Diosmine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Diosmine
Image illustrative de l’article Diosmine
Identification
Nom UICPA 5-hydroxy-2-(3-hydroxy-4-méthoxyphenyl)- 7-[(2S,3R,4S,5S,6R)-3,4,5-trihydroxy -6-[[(2R,3R,4R,5R,6S) -3,4,5-trihydroxy-6-méthyloxan-2-yl]oxyméthyl]oxan-2-yl]oxychromén-4-one
No CAS 520-27-4
No ECHA 100.007.537
Code ATC C05CA03
PubChem 5281613
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C28H32O15  [Isomères]
Masse molaire[1] 608,5447 ± 0,0291 g/mol
C 55,26 %, H 5,3 %, O 39,44 %,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La diosmine est un composé chimique de la famille des flavones. C'est plus précisément un hétéroside, le 7-O-rutinoside d'une flavone, la diosmétine.

La diosmine est un phlébotonique oral semi-synthétique, utilisé dans le traitement des maladies veineuses, comme l'insuffisance veineuse chronique ou les maladies hémorroïdales, contre les hémorroïdes aigües ou chroniques, à la place d'une ligature élastique, en combinaison avec un complément en fibres ou en traitement adjuvant à une hémorroïdectomie afin de réduire les saignements secondaires.

Les études cliniques se sont cependant montrées non concluantes et aucun article dans une publication à comité de lecture sur son usage contre les maladies vasculaires n'a été publié[2],[3].

La diosmine est actuellement un médicament prescrit dans certains pays d'Europe et qui est vendu comme complément alimentaire aux États-Unis[4] et dans le reste de l'Europe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (cs) Veverková L, Kalac J, Jedlicka V, Wechsler J, « [Analysis of surgical procedures on the vena saphena magna in the Czech Republic and an effect of Detralex during its stripping] », Rozhl Chir, vol. 84, no 8,‎ , p. 410–2, 414–6 (PMID 16218350)
  3. (en) Danielsson G, Jungbeck C, Peterson K, Norgren L, « A randomised controlled trial of micronised purified flavonoid fraction vs placebo in patients with chronic venous disease », Eur J Vasc Endovasc Surg, vol. 23, no 1,‎ , p. 73–6 (PMID 11748952, DOI 10.1053/ejvs.2001.1531, lire en ligne)
  4. Public Health Service memorandum, Sept. 13, 2005