Yiánnis Koúros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yiánnis Koúros
Yiannis Kouros 2008 Keszthely Hungary 2008.jpg
Biographie
Naissance
Nationalités
Activités
Autres informations
Site web

Yiánnis Koúros (en grec : Γιάννης Κούρος, né le à Tripolis en Arcadie, Grèce) est un coureur d'ultrafond d'origine grecque naturalisé australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kouros est parfois appelé le « Dieu courant » ou le successeur de Phidippidès. Il est détenteur d'un grand nombre de records du monde en ultrafond du 100 au 1 000 miles et du 12 h au 6 jours en extérieur[1],[2].

À l'âge de 16 ans, il commence à courir systématiquement et se consacre à la course de longue distance. Kouros devient célèbre en remportant en 1983 en un temps record[3] le premier Spartathlon, une course reliant Sparte et Athènes et l'ultrafond de Sydney à Mebourne (en) en 1985 en un temps record de 5 jours, 5 heures 7 minutes et 6 secondes. Il bat le record précédent détenu par Cliff Young (en)[4].

En 1990, en raison de la réticence de l'État grec à le soutenir, il doit émigrer en Australie où il reste pendant dix ans. Il retourne en Grèce en 2000 et continue à courir avec beaucoup de succès, en Grèce et à l'étranger[5]. En 2005, à l'âge de 49 ans, il brise son propre record du monde sur 6 jours réalisé 21 ans plus tôt avec 1 036,8 km[1]. Yiánnis Koúros vit à Melbourne.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1983 : 246 km du Spartathlon, Grèce, en 20h29'04s
  • 1984 : 246 km du Spartathlon, Grèce, en 20h25'00s
  • 1984 : 6 jours de Colac (en), Australie, soit 1 022 km
  • 1985 : 875 km de Sydney à Melbourne (en), Australie, en 5j05h07'
  • 1986 : 246 km du Spartathlon, Grèce, en 21h51'00s
  • 1987 : 875 km de Sydney à Melbourne, Australie, en 5j14h47'
  • 1989 : 875 km de Sydney à Melbourne, Australie, en 5j19h14'
  • 1990 : 875 km de Sydney à Melbourne, Australie, en 5j02h27'
  • 1990 : 246 km du Spartathlon, Grèce, en 21h57'00s
  • 1995 : 48 heures de Surgères, France, soit 470,781 km
  • 1996 : 48 heures de Surgères, France, soit 473,495 km
  • 1997 : 48 heures de Surgères, France, soit 422,829 km
  • 1997 : 24 heures d'Adélaïde, Australie, soit 303,506 km
  • 1998 : 24 heures de Bâle, Suisse, soit 290,221 km
  • 1999 : 24 heures de San Giovanni Lupatoto, Italie, soit 262,324 km
  • 2000 : 24 heures de San Giovanni Lupatoto, Italie, soit 265,683 km
  • 2000 : 48 heures de Surgères, France, soit 404,432 km
  • 2000 : 6 jours de Colac, Australie, soit 801,6 km
  • 2001 : 24 heures de San Giovanni Lupatoto, Italie, et 24 heures du championnat du monde IAU (en), soit 275,828 km
  • 2002 : 24 heures de l'université de Soochow, Taipei, Taïwan, soit 284,7 km
  • 2002 : 48 heures de Surgères, France, soit 436,702 km
  • 2003 : 48 heures de Surgères, France, soit 438,813 km
  • 2004 : 48 heures de Surgères, France, soit 443,337 km
  • 2005 : 6 jours de Colac, Australie, soit 1 036,8 km

Records du monde[modifier | modifier le code]

  • 12 h sur route : 162,543 km (New York, États-Unis, 7 novembre 1984)
  • 12 h sur piste : 162,400 km (Montauban, France, 16 mars 1985)
  • 24 h sur route : 290,221 km (Bâle, Suisse, 3 mai 1998)
  • 24 h sur piste : 303,506 km (Adélaïde, Australie, 5 octobre 1997)
  • 48 h sur route : 433,095 km (Bornholm, Danemark, 23 mai 2008)
  • 48 h sur piste : 473,797 km (Surgères, France, 5 mai 1996)
  • 6 jours sur route : 1 028,370 km (New York, États-Unis, 26 mai 1988)
  • 6 jours sur piste : 1 036,800 km (Colac, Australie, 26 novembre 2005)
  • 100 miles (160,9 km) sur route : 11 h 46 min et 37 s (New York, États-Unis, 8 novembre 1984)
  • 1 000 km sur route en 5 jours, 20 h 13 min et 40 s (New York, États-Unis, 26 mai 1998)
  • 1 000 km sur piste en 5 jours, 16 h et 17 min (Colac, Australie, 2 décembre 1984)
  • 1 000 miles (1 609 km) sur route en 10 jours, 10 h 30 min et 36 s (New York, États-Unis, 1988)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « IAU : Meilleures performances mondiales d'ultra distance », sur iau-ultramarathon.org (consulté le 8 février 2017)
  2. (en) « Records de Yiannis Kouros », sur yianniskouros.gr (consulté le 23 février 2017)
  3. (en) « Japan's Ryoichi Sekiya wins Spartathlon race - USATODAY.com », sur usatoday30.usatoday.com (consulté le 9 février 2017)
  4. (en) « The Sydney Morning Herald - Recherche d'archives de Google Actualités », sur news.google.com.au (consulté le 9 février 2017)
  5. (en) « Site de Yiannis Kouros », sur yianniskouros.gr (consulté le 9 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]