Digital Combat Simulator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Digital Combat Simulator
DCS-World-logo.jpg

Développeur
Genre
Simulateur
Mode de jeu
Plate-forme

Version
2.7

Évaluation
PEGI 12 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Digital Combat Simulator (DCS) est un simulateur de vol de combat et de vol civil développé par Eagle Dynamics en association avec The Fighter Collection, paru en 2008.

Le jeu est constitué d'un bac à sable gratuit sur lequel se greffent des addons payants, appelés modules[1]. Il permet de piloter plus d'une trentaine d'aéronefs différents, en solo ou multijoueur, en vol libre ou dans le cadre d'opérations militaires de grande ampleur, dans différents contextes historiques. Son contenu est régulièrement mis à jour.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Le chasseur F-14 Tomcat permet de pratiquer la chasse BVR.

DCS permet de piloter divers aéronefs historiques lors de conflits armés mais aussi par temps de paix. L'objectif du studio est de satisfaire aussi bien les férus d'aviation, en proposant des aéronefs fidèlement reproduits, que les amateurs de jeux de combat, en fournissant de vastes terrains de jeu, des moyens de communication et des systèmes d'attaque et de défense réalistes[2].

Les missions proposées vont de l'interception (dogfight, chasse longue portée) à l'attaque au sol (bombardement, suppression des défenses aériennes, appui aérien rapproché) en passant par le transport (infanterie, fret). En outre, un addon spécifique nommé Combined Arms permet de prendre le commandement et le contrôle des forces terrestres. Le simulateur permet de s'essayer au ravitaillement en vol ainsi qu'à l'appontage et au catapultage. Il également possible d'y pratiquer le vol civil et notamment la voltige.

L'arsenal proposé par le jeu inclut canons, bombes "lisses" ou guidées, roquettes, leurres et missiles. Chaque appareil dispose d'un modèle de vol, d'une avionique et d'un armement qui lui sont propres. La grande majorité des aéronefs jouables disposent d'un modèle de vol et de systèmes très fidèlement reproduits. L'immersion est renforcée par la généralisation des cockpits cliquables.

Modèle économique[modifier | modifier le code]

Le Su-25T est inclus gratuitement dans le jeu.

DCS est composé d'un noyau gratuit nommé DCS World, complété par des modules payants.

  • Le noyau inclut les composants techniques du jeu (moteurs graphique, physique et sonore, gestion de la météo), deux théâtres d'opération (le Caucase du Nord et les îles Mariannes), deux avions pilotables (le Sukhoi SU-25T et le TF-51D), une quantité importante d'unités aériennes, terrestres et navales contrôlées par l'IA, un mode solo, un mode multijoueur, ainsi qu'un éditeur de missions[3]. Il permet aux joueurs de découvrir gratuitement tout le potentiel du jeu sans limite de temps ni restriction de jeu.
  • Les modules payants apportent des appareils jouables, des terrains de jeu, des campagnes scénarisées, des fonctionnalités supplémentaires ou encore des unités non jouables issues d'un conflit historique appelées assets. Une part importante de ces modules est produite par des développeurs tiers agréés par l'éditeur.

La sortie en accès anticipé des modules est rapidement devenue la règle. Plusieurs années s'écoulent généralement entre la sortie initiale d'un module et son passage au statut Release[4] qui officialise sa complétion aux yeux des développeurs. Cela est particulièrement vrai pour les aéronefs contemporains dont les systèmes sont complexes à modéliser.

Un statut Release ne veut pas dire pour autant qu'un module ne reçoit plus de mises à jour. Les développeurs doivent en effet maintenir leurs modules fonctionnels et attractifs pour que leurs ventes se maintiennent. Ils corrigent donc les bugs introduits par les fréquentes mises à jour du noyau DCS World[4], et procèdent également à des mises à jour cosmétiques ou fonctionnelles.

DCS World et ses modules sont téléchargeables depuis la boutique de l'éditeur mais également sur Steam[5].

Contexte historique et géographique[modifier | modifier le code]

Les assets gratuits du simulateur, la grande majorité des aéronefs jouables et la plupart des terrains de jeu proposés sont ancrés à la fin du XXe siècle et au début du XXIe. L'action s'y situe dans le Caucase du Nord, le Nevada Test and Training Range, le golfe Persique, la Syrie, et bientôt les îles Mariannes.

En parallèle, un pan du jeu dédié à la seconde guerre mondiale s'étoffe progressivement et vient concurrencer la série IL-2 Sturmovik. Les terrains proposés couvrent la zone de la bataille de Normandie et celle de la bataille d'Angleterre. À ce jour, le jeu compte sept appareils jouables issus de cette période de l'Histoire.

Le graphique ci-dessous montre que la grande majorité des aéronefs jouables sont toujours utilisés dans le monde. La couleur indique la région d'origine des appareils.

Difficulté[modifier | modifier le code]

Le pilotage des hélicoptères du jeu demande de l'entraînement.

DCS est résolument tourné vers la simulation pure. Au fil des parties, le joueur apprend à démarrer, piloter et employer les systèmes d'armement et de communication des appareils dont il dispose. La courbe d'apprentissage du jeu est rendue abrupte par la complexité des appareils représentés, qui vont des warbirds aux chasseurs à réaction en passant par les hélicoptères.

Toutefois, le jeu propose un certain nombre d'options permettant au joueur d'ajuster la difficulté du jeu :

  • démarrage automatique des appareils,
  • simplification du modèle de vol,
  • simplification des systèmes d'armement,
  • simplification des communications radio,
  • invincibilité,
  • carburant infini,
  • suppression du voile rouge ou noir lié aux g,
  • indicateurs montrant la position des ennemis...

Réalité virtuelle[modifier | modifier le code]

DCS permet le pilotage en réalité virtuelle depuis 2014[6]. Il peut être utilisé avec les principaux casques du marché.

Mods[modifier | modifier le code]

Le jeu repose en partie sur des scripts écrits en Lua, ce qui facilite les modifications et ajouts de contenu par la communauté des joueurs. Plusieurs modules officiels tels que DCS: AJS37 Viggen ont démarré au stade de mod amateur.

Historique[modifier | modifier le code]

De Lock On à DCS[modifier | modifier le code]

Actuelle étendue du théâtre du Caucase (en rouge). Les cercles bleus représentent les bases actives.

Après la sortie de son simulateur Lock On: Modern Air Combat en 2003, Eagle Dynamics doit composer avec une situation commerciale compliquée : bien que son contrat avec le géant Ubisoft ait été rompu[7], ce dernier détient toujours les droits d'exploitation de son jeu.

En 2005, le studio publie Flaming Cliffs, un addon pour Lock On dit non officiel car non supporté par l'éditeur français. En 2008, Eagle Dynamics change de stratégie et publie DCS: Black Shark sous la forme d'un simulateur sans lien avec la marque Lock On. La sortie de Flaming Cliffs 2 un an plus tard[8] rend compatible ces deux simulateurs en multijoueur. En 2010, le studio publie un second simulateur estampillé DCS, portant sur l'A-10C Warthog, qui sera lui aussi rendu compatible en multijoueur avec les précédents produits du studio.

Eagle Dynamics publie gratuitement DCS World en 2012 et introduit la notion de modules. Les standalone Black Shark 2 et A-10C Warthog deviennent les deux premiers modules pour DCS World[9]. L'année suivante, le studio clôt le chapitre Lock On en publiant le module DCS: Flaming Cliffs 3 qui adjoint à DCS les 8 appareils jouables issus de leur précédente série[10].

Ouverture aux développeurs tiers[modifier | modifier le code]

Le Mirage 2000C est le premier module DCS publié par le développeur tiers RAZBAM.

Depuis 2013, plusieurs studios tiers agréés par Eagle Dynamics publient leurs propres modules DCS, ce qui permet au jeu de proposer un catalogue d'aéronefs fourni et varié (MiG-21bis, Mirage 2000-C, SA342 Gazelle, AJS 37 Viggen, entre autres).

À la rentrée 2013, RRG Studios emmené par Ilya Shevchenko (Pacific Fighters, IL-2: Cliffs of Dover) entreprend le développement de DCS WWII: Europe 1944, un nouveau simulateur dédié à la Seconde Guerre mondiale reposant sur les composants techniques de DCS World. Malgré une campagne Kickstarter réussie[11] et l'apport de ressources d'Eagle Dynamics, le projet capote au printemps 2014. Les créateurs de DCS reprennent alors le projet à leur propre compte[12] en publiant sous la forme de modules les éléments qui devaient constituer le jeu de RRG Studios : le WWII Assets Pack, le terrain de jeu Normandy 1944 sous-traité au studio Ugra Media[13], et les différents aéronefs prévus à l'exception notable du chasseur Me-262 dont la faisabilité n'a pas été confirmée par Eagle Dynamics.

Expansion[modifier | modifier le code]

La réalité virtuelle fait son entrée dans DCS au printemps 2014, au moment même où Facebook annonce acquérir la société Oculus VR, alors actrice principale du marché.

Le module DCS: Persian Gulf comprend la ville de Dubaï.

Le [14], Eagle Dynamics publie son premier théâtre d'opérations payant, Nevada Test and Training Range, et avec lui la version alpha DCS 2.0 indispensable pour accéder à ce nouveau terrain, puisqu'il emploie de nouvelles technologies non intégrées à la version stable du jeu. Trois versions publiques du jeux (stable 1.5, beta 1.5 et alpha 2.0) cohabitent pendant plus de deux ans, jusqu'à la publication de DCS 2.5 en stable le [15].

Le théâtre Normandy 1944 et le WWII Assets Pack sont publiés le [16].

En , la marque Belsimtek disparaît et l'ensemble des employés du studio tiers rejoint l'équipe d'Eagle Dynamics.[17] La maison mère publie la même année le terrain de jeu DCS: Persian Gulf et le module DCS: F/A-18C Hornet auquel il manque de nombreuses fonctionnalités importantes[18] qu'il est prévu d'intégrer au fur et à mesure.

Face aux difficultés rencontrées dans la réalisation et la maintenance de ses modules, l'éditeur VEAO jette l'éponge à la fin 2018. Ne parvenant pas à trouver un terrain d'entente qui lui aurait permis de récupérer le code source propriété de l'éditeur tiers[19], Eagle Dynamics est contraint de retirer du jeu l'unique module VEAO publié (Hawk T.1A). Les détenteurs de ce module peuvent toutefois continuer à l'utiliser sur une version dépréciée du jeu[20]. Eagle Dynamics a depuis intégré dans son contrat de licence une clause de partage des sources en cas de défection d'un éditeur tiers.

En 2019, Eagle Dynamics répète le schéma du module Hornet en publiant DCS: F-16C Viper à un stade peu avancé, alors que le précédent module est encore loin d'être terminé. Cela vaut au studio de vives critiques de la part des joueurs.

En 2020, Eagle Dynamics publie simultanément le module P-47D Thunderbolt ainsi qu'un nouveau théâtre d'opérations sur la seconde guerre mondiale, The Channel, qui englobe la région qui fut le siège de la bataille d'Angleterre. Ugra Media publie de son côté sa seconde carte, Syria, centrée sur la Syrie et qui inclut tout le territoire libanais ainsi qu'une partie de la Jordanie, de la Turquie et d'Israël.

L'année suivante, la version 2.7 apporte plusieurs nouveautés et notamment de nouveaux nuages plus réalistes. L'hélicoptère Mi-24P Hind et le théâtre gratuit Marianas sont publiés à leur tour.

Projets futurs[modifier | modifier le code]

Les prochains aéronefs jouables à paraître sont l'hélicoptère OH-58 Kiowa, ainsi que le chasseur-bombardier deHavilland Mosquito. D'autres appareils sont prévus à un horizon plus lointain : AH-64D Apache, F-4U Corsair, A-6 Intruder, A-7E Corsair II, F-8J Crusader, MBB Bo 105, Aermacchi MB-339, Eurofighter Typhoon ou encore MiG-23 Flogger.

Deux nouveaux terrains de jeu sont également prévus : ils couvriront respectivement les îles Malouines, l'Afghanistan.

En parallèle, Eagle Dynamics travaille à l'intégration d'un générateur de campagne dynamique[21], ainsi qu'à l'amélioration du modèle de dommages des unités.

Emploi hors du cadre ludique[modifier | modifier le code]

Militaire[modifier | modifier le code]

L'Armée de l'Air française simule à bas coût le pilotage du Mirage 2000-C au travers du module DCS: M-2000C[22]. Un partenariat a même vu le jour entre l'armée et le développeur du module, RAZBAM, afin de parfaire le module existant et d'aider à la modélisation future d'autres chasseurs Dassault[23].

Documentaire[modifier | modifier le code]

En 2018, le parc d'histoire militaire slovène de Pivka a mis en place une animation en réalité virtuelle basée sur le module DCS: MiG-21bis[24] sans toutefois le nommer.

Liste des modules officiels publiés[modifier | modifier le code]

Nom Type de module Année (approximatif) Développeur Date de publication Statut officiel
Black Shark 2 Aéronef 1995 Eagle Dynamics Release
A-10C Warthog Aéronef 2005 Eagle Dynamics Release
P-51D Mustang Aéronef 1945 Eagle Dynamics Release
Combined Arms Forces terrestres 2005 Eagle Dynamics Release
UH-1H Huey Aéronef 1967 Belsimtek Release[25]
Flaming Cliffs 3 Ensemble d'aéronefs 1995 Eagle Dynamics Release
Mi-8MTV2 "Magnificent Eight" Aéronef 1990 Belsimtek Release[26]
Fw 190 D-9 Dora Aéronef 1944 Eagle Dynamics Release
MiG-21bis Aéronef 1972 Magnitude 3 LLC Release[27]
Bf 109 K-4 Kurfürst Aéronef 1944 Eagle Dynamics Release
C-101 Aviojet Aéronef 1980 AvioDev Release[28]
Hawk T.1A for DCS World Aéronef 1976 VEAO Simulations 16 mars 2015 Supprimé[29]
NEVADA Test and Training Range Map Terrain Contemporain Eagle Dynamics Release
M-2000C Aéronef 1984 RAZBAM Release
L-39 Albatros Aéronef 1971 Eagle Dynamics Release[30]
MiG-15bis Aéronef 1950 Belsimtek Release[31]
F-86F Sabre Aéronef 1953 Belsimtek Release[32]
SA342 Gazelle Aéronef 1973 Polychop-Simulations Release[33]
F-5E Tiger II Aéronef 1972 Belsimtek Release[34]
Spitfire LF Mk IX Aéronef 1943 Eagle Dynamics Release
AJS 37 Viggen Aéronef 1993 Heatblur Simulations Accès anticipé[35]
Normandy 1944 Map Terrain 1944 Ugra Media[36] Release[37]
World War II Assets Pack Ensemble d'unités 1944 Eagle Dynamics Accès anticipé[16]
AV-8B Night Attack V/STOL Aéronef 1991 RAZBAM Release[38]
Persian Gulf Map Terrain Contemporain Eagle Dynamics Release[39]
F/A-18C Hornet Aéronef 1987 Eagle Dynamics Accès anticipé[40]
NS 430 GPS Contemporain Eagle Dynamics Release[41]
Yak-52 Aéronef 1979 Eagle Dynamics Accès anticipé[42]
Christen Eagle II Aéronef Civil 1977 Magnitude 3 LLC Accès Anticipé[43]
MiG-19P Farmer Aéronef 1955 RAZBAM Accès Anticipé[44]
F-14 Tomcat Aéronef 1974 Heatblur Simulations Accès Anticipé
I-16 Aéronef 1935 OctopusG Accès Anticipé
Fw 190 A-8 Aéronef 1944 Eagle Dynamics Accès Anticipé[45]
F-16C Viper Aéronef 1986 Eagle Dynamics Accès Anticipé[46]
JF-17 Thunder Aéronef 2010 Deka Ironworks Accès Anticipé[47]
The Channel Terrain 1940-1945 Eagle Dynamics Accès Anticipé[48]
P-47D Thunderbolt Aéronef 1942 Eagle Dynamics Accès Anticipé[49]
Supercarrier Pack de

porte-avions

Contemporain Eagles Dynamics Accès

Anticipé[50]

Syria Map Terrain Contemporain Ugra Media Accès anticipé[51]
A-10C II Tank killer Aéronef 2005 Eagle Dynamics Accès anticipé
Mi-24 Hind-P Aéronef 1981 Eagle Dynamics Accès anticipé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de DCS DCS World
  2. CombatFlite Canard PC n°388
  3. Site officiel de DCS Digital Combat Simulator World
  4. a et b DCS World : F-16C Viper - Retour sur 18 mois de paroles en l'air Canard PC n°400
  5. DCS World Steam Edition store.steampowered.com
  6. DCS World Open Beta 1.2.8 Site officiel du jeu
  7. SimHQ Test de Flaming Cliffs
  8. SimHQ Test de Flaming Cliffs 2
  9. Site officiel de DCS 18 mai 2012 - A-10C Warthog and Black Shark 2 modules for DCS: World
  10. Site officiel de DCS 4 septembre 2012 - Announcing Lock On: Flaming Cliffs 3
  11. Kickstarter Projet DCS WWII: Europe 1944
  12. Forum officiel de DCS 7 juin 2014 - DCS WWII: Europe 1944-1945 June 2014 Update
  13. DCS: Нормандия 1944 Site officiel du studio Ugra Media
  14. Site officiel de DCS 30 novembre 2015 - NEVADA Test and Training Range Map for DCS World 2 is now available!
  15. Forum officiel de DCS DCS World 2.5 Changelog and Updates
  16. a et b Site officiel de DCS DCS: Normandy 1944 Map and DCS: World War II Assets Pack, Now Available for Download!
  17. DCS World Newsletter - 1 June 2018 forums.eagle.ru
  18. DCS : F/A-18C - Taille de guêpe Canard PC n°382
  19. Site officiel de DCS DCS modules by VEAO
  20. Site officiel de DCS Hawk T.1A for DCS World by VEAO Simulations
  21. Dynamic Campaign Engine Update Site officiel de DCS
  22. L’Armée de l’Air Française s’équipe de DSC World – Mirage 2000 Moovely
  23. DCS 2000c Training Tools with the ADA Compte Facebook de RAZBAM
  24. Slovesnost ob zagonu simulatorja letenja z letalom MiG-21 Site officiel du parc d'histoire militaire de Pivka
  25. Site officiel de DCS DCS: UH-1H Huey
  26. Site officiel de DCS DCS: Mi-8MTV2 Magnificent Eight Final Release!
  27. Site officiel de DCS DCS MiG-21bis by Magnitude 3 LLC
  28. Site officiel de DCS DCS: C-101 Aviojet by AvioDev
  29. Hawk T.1A for DCS World by VEAO Simulations Site officiel de DCS
  30. Site officiel de DCS DCS 1.5.3 and L-39 release
  31. Site officiel de DCS DCS 1.5.3 Update 1 and DCS MiG-15bis release
  32. Site officiel de DCS DCS: F-86F Sabre release status!
  33. « DCS SA342 GAZELLE IS NOW AVAILABLE » (consulté le )
  34. Site officiel de DCS DCS: F-5E Tiger II Out of Early Access
  35. Site officiel de DCS DCS: AJS-37 Viggen by Leatherneck Simulations, Now Available!
  36. DCS: Нормандия 1944
  37. « DCS: Normandy 1944 Map » (consulté le )
  38. « DCS: AV-8B Night Attack V/STOL by RAZBAM » (consulté le )
  39. « DCS: Persian Gulf Map » (consulté le )
  40. « Fly DCS: F/A-18C Hornet Now! » (consulté le )
  41. « DCS: NS 430 Navigation System » (consulté le )
  42. « DCS: Yak-52 Now Available! » (consulté le )
  43. « DCS: Christen Eagle II by Magnitude 3 LLC », sur www.digitalcombatsimulator.com (consulté le )
  44. « DCS: MiG-19P Farmer by RAZBAM », sur www.digitalcombatsimulator.com (consulté le )
  45. « DCS: Fw 190 A-8 », sur www.digitalcombatsimulator.com (consulté le )
  46. « DCS: F-16C », sur www.digitalcombatsimulator.com (consulté le )
  47. « DCS: JF-17 », sur www.digitalcombatsimulator.com (consulté le )
  48. « DCS: The Channel Map », sur www.digitalcombatsimulator.com (consulté le )
  49. « DCS: The Channel Map », sur www.digitalcombatsimulator.com (consulté le )
  50. (en) « DCS: Supercarrier | Nimitz-class aircraft carrier », sur Digital Combat Simulator | DCS World | Combat Simulator (consulté le )
  51. « DCS: Syria Map by Ugra Media » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]