Département de Mostaganem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation du département de Mostaganem, créé par la réorganisation de 1956

Le département de Mostaganem fut un département français d'Algérie entre 1957 et 1962, ayant pour code 99.

Considérée depuis le 4 mars 1848 comme partie intégrante du territoire français, l'Algérie fut organisée administrativement de la même manière que la métropole. C'est ainsi que pendant une centaine d'années, Mostaganem fut une sous-préfecture du département d'Oran jusqu'au 28 juin 1956, date à laquelle ledit département fut divisé en quatre parties, afin de répondre à l'accroissement important de la population algérienne au cours des années écoulées.

L'ancien département d'Oran fut dissous le 20 mai 1957 et ses quatre parties furent transformées en départements de plein exercice. Le département de Mostaganem fut donc créé à cette date, et couvrait une superficie de 11 432 km2 sur laquelle résidaient 610 467 habitants et possédait cinq sous-préfectures, Cassaigne, Inkermann, Mascara, Palikao et Relizane.

Le département de Mostaganem fut maintenu après l'indépendance de l'Algérie, et devint la Wilaya de Mostaganem.

Le département en 1957 : arrondissements et communes[modifier | modifier le code]

Cette liste des communes du département par arrondissement en 1957 est issue du décret du 20 mai 1957 « portant modification des limites départementales et création d'arrondissements en Algérie »[1].

Ce décret, qui organise le nord de l'Algérie en douze départements, reflète aussi la création des nouvelles communes de droit commun issues des communes mixtes dissoutes en 1956.

  • Arrondissement de Mostaganem (20 communes)

Aboukir ; Aïn-Sidi-Cherif ; Aïn-Tedeles ; Bellecote ; Bellevue ; Blad Touaria ; Bouguirat ; Ennaro ; Fornaka ; Georges Clemenceau ; Mazagran ; Mostaganem ; Noisy-les-Bains ; Ouled-Bou-Abca ; Ouled-Chafaa; Ouled-el-Kheir ; Pelissier ; Rivoli ; Sirat ; Tounin.

  • Arrondissement de Cassaigne (13 communes)

Achaacha ; Beni Zenthis ; Bosquet ; Cassaigne ; Lapasset ; M'Zila ; Nekmaria ; Ouillis ; Ouled-Maalah ; Picard ; Pont-du-Cheliff ; Takourt ; Tazgait.

  • Arrondissement de Relizane (32 communes)

Aïn-el-Hallouf ; Amamra ; Anatra ; Bel-Hacel-Mina ; Benaouda ; Beni-Dergoun ; Beni-Issaad ; Beni-Louma ; Chabet-Eddis ; Chouala ; Clinchant ; Dar-Ben-Abdallah ; Ferry ; Ghoualize-Tahamda ; Guires ; Harartsa ; Henri-Huc ; Kaibia-Ouled-Addi ; Kalaa ; L'Hillil ; Mendez ; Ouled-Barkat ; Ouled-Bou-Ali ; Ouled-Sidi-Lazreg ; Ouled-Zid ; Relizane ; Saf-Saf ; Sidi-Kheltab ; Sidi-Saada ; Taassalet ; Yazerou ; Zemmora.

  • Arrondissement d'Inkermann (33 communes)

Adja-Ma ; Ahl-el-Ghorine ; Ammi-Moussa ; Bou-Halloufa ; Chekkala ; Djerara ; El-Alef ; El-Hamri ; Guerouaou ; Guillaumet ; Hamadena ; Inkermann ; Kasbah-Bou-Mata ; Marioua ; Mazouna ; Mediouna ; Mekmene ; Meknessa ; Melaab ; Ouarizane ; Ouled-Ali ; Ouled-Bou-Ikni ; Ouled-Bou-Riah ; Ouled-Defelten ; Ouled-el-Abbes ; Ouled-Izmeur ; Ouled-Moudjeur ; Ouled-Sabeur ; Ouled-Yaichr ; Renault ; Saint-Aime ; Tigher-Matine ; Touares.

  • Arrondissement de Mascara (23 communes)

Aïn-Defla ; Aïn-Fares ; Aïn-Fekan ; Aïn-Frass ; Benian ; Bou-Hanifia-les-Thermes ; Dublineau ; El-Gueithna ; Froha ; Guerdjoum ; Makda ; Maoussa ; Mascara ; Matemore ; Oued-Taria ; Ouled-Kada ; Sidi-Ben-Hanifia ; Sidi-Ben-Moussa ; Sidi-Ben-Daho ; Sidi-Ben-Ahmed-Ben-Ali ; Thiersville ; Tizi ; Zellaga.

  • Arrondissement de Palikao (14 communes)

Aouzalel ; Ahnaidja ; Cacherou ; Dombasle ; El-Bordj ; Haboucha, M'Hamids ; Oued-el-Abd ; Oued-el-Tat ; Oued-Haddad ; Palikao ; Sonis ; Temaznia ; Uzès-le-Duc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret 57-604 du 20 mai 1957 portant modification des limites départementales et création d'arrondissements en Algérie, tableaux annexes. JORF du 21 mai 1957 sur Légifrance, p. 5054