Transe Gaule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Transe Gaule
Généralités
Sport Course à pied
Création
Organisateur(s) Jean-Benoît Jaouen
Éditions 12 ()
Catégorie Ultrafond
Lieu(x) Drapeau : France Roscoff-Gruissan
Statut des participants Amateur
Site web officiel http://www.la-transegaule.fr/

Palmarès
Records masculin Drapeau : France Jean-Jacques Moros
91 h 14 min 12 s
féminin Drapeau : Japon Hiroko Okiyama en
108 h 49 min 34 s

La Transe Gaule est la course pédestre individuelle la plus longue de France. Elle est constituée de dix-huit étapes en dix-huit jours consécutifs pour un total de 1 150 km, de la Manche à la Méditerranée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Transe Gaule est créée en par Jean-Benoît Jaouen et Christophe Rochotte[1], Quinze concurrents prennent le départ pour cette première édition, pour atteindre un maximum de 50 coureurs par la suite. Douze éditions voient le jour jusqu'en , environ 350 coureurs issus de 25 pays participent à la Transe Gaule. Sur les dix premières éditions, 31 femmes et 187 hommes réussissent la traversée Manche-Méditerranée au moins une fois et jusqu’à 10 fois pour certains[2].

Cette course d'ultrafond a son équivalent entre autres en Allemagne (la Deutschlandlauf (de)) en Europe (la Transeurope) et en Amérique (la Transamérica)[3]. Suite à différentes difficultés, la Transe Gaule ne connaîtra pas de 13e édition en [4],[5].

Règles[modifier | modifier le code]

Les règles de course sont délibérément simples :

  • une étape d’une distance comprise entre 50 et 77 kilomètres par jour, à couvrir à une moyenne minimum imposée (éliminatoire) de 5,5 km/h ;
  • dix-huit étapes en dix-huit jours ;
  • classement général unique par cumul des temps de chaque étape.

Cette course, c'est la traversée de la France en courant. Le départ a lieu à Roscoff (Finistère) et l'arrivée à Gruissan plage (Aude)[6].

Éditions successives[modifier | modifier le code]

Année Numéro
d'édition
Distance
(km)
Nombre
de jours
Vainqueur
masculin homme, féminin femme
Pays Temps
2001 1 1 130 18 masculin Maurice Mondon Drapeau de la France France 96 h 15 min 46 s
2002 2 1 130 18 masculin Rainer Koch
féminin Ria Buiten
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
94 h 4 min 52 s
124 h 0 min 57 s
2004 3 1 149 18 masculin Jean-Jacques Moros
féminin Sigrid Eichner
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
94 h 0 min 36 s
184 h 30 min 20 s
2005 4 1 149 18 masculin Janne Kankaansyrja
féminin Hiroko Okiyama
Drapeau de la Finlande Finlande
Drapeau du Japon Japon
98 h 8 min 52 s
116 h 43 min 48 s
2006 5 1 150 18 masculin Werner Selch
féminin Regina Van Geene
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
109 h 17 min 41 s
176 h 34 min 42 s
2007 6 1 150 18 masculin Martin Wagen
féminin Elke Streicher
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
103 h 19 min 42 s
123 h 37 min 33 s
2008 7 1 151 18 masculin René Strosny
féminin Hiroko Okiyama
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau du Japon Japon
94 h 4 min 40 s
108 h 49 min 34 s
2010 8 1 150 18 masculin Nabuurs Jan
féminin Brigitte Bec Cètre
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de la France France
98 h 23 min 43 s
124 h 0 min 54 s
2011 9 1 150 18 masculin Jean-Jacques Moros
féminin Carmen Hildebrand
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
91 h 14 min 12 s
109 h 39 min 14 s
2013[7] 10 1 190 18 masculin Jean-Jacques Moros
féminin Carmen Hildebrand
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
100 h 42 min 27 s
116 h 33 min 29 s
2014 11 1 190 19 masculin Stéphane Pelissier
féminin Carmen Hildebrand
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
107 h 19 min 44 s
116 h 15 min 15 s
2016[8] 12 1 190 19 masculin David Le Broc'h
féminin Jennifer Bradley
Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
105 h 26 min 58 s
134 h 56 min 9 s
  • L'étape la plus courte est de 49 km, c'est la 11e (Bourganeuf - Peyrelevade) ;
  • La plus longue est de 75 km, c'est la 12e (Peyrelevade - Mauriac) ;
  • La longueur moyenne d'une étape est de 63,9 km.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint-Pons-de-Thomières : La Transe Gaule fait étape ce jeudi », midilibre.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2018)
  2. « Historique de la Transe Gaule », sur www.la-transegaule.fr (consulté le 16 octobre 2018)
  3. « Présentation de la Transe Gaule », sur www.la-transegaule.fr (consulté le 16 octobre 2018)
  4. « Transe Gaule. Fin de la belle aventure », Le Telegramme,‎ (lire en ligne, consulté le 16 octobre 2018)
  5. « Châteaubriant. Pas de Trans Gaule cette année. », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  6. « Parcours de la Transe Gaule », sur www.la-transegaule.fr (consulté le 16 octobre 2018)
  7. « Transe-Gaule : 60 concurrents pour 1 150 km de course à pied », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  8. « La Transe Gaule fait étape à Moussan », L'indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]