David Homel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
David Homel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

David Homel, né en 1952 à Chicago (Illinois, États-Unis), est un romancier et traducteur d'expression anglaise[1]. Il vit à Montréal depuis 1980, après avoir étudié et travaillé aux États-Unis, en France et à Toronto[2]. Il a reçu le Prix du Gouverneur général en 1995 pour sa traduction de Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?, de Dany Laferrière, et en 2001 pour sa traduction de Le cercle de Clara, de Martine Desjardins[3]. Ses romans ont tous été publiés en traduction française par Leméac/Actes Sud[4] Il est participant de longue date au festival littéraire Metropolis bleu.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Electrical storms, 1988, traduit en français sous le titre Orages électriques
  • Rat palms, 1992, traduit en français sous le titre Il pleut des rats
  • Sonia & Jack, 1995, traduit en français sous le titre Un singe à Moscou
    • (de) extrait: Sonya & Jack, en Anders schreibendes Amerika. Literatur aus Québec. dir. Lothar Baier, Pierre Filion. Das Wunderhorn, Heidelberg 2000, pp 78 – 83
  • Get on top, 1999, traduit en français sous le titre L'évangile selon Sabbitha
  • The speaking cure 2003, traduit en français sous le titre L'analyste, « roman parfois qualifié de dostoïevskien »[5]
  • Midway, 2010, traduit en français sous le titre Le droit chemin
  • The Teardown, 2019, traduit en français sous le titre Portrait d'un homme sur les décombres

Récits[modifier | modifier le code]

  • Travels with my family, avec Marie-Louise Gay, 2006 (Voyages avec mes parents)
  • On the road again – more travels with my family, avec Marie-Louise Gay, 2008 (Saucisson d'âne et bave d'escargot)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • How to Make Love to a Negro, de Dany Laferrière, 1988 (Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer))
  • The invisible empire, de Denis Côté, 1990 (L'invisible puissance)
  • An Aroma of Coffee, de Dany Laferrière, 1993 (L'odeur du café)
  • Why must a Black Writer Write about Sex, de Dany Laferrière, 1995 (Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?)
  • Sandman Blues, de Stéphane Bourguignon, 1996 (L'avaleur de sable)
  • A Drifting Year, de Dany Laferrière, 1997, (Chronique de la dérive douce)
  • The second fiddle, d'Yves Beauchemin, 1998 (Le second violon)
  • Olivo Oliva, de Philippe Poloni, 1999
  • Fairy Rings, de Martine Desjardins, 2001 (Le cercle de Clara), en collaboration avec Fred A. Reed
  • The Heart is an Involuntary Muscle, de Monique Proulx, 2003 (Le cœur est un muscle involontaire), en collaboration avec Fred A. Reed
  • All that Glitters, de Martine Desjardins, 2005 (L'élu du hasard), en collaboration avec Fred A. Reed
  • The Baldwins, de Serge Lamothe, 2006 (Les Baldwin), en collaboration avec Fred A. Reed

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]