Daniel Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Daniel Laurent
Fonctions
Sénateur de la Charente-Maritime
En fonction depuis le
(9 ans, 9 mois et 16 jours)
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
Groupe politique UMP puis LR
Maire de Pons

(3 ans, 6 mois et 6 jours)
Élection 23 mars 2014
Prédécesseur Henri Mejean
Successeur Jean-Luc Dibar
Conseiller général de la Charente-Maritime
élu dans le canton de Pons

(20 ans)
Prédécesseur Guy Mouillot
Successeur Marie-Christine Bureau
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Pons (Charente-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Les Républicains
Profession Viticulteur

Daniel Laurent, né le , est un homme politique français, membre du groupe Les Républicains au Sénat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Viticulteur, il est élu sénateur de la Charente-Maritime le 21 septembre 2008[1]. Il est élu maire de la ville de Pons à l'occasion des élections municipales de 2014 avec un peu plus de 60 % des voix. Il s'agira alors de son troisième mandat à ce poste depuis 1995. [réf. souhaitée] Puis, le 29 septembre 2017, il renonce à ce poste en raison de la loi sur le cumul des mandats [2]pour rester sénateur.

Il soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016.

Polémiques[modifier | modifier le code]

Dans l'enquête « Industrie agroalimentaire : business contre santé » diffusée le 13 septembre 2016 sur France 2, l'émission Cash Investigation épingle Daniel Laurent pour ses liens avec l'ANIA, lobby des industriels de l’agroalimentaire. L'émission assure que certains parlementaires auraient plagié les recommandations de l'ANIA dans leurs amendements.

En septembre 2017, il tente, en vain, de faire embaucher sa fille, assistante parlementaire, par une autre sénatrice, en l'« échangeant » contre sa fille, également assistante parlementaire, ce que la seconde refuse. Cela visait à contourner légalement les lois pour la confiance dans la vie politique[3].

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Résultats des élections sénatoriales du 21 septembre 2008 sur le site du Sénat
  2. « Pons (17) : le sénateur Laurent quitte son poste de maire "à regret" », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « Passion combines : un sénateur tente d'échanger sa fille et collaboratrice avec celle d'une sénatrice », marianne.net, 26 septembre 2017.

Lien externe[modifier | modifier le code]