Diego Buñuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diego Buñuel
Image illustrative de l'article Diego Buñuel
Diego Buñuel à l'International Journalism Festival de Pérouse, le .

Naissance 1975
Paris, Île-de-France
Nationalité Française
Profession Journaliste, réalisateur
Reporter, correspondant de guerre, documentariste
Médias
Pays Drapeau de la France France
Télévision Canal+
Autres médias National Geographic Channel

Diego Buñuel est un réalisateur franco-américain né en 1975. Il a lancé et dirigé la série de la chaîne de télévision National Geographic, Don't Tell My Mother (en), (« Ne le dites pas à ma mère »), diffusé sur Canal+, en France, sous le nom de Les Nouveaux Explorateurs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diego Buñuel est le petit-fils du réalisateur espagnol Luis Buñuel[1],[2] et le fils de Juan Luis Buñuel et Joyce Buñuel.

Diego obtient son diplôme de journaliste politique à l’Université Northwestern de Chicago. Il débute au Times Picayune, quotidien de La Nouvelle-Orléans, et passe par les rédactions du S Francisco Examiner, du St. Louis Post-Dispatch, du Miami Herald et enfin du Chicago Tribune avant d’être embauché au South Florida Sun-Sentinel comme crime reporter.

En 2000, à l’occasion de son service militaire en Bosnie, stationné à Sarajevo, il se spécialise dans le reportage de guerre. En plus du français, il parle couramment l'anglais, l'espagnol et le russe.

De retour en France, il intègre l'agence CAPA comme correspondant de guerre. Il couvre des événements aussi forts que le 11 septembre 2001, l'intervention américaine en Afghanistan, ou encore la Guerre d'Irak, qu’il vit embarqué pendant un mois au sein d’une unité de Marines américains, depuis le Koweït jusqu’à Bagdad. Il suivra par la suite la guerre au Congo-Kinshasa, le séisme du 26 décembre 2004 en Indonésie, les funérailles de Yasser Arafat à Ramallah, ou encore l’expansion des chrétiens évangéliques dans l'Amérique de George W. Bush, qui fera l’objet d’un reportage spécial.

En 2006, il réalise son premier reportage de la série "Ne dites pas à ma mère"[3] (Canal+, National Geographic Channel), où il donne à voir un autre regard, peu médiatisé, des pays qui font la une des journaux pour leurs conflits, leur instabilité ou leur corruption. La série est diffusée en France sur Canal + dans le cadre de l’émission Les Nouveaux Explorateurs, qu’il présente depuis 2008, ainsi que dans 160 pays, sur National Geographic Channel[4]. A l’été 2011, il achève son 25e pays et sa 4e saison.

En septembre 2011, il débute une nouvelle saison plus extrême encore qui l’emmène en immersion avec l’armée pakistanaise, en Antarctique, en Ukraine ainsi qu’en Amérique centrale et en Guyane.

En mars 2012, il lance un nouveau concept, "Boomerang" : une collection de documentaires de 90 minutes diffusés en prime time sur Canal+ et qui retracent le parcours de nos objets ou petits plaisirs quotidiens pour nous montrer ce que leurs fabricants préfèreraient que nous ignorions tout en apportant un éclairage positif au travers de solutions éthiques et responsables. Le premier épisode est consacré au téléphone portable [5], le second aux barres chocolatées industrielles. Cette même année il produit un nouveau Nouveaux Explorateurs autour de la thématique de la musique et incarné par le compositeur et musicien David Walters. Le premier épisode sera diffusé dans le cadre de la semaine américaine que Canal+ consacrera à l'élection présidentielle américaine de 2012.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié depuis 2008 à Maggie Kim, new-yorkaise d'origine coréenne. Il est père de deux enfants.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :