Dibamidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet herpétologie.

Les Dibamidae, unique représentant de l'infra-ordre des Dibamia, sont une famille de sauriens. Elle a été créée par George Albert Boulenger en 1884.

Répartition[modifier | modifier le code]

Les espèces de cette famille se rencontrent en Asie du Sud-Est, dans le sud de l'Asie de l'Est, en Nouvelle-Guinée et au Mexique.

Description[modifier | modifier le code]

Ces lézards mènent une vie de fouisseur, ils peuvent atteindre jusqu'à 25 cm. Les femelles ne possèdent pas de pattes et les mâles présentent des vestiges atrophiés.

Certaines espèces ont la particularité d'être aveugle, chez le genre Anelytropsis les yeux étant recouverts d'écailles non transparentes.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (3 sept. 2012)[1] :

Phylogénie[modifier | modifier le code]

Place au sein des squamates[modifier | modifier le code]

Phylogénie des familles actuelles de squamates (en dehors du clade Toxicofera) d'après Wiens et al., 2012[2] et Zeng et Wiens, 2016[3]:

 Squamata 
 Dibamia 

Dibamidae


 Bifurcata 
 Gekkota 
 Pygopodomorpha 

Diplodactylidae




Carphodactylidae



Pygopodidae




 Gekkomorpha 

Eublepharidae


 Gekkonoidea 

Sphaerodactylidae




Gekkonidae



Phyllodactylidae






 Unidentata 
 Scinciformata 
 Scincomorpha 

Scincidae


 Cordylomorpha 

Xantusiidae




Cordylidae



Gerrhosauridae





 Episquamata 
 Laterata 
 Teiformata 

Gymnophthalmidae



Teiidae



 Lacertibaenia 
 Lacertiformata 

Lacertidae


 Amphisbaenia 

Rhineuridae




Bipedidae





Blanidae



Cadeidae





Amphisbaenidae



Trogonophiidae








 Toxicofera 
 Ophidia 

Serpentes




Anguimorpha



Iguania









Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Boulenger, 1884 : Synopsis of the families of existing Lacertilia. Annals and magazine of natural history, ser. 5, vol. 14, p. 117-122 (texte intégral).
  • Gasc, 1968 : Contribution à l'ostéologie et à la myologie de Dibamus novaeguineae Gray (Sauria, Reptilia). Discussion systématique. Annales des sciences naturelles. Zoologie et biologie animale, vol. 10, p. 127-150.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reptarium Reptile Database, consulté le 3 sept. 2012
  2. (en) J. J. Wiens, C. R. Hutter, D. G. Mulcahy, B. P. Noonan, T. M. Townsend, J. W. Sites et T. W. Reeder, « Resolving the phylogeny of lizards and snakes (Squamata) with extensive sampling of genes and species », Biology Letters, vol. 8, no 6,‎ , p. 1043–1046 (PMID 22993238, PMCID 3497141, DOI 10.1098/rsbl.2012.0703)
  3. (en) Yuchi Zheng et John J. Wiens, « Combining phylogenomic and supermatrix approaches, and a time-calibrated phylogeny for squamate reptiles (lizards and snakes) based on 52 genes and 4162 species », Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 94,‎ , p. 537–547 (DOI 10.1016/j.ympev.2015.10.009, lire en ligne)Arbre en ligne sur le site RDB