Discussion:Give Peace a Chance

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

« huge peace  » suggestions utiles[modifier le code]

Après des révocations intenses... Pacman emoticon t.png propositions de quelques détails paraissant pertinents :

  • Je suis surpris que l'affirmation comme quoi ce 45t a résonné dans la plupart des juke-boxes à sa sortie (preuve à l'appui avec le classement dans moult pays) a été révoqué. Pourtant ce disque "indépendant" (le 1er de Lennon seul) doit beaucoup à ce moyen de diffusion.
  • Comme dans la page sur Lennon, on peut, (les plus jeunes d'entre nous), se demander si "Apple" est la firme informatique (qui tirerait donc profit de cet acte militant) ; ou la maison de disque fondée par les Beatles pour les membres des Beatles (essentiellement). Autant donner la réponse tout de suite ...
  • Certains voient dans ce titre de Lennon un germe du rap (ou du slam)[slam 1] ; un "flow" (une scansion),[slam 2] venant par ailleurs de Chuck Berry, perpétué par Dylan, (à la manière des conteurs, souvent syndicalistes comme Pete Seeger, ou des griots).

Toute argumentation en plus des autres sources déjà citées dans l'article sera la bienvenue[slam 3],[slam 4] --Pr Fox (remercier) (discuter) 15 avril 2017 à 11:47 (CEST)

Bonjour, point par point : Ajouter une référence discogs ne peut qu'attester de l'existence de la publication sous un format ou un autre, cela n'appuie aucunement la phrase « avec ce 45 tours en boucle dans quasiment tous les juke-boxes presque partout dans le monde »; le passage sur la guerre autour d'apple à sa place sur les pages consacrées, c'est inutile de le remettre sur toutes les pages relatives aux publications sorties sur ce label; enfin la dernière partie est la encore un travail inédit, aucune des sources apportée ne mentionne le lien entre Lennon son phrasé, le slam, chuck berry etc.. La source dit que la chanson est devenu un mantra, point. Soit il existe une source qui fait précisément le lien avec tout cela soit il ne s'agit une fois de plus que d'une interprétation, créative certes, mais non encyclopédique.Lefringant (discuter) 18 avril 2017 à 14:36 (CEST)
* La ref. discogs montre toutes une série de pays où le 45t fut classé (sans évoquer donc les autres pays où cela fit moins de ventes, mais se faisait entendre). Mais en fait on n'avait pas besoin de preuve (ref.) pour savoir que, indéniablement, c'était un tube (et que le format 45t était, sans aucun doute, celui utilisé par les jukes-boxes), c'est juste du perfectionnisme.
De toute façon cette formulation est déjà un euphémisme : le morceau passait partout (magasins, drugstores, stations-services, radios, TV, etc. Chacun connait l'impact, pour l'avoir vécu ; je l'ai entendu passer non-stop pendant des heures au bowling près de Londres par exemple...)
* Cela ne servirait à rien de mettre une note en bas de page pour indiquer la même chose que ce qui est dit dans le reste de la page (qui est dédiée à Apple Records). Absurde et du temps perdu. Ce passage sur les négociations (et non pas "guerre" - Give Peace A Chance"... : Steve Jobs était fan des Beatles et c'est pour ça qu'il a voulu que sa marque soit "Apple") évite une confusion (qui laisserait croire que l'entreprise pacifique de Lennon/Ono fut mercantile[slam 5], et peut constituer là une pub infondée (et gratuite).
* Le journal New York Times (ref slam4 solide) fait le lien entre le phrasé de Chuck Berry et Dylan, et puis Lennon fait lui même le lien qu'il a avec Dylan (cf. de sa bouche même, sur Youtube - (ref slam1 solide). Ailleurs il est dit qu'à l'origine ce sont les conteurs/griots : la boucle est bouclée[slam 6]=(ref slam3).
(J'ai inscrit ce détail, facilement audible sur Give Peace A Chance, pour traduire ce qu'un lecteur avait maladroitement tenté de nous faire comprendre : comme quoi on entend là l'origine du "rap" (c-à-d du slam)[slam 7].
Ce n'est pas une "interprétation" (mais un "flow", une scansion) et une caractéristique qui diffère dans "Give Peace A Chance" des autres compositions de l'A.C.I Lennon !
(Or ça tombe bien c'est de ça qu'on parle... Mais est-ce vraiment utile de re-signifier tout ça puisque de toute façon l'article restera comme d'habitude lacunaire ?) :-( --Pr Fox (remercier) (discuter) 20 avril 2017 à 03:50 (CEST)

Notes[modifier le code]

  1. https://www.youtube.com/watch?v=YHRxv-40WMU

  2. 1ère mouture (déjà effacée sans raison):
    Les mots de John Lennon sont martelés entre les chœurs, avec une scansion propre aux poètes (Allen Ginsberg par exemple, qu'il connaissait bien) et qui préfigure le slam dans la culture Hip-hop (apparus une vingtaine d'années plus tard). Cela s'inscrit dans une nouvelle forme d'expression poétique (moins déclamatoire que cadencée) renouvelant le phrasé des conteurs et des griots (déjà popularisé dans la culture rock par Chuck Berry puis par Bob Dylan et tout ceux qui suivirent (Springsteen, Stray Cats Etc.)

  3. "Woodie Guthrie et Joe Hill ont été particulièrement utiles pour expliquer les plaintes des travailleurs dans les années 1930. Guthrie a chanté sur les gens pauvres qui se battent pour gagner un monde où vous allez avoir un bon travail au salaire du syndicat et un droit de parler, de penser, d'avoir des prix honnêtes et des salaires honnêtes, et un endroit agréable et propre à vivre et un bon endroit sûr pour travailler". Le mouvement de paix des années 60 et 70 qui a finalement aidé à mettre fin à la guerre du Vietnam a donné l'esprit, l'unité et l'accent par des chanteurs comme Pete Seeger, Phil Ochs, Bob Dylan et Joan Baez. La chanson de John Lennon : "Tout ce que nous disons, c'est donner la chance à la paix", est devenu un mantra chanté dans les rassemblements de la paix partout.[...] Le rap est un art de rue compétitif qui remonte aux griots d'Afrique. Il s'agit de créer une poésie de rue spontanée grâce à la dextérité verbale et à la compétitivité.

    "Woodie Guthrie and Joe Hill were particularly good at articulating the complaints of working people in the 1930s. Guthrie sang about poor folks fighting “to win a world where you’ll have a good job at union pay, and a right to speak up, to think, to have honest prices and honest wages, and a nice clean place to live in and a good safe place to work in.” The peace movement of the ‘60s and ‘70s that eventually helped end the Vietnam War was given spirit, unity, and focus by singers like Pete Seeger, Phil Ochs, Bob Dylan, and Joan Baez. John Lennon’s song, “All we are saying is give peace a chance,” became a mantra sung at peace rallies everywhere. [...] Rap is a competitive street art that goes back to the griots of Africa. It’s about creating spontaneous street poetry through verbal dexterity and competitive one-upmanship." http://www.yesmagazine.org/issues/art-and-community/whos-afraid-of-music/

  4. "Dans son autobiographie de 1987, [C. Berry] a écrit que les paroles [de “Too Much Monkey Business” -1956- notamment] étaient « destinées à décrire la plupart des types de tracas qu'une personne rencontre dans la vie de tous les jours ». La diction hachée en rafales inspirera la salade verbale révolutionnaire dans le "Subterranean Homesick Blues" de M. Dylan.

    "In his 1987 autobiography, he wrote that the lyrics were "meant to describe most of the kinds of hassles a person encounters in everyday life." The chugging, rapid-fire vocal delivery would inspire Mr. Dylan's breakthrough word salad " Subterranean Homesick Blues"(cf. https://www.nytimes.com/2017/03/19/arts/music/chuck-berry-songs.html)
  5. http://journal.media-culture.org.au/0302/06-warisover.php

  6. "Rap is a competitive street art that goes back to the griots of Africa. It’s about creating spontaneous street poetry through verbal dexterity and competitive one-upmanship." http://www.yesmagazine.org/issues/art-and-community/whos-afraid-of-music/

  7. https://www.nytimes.com/2017/03/19/arts/music/chuck-berry-songs.html

Ref.[modifier le code]

Tonalité des interventions de Lefringant[modifier le code]

Je cite (résumé introductif de la sempiternelle révocation) Pacman emoticon t.png :
« (Annulation de la modification de Pr Fox (d)pas encyclopédique et ne vaut pas dire gd chose (quasiment [...] dans presque...)) »
Je traduis :
Selon lui le support (45t : ce morceau ne figure alors sur aucun album ou, forcément, CD), pas plus que le succès qu'obtient ce manifeste (autre que commercialement dans les hits mentionnés de quelques pays) n'a aucune importance. Ni le label qui l'a produit. Et la manière dont je l'ai exprimé ne veut pas dire grand chose (NB: je n'ai rien contre une reformulation plus limpide, et "encyclopédique" ...) --Pr Fox (remercier) (discuter) 20 avril 2017 à 04:12 (CEST)

Une référence vers discogs, qui est une base de donnée listant les différents formats et publications, ne peut en effet aucunement servir à appuyer une phrase aussi vague que « ce 45 tours en boucle dans quasiment tous les juke-boxes presque partout dans le monde ». Pour le reste et pour répondre au message plus haut, une fois de plus sans sources fiable attestant précisément de ce que tu avances, tes ajouts n'ont pas leur place, tant ils mêlent, interprétations, syllogismes et souvenirs personnels. Bonne journée.--Lefringant (discuter) 20 avril 2017 à 09:18 (CEST)
Vous ne répondez pas :
  • pourquoi faire l'impasse sur l'utilisation du 45tours (dans ce contexte de l'après Beatlemania, et de la mouvance pacifiste) ?
  • pourquoi taire le label qui produit cet outil de campagne ("Appple", inspirateur du nom de la firme la plus connue et la plus riche de la planète, mais qui n'a rien à voir avec la musique à cette époque.) On pourrait le dire comme ça (en note de bas de page).
  • pourquoi ce déni sur l'innovation du phrasé ? (Puisque tout le monde peut vérifier à l'écoute le bien fondé de la filiation)

Le "syllogisme" ça serait comme de dire comme vous "en effet aucunement", pour avoir l'air de déduire... le contraire en fait de ce qui avait été dit préalablement : « ce 45 tours en boucle dans quasiment tous les juke-boxes presque partout dans le monde ». (J'ai pris des pincettes pour être totalement fondé mais on pourrait dire sans se tromper, tout simplement « ce titre, sorti uniquement en 45 tours, passe en boucle dans tous les juke-boxes du monde » !

Un syllogisme amène une conclusion ; ce n'est pas comme je le fais, à l'inverse partant d'un constat : décrire une évidence (ref.1,3,5,6... Ex. la diction). En revanche on assiste de votre part à une entreprise de démontage en règle, partant du rédactionnel d'autrui, vers l'anéantissement immédiat. L'amputation hâtive.
Car SVP trouvez moi laquelle des sources n'est pas solide. Et puis je trouve déloyal que vous profitiez d'une confidence en pdd de ma part, pour la retourner contre le texte mis dans l'article (où elle n'a évidemment jamais figuré) et le rétamer.

Vous devez confondre "interprétation" et "compréhension" : avez-vous remarqué les sources on ne peut plus fiables (puisqu'une d'entre elle est Lennon lui-même). Vous vous attendez trop à ce que l'on mâche les mots, et que Wikipedia ne soit qu'une compilation de copiés/collés facile à vérifier quand on est trop pressé.
Mais j'espère que la prochaine fois on pourra argumenter en réciprocité AVANT l'annulation.
"Give Peace A Chance !" --Pr Fox (remercier) (discuter) 20 avril 2017 à 15:39 (CEST)
Si je t'ai répondu, malheureusement ça ne te plait pas, il semble plus facile pour toi d'essayer de dénigrer tes contradicteurs que de rédiger du contenu cohérent basé sur des sources. Bonne fin de journée.--Lefringant (discuter) 20 avril 2017 à 17:00 (CEST)
La question n'est absolument pas que ça me plaise ou pas (et à vous non plus). Mais plutôt : est-ce "encyclopédique"[az 1] ?
Je ne "dénigre" pas, je tends des perches pour un dialogue qui serait constructif. (Or tu es le seul "contradicteur" à ainsi me chercher des poux).
Et tu n'as toujours pas répondu...[az 2]
NB/ Ne pas éluder sans discuter. Et révoquer, ce n'est pas anodin. --Pr Fox (remercier) (discuter) 21 avril 2017 à 12:45 (CEST)
Depuis le début ici ou ailleurs, je t'ai moi même tendu la seule perche qui puisse permettre de faire avancer les articles : ajouter du contenu qui soit sourcé de manière fiable. Tu t'y refuses, c'est dommage mais c'est pourtant un usage de base de wikipédia qui permet d'éviter que les articles se retrouvent truffés de contenu faux.--Lefringant (discuter) 21 avril 2017 à 12:55 (CEST)
Vrai (possiblement sur la page de l'article) :
  1. 45 tours répandu
  2. Label : Apple
  3. couplets pas chantés
(Voir sources ci-dessus)
--Pr Fox (remercier) (discuter) 21 avril 2017 à 23:38 (CEST)
Notes & Définition[modifier le code]
  1. Définition Encyclopédique = « Qui possède des connaissances étendues et variées sur toutes choses. »
  2. Rappel :
    1. impasse sur l'usage du 45 tours
    2. rétention d'information sur la "raison sociale" du label
    3. occultage de la filiation du phrasé caractéristique


Ref.[modifier le code]