Coupe du Maroc de football 1967-1968

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coupe du Trône de football 1967-1968
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) Fédération royale marocaine de football
Édition 12e
Date 1967-1968
Nations Drapeau du Maroc Maroc
Site web officiel www.frmf.ma

Palmarès
Vainqueur Racing de Casablanca

Navigation

La saison 1967-1968 de la Coupe du Trône est la douzième édition de la compétition.

Le Racing de Casablanca remporte la coupe au détriment du Raja de Casablanca sur le score de 1-0 au cours d'une finale jouée dans le Stade d'honneur à Casablanca. Le Racing de Casablanca gagne ainsi cette compétition pour la toute première fois de son histoire. On peut également dire que la finale est un derby car elle oppose deux clubs d'une même ville.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Wydad Athletic Club FAR de Rabat 1 - 1
7 - 8 (t.a.b)
Racing de Casablanca Moghreb de Tetouan 2 - 1[1]
Stade Marocain Maghreb de Fès 1 - 0
Renaissance de Berkane Mouloudia Club d'Oujda 0 - 2
TAS de Casablanca Union de Sidi Kacem 1 - 1
4 - 2 (t.a.b)
Raja Club Athletic Raja de Beni Mellal 2 - 0[2]
Kénitra Athlétic Club Renaissance de Settat 2 - 4[3]
Chabab Mohammédia Difaâ d'El Jadida 2 - 0[2]

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Raja Club Athletic Stade marocain 3 - 2[3]
Renaissance de Settat FAR de Rabat 2 - 0
Mouloudia Club d'Oujda Racing de Casablanca 1 - 2
TAS de Casablanca Chabab Mohammédia 0 - 1

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Renaissance de Settat Racing de Casablanca 0 - 1
Chabab Mohammédia Raja Club Athletic 0 - 1

Finale[modifier | modifier le code]

La finale oppose les vainqueurs des demi-finales, le Racing de Casablanca face au Raja de Casablanca, le au Stade d'honneur à Casablanca.

Coupe du Trône : Finale 1968 Racing de Casablanca 1 - 0 Raja de Casablanca Stade d'honneur, Casablanca

Arbitrage : Driss Bourzgi
[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. match rejoué après un nul de 2-2
  2. a et b match rejoué après un nul de 0-0
  3. a et b match rejoué après un nul de 1-1