Stidia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stidia
Stidia
Vue sur Stidia
Noms
Nom arabe ستيدية
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Mostaganem
Daïra Hassi Mameche
Président de l'APC Slimani Mohamed[1] (FLN)
2012-2017
Code postal 27150
Code ONS 2704
Démographie
Population 11 965 hab. (2008[2])
Densité 218 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 50′ 00″ nord, 0° 00′ 00″ est
Superficie 55 km2
Localisation
Localisation de Stidia
Localisation de la commune dans la wilaya de Mostaganem.
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Stidia
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Stidia

Stidia (également appelée Aïn Stidia, Georges Clemenceau pendant la colonisation française) est une commune côtière de la wilaya de Mostaganem en Algérie[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Village situé à 62 km d’Oran et à 14 km de Mostaganem.

Le méridien de Greenwich passe exactement par Stidia qui est à 0° 00' 00" de longitude[4].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

La Stidia est une station balnéaire. Aïn Nouïssy ("source merveilleuse" ou "source miraculeuse") créée en 1848, viendrait du nom arabe « Aïn Sdidia » : source ferrugineuse, de couleur rouille. Elle doit son nom à la source éponyme qui jaillit sur les pentes de la Chegga.

Routes[modifier | modifier le code]

La commune de Stidia est desservie par plusieurs routes nationales :

Histoire[modifier | modifier le code]

Son nom pourrait provenir de la localité andalouse Écija, abandonnée au XVe siècle par les Maures.

La ville fut peuplée dès 1846, année de la colonisation de ce village par des colons d'origine allemande qui auraient dû à l'origine émigrer vers l'Amérique mais furent amenés en Algérie à la suite de leur abandon à Dunkerque par des transporteurs malhonnêtes[5].

Un certain nombre de familles créèrent dans la même région le village de Sainte Léonie. Dans ces deux villages, on continua de parler la langue allemande pendant plusieurs dizaines d'années et ce n'est que le début de la guerre de 1914-1918 qui permit d'affirmer la nationalité française de leurs habitants (engagements volontaires très nombreux).

L'architecture locale a encore un cachet caractéristique de l'origine des fondateurs de la ville, bien que soumise a des dégradations[6].

Plus tard, à l'initiative de Prospert Darius, maire de la ville (1907-1919 puis 1925-1935), on donna à La Stidia le nom de Georges Clemenceau.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1866, la commune comptait 486 habitants, 1 301 en 1958 et 11 500 en 2002. Selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population de la commune de Stidia est évaluée à 11 965 habitants contre 10 688 en 1998[7].

Lieux et patrimoine[modifier | modifier le code]

  • La Stidia-Georges-Clemenceau: Église (à 2 époques)[8], détruite et remplacé par une mosquée[9].
  • Mosquée.
  • Monument aux morts[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :