Dent de la Rancune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dent de la Rancune
Dent de la Rancune, partie finale de la voie normale, en face ouest.
Dent de la Rancune, partie finale de la voie normale, en face ouest.
Géographie
Altitude 1 493 m
Massif Monts Dore
(Massif central)
Coordonnées 45° 32′ 08,5″ nord, 2° 50′ 15″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Géologie
Âge 330 000 ans
Roches Trachyandésite
Type Dyke
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Dent de la Rancune
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Dent de la Rancune

La dent de la Rancune est un dyke qui se dresse dans la réserve naturelle nationale de la vallée de Chaudefour et qui culmine à 1 493 mètres d'altitude. C'est un site d'escalade qui offre 40 voies cotées jusqu'à 8a+ (« voie Gérard Russier »).

La dent de la Rancune vue de profil.
La crête de Coq (à gauche) et la dent de la Rancune (à droite).

Géologie[modifier | modifier le code]

Apparue il y a 330 000 ans, la dent de la Rancune est une colonne de lave (ancien conduit d'alimentation en magma) déchaussée par l'érosion et qui donne un relief en forme de mur. Elle se présente comme une lame de roches magmatiques épaisse de quelques mètres à quelques dizaines de mètres[1].

Escalade[modifier | modifier le code]

La dent de la Rancune se présente comme une lame qui déverse vers le nord. De ce fait, la face nord est entièrement surplombante. De manière générale les voies sont difficiles et même la voie normale, ouverte en 1942, présente un passage de degré 6a. La période privilégiée s'étend de mai à octobre mais l'orientation sud de la majorité des voies permet de rallonger la saison d'escalade. Les voies, dont les plus hautes dépassent la centaine de mètres, sont réparties en cinq secteurs :

  • face ouest : 4 voies ;
  • face sud : 22 voies ;
  • socle : 6 voies ;
  • face est : 2 voies ;
  • face nord : 6 voies[2].

Longueur des voies :

  • hauteur minimale : 80 m ;
  • hauteur maximale : 130 m ;
  • longueur totale des voies : 3500 m.[3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La dent de la Rancune, fiche géologique de Pierre Lavina, Géologue-volcanologue documentaliste, auteur de Volcans d'Auvergne et du Massif Central, Paris, Artis Éd., , 62 p.
  2. Denis Collangettes, G. Monneron et M. Chalier, Escalade dans le Puy-de-Dôme Tome III : Le Massif du Sancy, Fédération française de la montagne et de l'escalade (Denis Collangettes (1945-1999) fut le premier guide de haute montagne d'Auvergne)
  3. « FFME : La dent de la Rancune », sur http://www.ffme.fr (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :