Course à pied de plusieurs jours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une course à pied de plusieurs jours est une épreuve d'ultramarathon qui est soit segmentée en événements quotidiens d'une distance ou d'un temps spécifié, soit mise en scène de manière que les coureurs puissent courir à leur propre discrétion, sur un parcours fixe ou sur un nombre de jours déterminé. Les courses de plusieurs jours peuvent aller de 48 heures en piste continue aux courses transcontinentales organisées.

Au-delà du marathon[modifier | modifier le code]

Les épreuves de course de très grande endurance peuvent être divisées en trois grandes catégories : le marathon traditionnel de 26,2 miles (42,195 km), l'ultramarathon ou ultrafond, défini comme tout événement plus long que le marathon, et de véritables événements de plusieurs jours qui commencent avec des 48 heures comme ceux de Surgères en France et peut s'étendre presque indéfiniment, allant de six jours[1] à 3 100 miles[2] (5 000 km) ou plus.

Les ultramarathons, dont les courses de plusieurs jours sont un sous-ensemble, comprennent des événements de n'importe quelle distance au-delà de la distance traditionnelle du marathon (42,195 kilomètres). Les ultramarathons ordinaires incluent des courses de 100 kilomètres et de 100 miles (160 km). Les ultras sont généralement considérés comme incluant tous les événements de 50 kilomètres ou plus, bien que la course de 50 miles (80 km) soit considérée comme le véritable ultramarathon le plus court[citation nécessaire]. Selon le degré de difficulté du terrain, il est généralement permis à des coureurs de compléter des ultras typiques jusqu'à 30 heures ou plus, par exemple l'Ultramarathon de Badwater[3],[4].

Types de courses[modifier | modifier le code]

De nombreuses courses de plusieurs jours sont organisées sur des pistes ou des boucles mesurées, ce qui facilite la fourniture de soutien et de station d'aide pour les coureurs. Les courses d'étape sont l'alternative ; Il s'agit de courses de point à point telles que la course transaméricaine qui traversent le continent nord-américain d'un océan à l'autre, la Marche de Gobi (en) - un voyage de sept jours à travers le désert de Gobi -, le Kalahari Augrabies Extreme Marathon (en) - 7 jours et 250 km dans le désert du Kalahari - et le Yukon Arctic Ultra (en), un défi de 26, 100, 300 et 430 miles traversant le Yukon en plein hiver[5].

Les courses de plusieurs jours les plus longues incluent la course de TransEurope, qui a été de Lisbonne à Moscou en 2003, une distance d'environ 5 100 kilomètres. Ces événements font passer le coureur à un niveau différent, où la course devient un mode de vie et où la nutrition, le sommeil, l'énergie et les états psychologiques doivent être soigneusement gérés. La course de Self-Transcendence de 3100 Mile est la plus longue course à pied certifiée au monde.

Le passé[modifier | modifier le code]

L'âge d'or des courses de plusieurs jours remonte aux années 1870 et 1880, quand elles sont tenues en intérieur et offrent des prix substantiels[6]. Connus sous le nom de piétons, ces athlètes établissent des records qui, dans certains cas, sont détenus jusqu'à récemment. À l'été 1809, à Newmarket, en Angleterre, Robert Barclay Allardice (en), plus connu sous le nom de capitaine Barclay, parcours un mile (1,609 km) pour chaque heure consécutive, totalisant 1 000 miles soit 1 609 km en 1000 heures[7],[8].

La course de plusieurs jours la plus courante de l'époque est la course de 6 jours[1], qui est courue du lundi au samedi avec le dimanche comme jour de repos. En 1878, Sir John Dugdale Astley (en)[9] est inspiré à créer une série de sept courses internationales de six jours, dans lequel les concurrents rivalisent pour la Ceinture d'Astley[10]. Les deux premiers concurrents sont l'américain Edward Payson Weston, qui couvre 500 miles (804,67 km) en 6 jours[11]. L'Anglais Charles Rowell parcours 241 km dans la première journée d'une course de 6 jours dans les années 1880[12],[13].

Au début des années 1890, l'enthousiasme du public pour de tels événements change pour les courses de vélo, et l'engouement pour les courses de plusieurs jours prend fin. L'intérêt revient à la fin des années 1920, avec l'avènement des courses transaméricaines. Ces évènements sont des courses transcontinentales qui inspirent une nouvelle génération à défier les grandes distances[6]. Il n'y a guère de récompense pour ces courses à long terme et ce n'est que dans les années 1980 que l'intérêt se réveille dans de véritables courses de plusieurs jours. En 1980, Don Choi, ouvrier postal de San Francisco, organise la première course moderne de six jours sur une piste à Woodside, en Californie[1].

Le présent[modifier | modifier le code]

Au cours des dernières années, plusieurs courses de plusieurs jours sont tenues, parmi lesquelles les courses australiennes Westfield Sydney à Melbourne qui ont eu lieu de 1983 à 1991 et les 6 jours de Colac (en) (1983-2006) qui ne sont plus tenus. 2012 voit la dernière course TransEurope de 64 étapes organisée par Ingo Schulze. Les courses de Sri Chinmoy proposent plusieurs épreuves de plusieurs jours chaque année aux États-Unis : des courses de six et dix jours, une course de 3 100 km (5 000 km), 700, 1 000 et 1 300 miles (2 100 km), et plusieurs 24 et 48 heures en Europe, en Asie, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Transe Gaule, la TransAllemagne (de), la TransCorée ainsi que les courses occasionnelles TransAm et TransAustralie, ainsi que plusieurs événements de 6 jours en Europe et en Afrique du Sud. Les 4 séries de course des déserts du RacingThePlanet (en) et le Marathon des Sables font partie des courses les plus populaires qui se déroulent aujourd'hui[3].

Les piétons notables[modifier | modifier le code]

Les coureurs de plusieurs jours notables[modifier | modifier le code]

Les courses de plusieurs jours notables[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « The History of the 6 day race », sur Planet Ultramarathon, (consulté le 1er mars 2017)
  2. « Historique - Sri Chinmoy Marathon Team France », sur fr.srichinmoyraces.org (consulté le 1er mars 2017)
  3. a b et c (en) Jason Daley, « The 9 Toughest Ultramarathons », Outside Online,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  4. « Les dix courses les plus difficiles du monde - Edition du soir Ouest France - 10/10/2016 », sur www.ouest-france.fr (consulté le 6 mars 2017)
  5. L.J, « Les 15 courses les plus difficiles du monde », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 6 mars 2017)
  6. a et b (en) Matthew Algeo, Pedestrianism: When Watching People Walk Was America's Favorite Spectator Sport, Chicago Review Press, Incorporated, , 184 p. (ISBN 978-1-61374-397-3, lire en ligne)
  7. a et b (en-GB) Peter Radford, « Newmarket's greatest stayer », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 1er mars 2017)
  8. a et b (en) « Robert Barclay Allardice: the celebrated pedestrian », sur gillonj.tripod.com (consulté le 1er mars 2017)
  9. (en) « Turf memories of sixty years; », sur archive.org (consulté le 9 mars 2017)
  10. (en) Kelly Collins, « Old Time Walk and Run », sur www.lehigh.edu, (consulté le 1er mars 2017)
  11. a et b (en) « Running Past - The Pedestrian - Edward Payson Weston », sur www.runningpast.com (consulté le 28 février 2017)
  12. a et b (en) « Charles Rowell dead.; Noted Pedestrian Won Two Six Days' Contests in Madison Square Garden. », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2017)
  13. a et b (en) P. S. Marshall, « Charlie Rowell - aka the ‘Cambridge Wonder’ (1852-1909) », sur kingofthepeds.com (consulté le 28 février 2017)
  14. (en) « The champion pedestrian.; Daniel O'Leary's great walk at Liverpool - He covers 502 miles in less than six days - An American victory. », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2017)
  15. (en-US) « Foster Powell - The Celebrated Pedestrian - Geri Walton », Geri Walton,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2017)
  16. (en) Gary Corbitt, « Black Running History », tedcorbitt,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mars 2017)
  17. (en-GB) « Sporting heroes: Littlewood’s walk on the wild side », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mars 2017)
  18. (en) « IAU : Meilleures performances mondiales d'ultra distance », sur iau-ultramarathon.org (consulté le 8 février 2017)
  19. (en) « Records de Yiannis Kouros », sur yianniskouros.gr (consulté le 23 février 2017)
  20. « Serge Girard - Le tour de l'union européenne en courant », sur www.sergegirard.com (consulté le 28 février 2017)
  21. Lionel Gougelot, « Serge Girard, le coureur infatigable », Europe1.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2017)
  22. Sylvie Callier, « Patrick Malandain : 3861 km de course à pied en 38 jours 12 heures, record du monde de la traversée de l'Australie - France 3 Normandie », France 3 Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 27 février 2017)
  23. Jürgen Schoch, « DUV Ultramarathon-Statistik », sur statistik.d-u-v.org (consulté le 28 février 2017)
  24. Jürgen Schoch, « DUV Ultramarathon-Statistik », sur statistik.d-u-v.org (consulté le 28 février 2017)
  25. (en-CA) Tom Hawthorn, « Marathon man’s incredible feats largely uncelebrated », The Globe and Mail,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2017)
  26. (en) « Surasa Mairer », sur 3100.srichinmoyraces.org (consulté le 30 novembre 2017)
  27. (en-US) Robin Finn, « RUNNING; Ultra-Marathoners Limp to An Inner Peace », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 27 novembre 2017)
  28. Jürgen Schoch, « DUV - Classement international annuel », sur statistik.d-u-v.org (consulté le 27 novembre 2017)
  29. (en-US) « Washingtonian Completes Race Of 3,100 Miles », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le 28 février 2017)
  30. (en) Richard Weir, « Neighborhood Report: Jamaica; Running on Inner Strength », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 28 février 2017)
  31. (en) Alison Wade, « Finn Shatters Record in World's Longest Certified Footrace », Runner's World,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2017)
  32. (en) « 4 Deserts (2017) Official Website », sur www.4deserts.com (consulté le 2 mars 2017)
  33. (en-US) « ENDURrun », sur www.endurrun.com (consulté le 1er mars 2017)
  34. Gautier Demouveaux, « Ils s'élancent pour six jours d'endurance - Edition du soir Ouest France - 21/10/2016 », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 10 mars 2017)
  35. Julie Chaber, « Les 6 jours d'Antibes », Wanarun, le blog du running, du trail et de la course à pied,‎ (lire en ligne, consulté le 2 mars 2017)
  36. (en-US) « Across The Years », sur Across The Years (consulté le 2 mars 2017)
  37. (en) « Dayrunners », sur Dayrunners (consulté le 1er mars 2017)
  38. « Site officiel du marathon des sables », sur www.marathondessables.com (consulté le 2 mars 2017)
  39. (en-US) « Welcome to the Sri Chinmoy Marathon Team USA! - Sri Chinmoy Marathon Team USA », sur us.srichinmoyraces.org (consulté le 2 mars 2017)
  40. (en) « The Self-Transcendence 3100 Mile Race », sur www.3100.ws (consulté le 2 mars 2017)
  41. « 48 heures pédestres de Surgères », sur www.48heures-surgeres.net (consulté le 2 mars 2017)
  42. (de) « transeurope-footrace.org - Automatische Umleitung », sur www.transeurope-footrace.org (consulté le 2 mars 2017)
  43. (en-US) « Home - Kalahari Augrabies Extreme Marathon - Karoo », sur Kalahari Augrabies Extreme Marathon - Karoo (consulté le 1er mars 2017)
  44. (en) « The Ultimate In Endurance Running Events - The Ultra Centric Experience », sur www.ultracentric.com (consulté le 2 mars 2017)
  45. (en) « World Marathon Challenge », sur World Marathon Challenge (consulté le 1er mars 2017)
  46. (de) « News - Arcticultra », sur www.arcticultra.de (consulté le 2 mars 2017)
  47. (en-US) « The Official Site of La Ultra - The High », sur www.laultra.in (consulté le 1er mars 2017)
  48. « Ultra-trail - La « 555+ » : Dans l’enfer du décor - marathons.fr », sur www.marathons.fr, (consulté le 6 mars 2017)
  49. (en-GB) « Extrême runner : Accueil », sur www.extreme-runner.fr (consulté le 6 mars 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]