Diacre permanent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Diaconat permanent)
Aller à : navigation, rechercher

Le Concile Vatican II (1962-1965) a réinstauré une forme ancienne du clergé catholique : les diacres permanents. Plus exactement, le Concile Vatican II a restauré l'état permanent du diaconat[1]'[2]. Le sacrement de l'Ordre est constitué depuis les premiers siècles de trois degrés : diacre, prêtre et évêque. Du XIIe siècle au Concile Vatican II, les diacres ne l'étaient que transitoirement avant d'être ordonnés prêtres. Aujourd'hui, il y a des diacres en vue du sacerdoce (vers la prêtrise) et des diacres en vue du service (diacre permanent).

Conditions du diaconat[modifier | modifier le code]

Le diacre et son épouse lors de l'ordination diaconale dans l'Église catholique

Le Concile Vatican II a réinstauré dans la tradition occidentale, l'état permanent du diacre. Toute ordination, dans l'Église catholique est permanente ; le terme souligne donc le fait que le clerc ne va pas recevoir d'ordination supplémentaire (comme le font les prêtres, qui sont tous diacres). Le diacre peut désormais être choisi parmi des hommes mariés à condition que l'épouse donne son accord et participe à la formation que reçoit son mari. Le diacre permanent peut être également célibataire.

Par l'ordination il reste permanent dans l'état où il a été ordonné : célibataire ou marié. Un diacre célibataire ne peut se marier ; un diacre marié qui devient veuf ne peut se remarier.

Missions du diacre[modifier | modifier le code]

Le diacre représente le Christ en tant que serviteur. Il agit au nom du Christ[3]'[4]. À ce titre, il est souvent chargé d'œuvres caritatives, il peut animer les temps de prière, porter le viatique aux mourants[5], présider aux rites funèbres[5]. Il participe étroitement à la liturgie de la messe : il proclame l'Évangile, il peut faire l'homélie, il reçoit les offrandes des fidèles, met le vin dans le calice et y ajoute l'eau, élève le calice à la doxologie[6], il invite au geste de paix et envoie l'assemblée à la fin de l'Eucharistie.

Il peut prêcher, administrer le baptême[5] et assister au mariage et le bénir[5] (ce sont les époux qui se marient l'un à l'autre, le ministre ordonné est là pour recevoir les consentements en qualité de témoin devant Dieu). Il peut être ou non en mission auprès d'un prêtre. Il est présence de l'Église dans le monde et il peut l'être en certains endroits où cela est plus difficile pour un prêtre tel que le monde professionnel.

Le statut des diacres permanents est régi par les textes de Vatican II, et par le Motu Proprio de Paul VI Sacrum Diaconatus Ordinem[7] du , ainsi que par le Directoire du de la Congrégation pour le clergé.

Par ailleurs, le Motu proprio Omnium in mentem du rectifie deux canons qui traitent du statut du Diacre, les canons 1008 et 1009[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lumen Gentium, no 29
  2. « Le diaconat pourra, dans l'avenir, être rétabli en tant que degré propre et permanent de la hiérarchie ». Concile œcuménique Vatican II : Constitutions- Décrets-Déclarations-Messages, Editions du Centurion, (ISBN 2-227-42501-6), p. 64.
  3. « En vertu de l'ordination et du caractère sacramentel, les diacres exercent leur ministère au nom du Christ, nomine Christi, puisqu'ils représentent sacramentellement sa diaconie dans les charges qu'ils assument ». Alphonse Borras, Le diaconat au risque de la nouveauté, Editions Lessius, (ISBN 978-2-8729-9163-1), p. 148
  4. « Le diacre, configuré au Christ serviteur de tous, est ordonné pour le service de l’Église ». Catéchisme de l'Église Catholique abrégé : au n°330, CERF/FLEURUS-MAME/BAYARD, (ISBN 978-2-2040-7882-5)
  5. a, b, c et d Concile œcuménique Vatican II : Constitutions- Décrets-Déclarations-Messages, Editions du Centurion, , 1012 p. (ISBN 2-227-42501-6), p. 63 & 64
  6. « A la doxologie finale de la Prière eucharistique, se tenant à côté du prêtre, [le diacre] tient le calice élevé, tandis que le prêtre élève la patène avec l'hostie, jusqu'à ce que le peuple ait proclamé Amen ». Missel Romain : Présentation Générale du Missel Romain au n° 135, Desclée-Mame, (ISBN 978-2-7189-0120-6), p. 25
  7. (la) Motu proprio sacrum diaconatus de Paul VI, le 18 juin 1967, sur le site du Vatican, également disponible en anglais et en italien.
  8. http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/apost_letters/documents/hf_ben-xvi_apl_20091026_codex-iuris-canonici_fr.html

Liens externes[modifier | modifier le code]