Yiánnis Koúros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un athlète image illustrant australien
Cet article est une ébauche concernant un athlète australien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Yiánnis Koúros
Yiannis Kouros 2008 Keszthely Hungary 2008.jpg
Biographie
Naissance
Nationalités
Activités

Yiánnis Koúros (en grec : Γιάννης Κούρος, né le à Tripolis en Arcadie, Grèce) est un coureur d'ultrafond d'origine grecque naturalisé australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kouros est parfois appelé le « Dieu courant » ou le successeur de Phidippidès. Il est détenteur d'un grand nombre de records du monde en ultrafond du 100 au 1 000 miles et du 12 h au 6 jours en extérieur[1],[2].

À l'âge de 16 ans, il commence à courir systématiquement et se consacre à la course de longue distance. Kouros devient célèbre en remportant en 1983 en un temps record[3] le premier Spartathlon, une course reliant Sparte et Athènes et l'ultrafond de Sydney à Mebourne (en) en 1985 en un temps record de 5 jours, 5 heures 7 minutes et 6 secondes. Il bat le record précédent détenu par Cliff Young (en)[4].

En 1990, en raison de la réticence de l'État grec à le soutenir, il doit émigrer en Australie où il reste pendant dix ans. Il retourne en Grèce en 2000 et continue à courir avec beaucoup de succès, en Grèce et à l'étranger[5]. En 2005, à l'âge de 49 ans, il brise son propre record du monde sur 6 jours réalisé 21 ans plus tôt avec 1 036,8 km[1]. Yiánnis Koúros vit à Melbourne.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1983 : 246 km du Spartathlon, Grèce, en 20h29'04s
  • 1984 : 246 km du Spartathlon, Grèce, en 20h25'00s
  • 1984 : 6 jours de Colac (en), Australie, soit 1 022 km
  • 1985 : 875 km de Sydney à Melbourne (en), Australie, en 5j05h07'
  • 1986 : 246 km du Spartathlon, Grèce, en 21h51'00s
  • 1987 : 875 km de Sydney à Melbourne, Australie, en 5j14h47'
  • 1989 : 875 km de Sydney à Melbourne, Australie, en 5j19h14'
  • 1990 : 875 km de Sydney à Melbourne, Australie, en 5j02h27'
  • 1990 : 246 km du Spartathlon, Grèce, en 21h57'00s
  • 1995 : 48 heures de Surgères, France, soit 470,781 km
  • 1996 : 48 heures de Surgères, France, soit 473,495 km
  • 1997 : 48 heures de Surgères, France, soit 422,829 km
  • 1997 : 24 heures d'Adélaïde, Australie, soit 303,506 km
  • 1998 : 24 heures de Bâle, Suisse, soit 290,221 km
  • 1999 : 24 heures de San Giovanni Lupatoto, Italie, soit 262,324 km
  • 2000 : 24 heures de San Giovanni Lupatoto, Italie, soit 265,683 km
  • 2000 : 48 heures de Surgères, France, soit 404,432 km
  • 2000 : 6 jours de Colac, Australie, soit 801,6 km
  • 2001 : 24 heures de San Giovanni Lupatoto, Italie, et 24 heures du championnat du monde IAU (en), soit 275,828 km
  • 2002 : 24 heures de l'université de Soochow, Taipei, Taïwan, soit 284,7 km
  • 2002 : 48 heures de Surgères, France, soit 436,702 km
  • 2003 : 48 heures de Surgères, France, soit 438,813 km
  • 2004 : 48 heures de Surgères, France, soit 443,337 km
  • 2005 : 6 jours de Colac, Australie, soit 1 036,8 km

Records du monde[modifier | modifier le code]

  • 12 h sur route : 162,543 km (New York, États-Unis, 7 novembre 1984)
  • 12 h sur piste : 162,400 km (Montauban, France, 16 mars 1985)
  • 24 h sur route : 290,221 km (Bâle, Suisse, 3 mai 1998)
  • 24 h sur piste : 303,506 km (Adélaïde, Australie, 5 octobre 1997)
  • 48 h sur route : 433,095 km (Bornholm, Danemark, 23 mai 2008)
  • 48 h sur piste : 473,797 km (Surgères, France, 5 mai 1996)
  • 6 jours sur route : 1 028,370 km (New York, États-Unis, 26 mai 1988)
  • 6 jours sur piste : 1 036,800 km (Colac, Australie, 26 novembre 2005)
  • 100 miles (160,9 km) sur route : 11 h 46 min et 37 s (New York, États-Unis, 8 novembre 1984)
  • 1 000 km sur route en 5 jours, 20 h 13 min et 40 s (New York, États-Unis, 26 mai 1998)
  • 1 000 km sur piste en 5 jours, 16 h et 17 min (Colac, Australie, 2 décembre 1984)
  • 1 000 miles (1 609 km) sur route en 10 jours, 10 h 30 min et 36 s (New York, États-Unis, 1988)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « IAU : Meilleures performances mondiales d'ultra distance », sur iau-ultramarathon.org (consulté le 8 février 2017)
  2. (en) « Records de Yiannis Kouros », sur yianniskouros.gr (consulté le 23 février 2017)
  3. (en) « Japan's Ryoichi Sekiya wins Spartathlon race - USATODAY.com », sur usatoday30.usatoday.com (consulté le 9 février 2017)
  4. (en) « The Sydney Morning Herald - Recherche d'archives de Google Actualités », sur news.google.com.au (consulté le 9 février 2017)
  5. (en) « Site de Yiannis Kouros », sur yianniskouros.gr (consulté le 9 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]