Lacertilia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sauria)

Les Lacertilia (Lacertiliens en français) sont un sous-ordre de reptiles diapsides de l'ordre des squamates. Leur classification prête à débat car on sait aujourd'hui que ce groupe est paraphylétique. Ils font partie des squamates, aux côtés des amphisbènes (Amphisbaenia) et des serpents (Serpentes). Ce taxon regroupe environ 6 220 espèces de « lézards » au sens large.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Bien que leurs aspects varient beaucoup d'une espèce à l'autre, il est possible de dégager quelques caractères communs à tous les représentants de l'ordre. Les lézards ont le corps recouvert d'écailles non différenciées en grandes plaques ventrales. Ils possèdent un sternum sur lequel viennent s'appuyer des côtes. Ils sont dotés d'une ceinture scapulaire et d'une ceinture pelvienne et, en général, de quatre membres, mais chez certaines espèces, membres et ceintures ont fortement régressé ou même disparu. Les mâchoires et le crâne conservent leur mobilité, mais ce dernier tend à être plus massif que chez les serpents.

Il est difficile de décrire le lézard type, car ces reptiles sont très différents suivant l'espèce à laquelle ils appartiennent, mais, très sommairement, on peut les classer en deux catégories :

  • les lézards terrestres ou arboricoles, qui ont des pattes, un corps allongé et une queue plus ou moins développée, souvent fragile ;
  • les lézards serpentiformes, dont les membres sont atrophiés ou même absents, et le corps cylindrique. Ceux qui vivent à la surface du sol possèdent généralement une queue longue, les autres sont semi-fouisseurs et leur queue est courte[1].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

The Reptile Database reconnaît le sous-ordre comme valide en tant que sous-ordre de l'ordre Squamata alors que le système d’information taxonomique intégré (SITI) le considère comme invalide.

Phylogénie des familles actuelles de squamates (en dehors du clade Toxicofera) d'après Wiens et al., 2012[2] et Zeng et Wiens, 2016[3] :

 Squamata 
 Dibamia 

Dibamidae


 Bifurcata 
 Gekkota 
 Pygopodomorpha 

Diplodactylidae




Carphodactylidae



Pygopodidae




 Gekkomorpha 

Eublepharidae


 Gekkonoidea 

Sphaerodactylidae




Gekkonidae



Phyllodactylidae






 Unidentata 
 Scinciformata 
 Scincomorpha 

Scincidae


 Cordylomorpha 

Xantusiidae




Cordylidae



Gerrhosauridae





 Episquamata 
 Laterata 
 Teiformata 

Gymnophthalmidae



Teiidae



 Lacertibaenia 
 Lacertiformata 

Lacertidae


 Amphisbaenia 

Rhineuridae




Bipedidae





Blanidae



Cadeidae





Amphisbaenidae



Trogonophiidae








 Toxicofera 
 Ophidia 

Serpentes




Anguimorpha



Iguania









En classification phylogénétique, le terme Sauria désigne également le groupe-couronne des diapsides actuels.

Liste des familles[modifier | modifier le code]

Selon BioLib (8 avril 2021)[4] :



Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme sauria vient du grec σαυρος qui signifie « lézard »[5].

Dans la langue française, il existe déjà en 1800[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Librairie Larousse, Tous les Animaux du Monde : Reptiles, Amphibiens,Poissons, vol. 7, Rizzoli Editeur, (ISBN 2-03-015170-X), p. 136
  2. (en) J. J. Wiens, C. R. Hutter, D. G. Mulcahy, B. P. Noonan, T. M. Townsend, J. W. Sites et T. W. Reeder, « Resolving the phylogeny of lizards and snakes (Squamata) with extensive sampling of genes and species », Biology Letters, vol. 8, no 6,‎ , p. 1043–1046 (PMID 22993238, PMCID 3497141, DOI 10.1098/rsbl.2012.0703)
  3. (en) Yuchi Zheng et John J. Wiens, « Combining phylogenomic and supermatrix approaches, and a time-calibrated phylogeny for squamate reptiles (lizards and snakes) based on 52 genes and 4162 species », Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 94,‎ , p. 537–547 (DOI 10.1016/j.ympev.2015.10.009, lire en ligne)Arbre en ligne sur le site RDB
  4. BioLib, consulté le 8 avril 2021
  5. Jean Lescure et Bernard Le Garff, L'étymologie des noms d'amphibiens et de reptiles d'Europe, Paris, Belin, coll. « Éveil nature », , 207 p. (ISBN 2-7011-4142-7)
  6. http://stella.atilf.fr/Dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?11;s=1036134870;r=1;nat=;sol=0;