulysse de sa baguette d'or, le couvre aussitôt d'une riche tunique , d'un manteau superbe , et elle rend à son corps toute la vigueur et toute la jeunesse qui l'animaient et l’embellissaient autrefois. Soudain les traits du héros prennent une teinte brunie , ses joues se raffermissent, et une barbe bleuâtre ombrage son menton"

Dans la version d'origine que vous pouvez retrouvez ici : http://remacle.org/bloodwolf/poetes/homere/odyssee/livre16gr.htm

Le teint brunie est traduit depuis "μελαγχροιὴς γένετο" où μελαγχροιὴς se prononce "melanchroiês"

Et c'est exactement le même mot que les Grecs utilisaient parfois pour décrire les Maures, et même les Égyptiens et c'est ce même mot qui est à la source de la mécompréhension des afrocentristes.

Ce mot, quand il est pris littéralement signifie "peau noir", cependant il est clair que quand on le remet dans son contexte, par exemple dans le cas de l'Odyssée, on comprend aisément qu'il s'agit d'un teint bronzé plutôt que d'une quelconque allusion raciale. Teint bronzé comme celui de la majorité des nord-africains d'aujourd'hui (et clair pour d'autres) et pas noir.

Et de la même manière, quand les anciens écrits décrivent les Maures avec le terme "melas" ou "melanchroes" , ils voulaient certainement signifier un teint basané (ce qui est encore le cas aujourd'hui)

On a le même cas avec les Égyptiens.

Peut-être un des passages le plus souvent repris par les afrocentristes est celui de l'ouvrage, les Histoires d'Hérodote décrivant les Égyptiens aussi bien que les Colchides (habitants du Caucase , zone qui correspond à l'actuelle Géorgie) comme des individus à la peau noire et aux cheveux crépus.

Le bon sens voudrait que l'on s'interroge sur ce passage puisqu'il est évident qu'il n y avait aucun individu à peau noir en Géorgie mais les afrocentristes refusent de se questionner préférant cautionner tout ce qui pourrait aller dans leur sens.

Que les maghrébins furent légèrement plus mât que les Grecs est une évidence, puisque c'est encore le cas aujourd'hui, la description des cheveux est par contre elle plus problématique puisque d'une part elle est en contradiction avec la réalité, sachant qu'il n y a pas de cheveux crépus chez les habitants du Caucase et d'autre part dans le cas des Égyptiens, la description faite par Hérodote rentre en contradiction avec les momies retrouvées.

L'explication la plus probable est sans aucun doute de penser que la description était relative et qu’Hérodote avait voulu signifier que les cheveux Égyptiens étaient bien plus ondulés que ceux des Grecs, ce qui est encore le cas aujourd'hui

Et c'est d'autant plus probable qu'Hérodote lui-même spécifiait que les Éthiopiens , au sud de la Libye (la Libye de l'époque correspondait à toute l'Afrique du Nord) et non pas les Égyptiens avaient les cheveux les plus crépus parmi les hommes, donc si les Égyptiens présentaient les caractéristiques négroïdes que l'on connait à savoir la peau noire et les cheveux crépus , pourquoi Hérodote ne les assimile pas aux Éthiopiens ?

On voit bien qu’Hérodote utilise le terme crépu pour désigner les individus aux cheveux ondulés comme les individus aux cheveux crépus , il utilisait le superlatif pour faire la distinction mais il utilisait le même terme, le langage n'était sans doute pas assez riche à l’époque pour faire la distinction.

Un exemple analogue basée sur les stéréotypes et l'appréciation relative est celle qu'a faite Ibn Butlan sur les femmes grecques puisqu'il les décrivaient comme étaient des femmes blondes avec les cheveux raides et les yeux bleus.

Or il est évident aujourd'hui que les Grecs sont des méditerranéens et que le type nordique est fortement minoritaire, cela est visible encore aujourd'hui mais pourquoi cette généralisation alors ?

Et bien l'explication est fort simple, les Grecs comme les Arabes notaient les caractéristiques qui leur étaient inhabituels dans leur propre population et utilisaient ces traits pour cataloguer les étrangers.

Autre exemple dans la Chanson d'Aspremont ( célèbre chanson de geste du Moyen-Âge), l'auteur (anonyme) décrivait les Turcs "plus noirs que l'encre "

Donc si on suit cette logique les Grecs auraient un physique semblable à celui des Vikings et les Turcs un physique (couleur de peau) semblable à celui des Dravidiens ou des Africains subsahariens, c'est évidemment ridicule.

Autres descriptions :

"Le teint noir des Éthiopiens forme dans l'univers une vraie bigarrure ; ils représentent assez bien des peuples qui seraient toujours enveloppés de ténèbres. Les Indiens sont moins brûlés ; un air moins chaud ne les colore qu'à moitié. L'Égypte, plus voisine de notre climat, et rafraîchie par les débordements du Nil, donne à ses habitants une couleur encore moins foncée." – Manilius, Astronomiques 4.724

Ici Manilius fait clairement la distinction, ce qui est en accord avec les représentations que faisaient les Égyptiens d'eux-mêmes et des étrangers, il est plus que clair que Manilius faisait cette même distinction entre les Nubiens et les Égyptiens

D'autres auteurs comparaient les Indiens du Nord avec les Égyptiens et ceux du Sud (Dravidiens) aux Éthiopiens, c'est le cas d'Arrien et de Strabon

Arrien dans Indica (6.9) disait :

"L’apparence des habitants de l'Inde et de l'Ethiopie n'est pas si différente : les Indiens du Sud ressemblent aux Éthiopiens, ils ont la peau noire et les cheveux noirs, ils différent seulement dans le fait que les Indiens, eux, n'ont pas le nez épaté et les cheveux crépus comme les Éthiopiens ; Les Indiens du Nord ressemblent physiquement aux Égyptiens "

Quant à Strabon, il confirme dans Géographie, Livre XV, Chapitre I, passage 13

"Quant à notre espèce, elle y est représentée par deux types : le type des hommes du Midi qui ressemblent aux Éthiopiens par la couleur de leur peau et au reste des humains par leur physionomie et la nature de leurs cheveux (la température de l'Inde étant trop humide pour que les cheveux y deviennent crépus, comme ils le sont en Ethiopie), et le type des hommes du Nord qui rappelle plutôt le type égyptien."

Ainsi Arrien et Strabon s'accordent à dire que les maghrébins ressemblaient aux Indiens du Nord qui ont des cheveux raides et qui ont parfois la peau aussi claire que les Européens du Sud plutôt qu'aux Dravidiens du Sud de l'Inde.

Autre remarque, c'est que dans le cas de l'analogie entre les Égyptiens et les Indiens du Nord, Strabon et Arrien n'ont pas l'air de nuancer en soulignant les éventuelles différences comme ils le font pour les Éthiopiens et les Dravidiens, ce qui laisse suggérer que les nord-africains avaient (et ont toujours) des particularités caucasoïdes. Widuking (discuter) 16 février 2018 à 12:48 (CET)

Merci de cet argumentation détaillé. Ce n'est pas vraiment ce que je demandais. Je demandais surtout des sources fiables sur lesquelles vous vous basez. Parce que sans source, que vous ayez raison ou pas, on doit retirer les informations qui ne sont pas vérifiables. Nohky (discuter) 16 février 2018 à 13:29 (CET)