Coupe du Maroc de football 1972-1973

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coupe du Trône de football 1972-1973
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) Fédération royale marocaine de football
Édition 17e
Date 1972-1973
Nations Drapeau du Maroc Maroc
Site web officiel www.frmf.ma

Palmarès
Vainqueur Fath Union Sport de Rabat

Navigation

La saison 1972-1973 de la Coupe du Trône est la dix-septième édition de la compétition.

Le Fath Union Sport de Rabat remporte la coupe au détriment de l'Ittihad Khemisset sur le score de 3-2 au cours d'une finale jouée pour la première fois au Stade Al Inbiâate à Agadir. Le Fath Union Sport de Rabat remporte ainsi cette compétition pour la seconde fois de son histoire.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Fath Union Sport de Rabat OCE de Casablanca 0 - 2
Union Sportive d'Inezgane Club Athletic Youssoufia Berrechid 1 - 0
Chabab Atlas Khénifra Youssoufia Club de Rabat 0 - 1
Chabab Mohammédia Renaissance de Berkane 5 - 0
Renaissance de Settat Difaâ d'El Jadida 1 - 1
1 - 3 (t.a.b)
Ittihad Khemisset Raja Club Athletic 2 - 1
Kawkab de Marrakech Union de Sidi Kacem 1 - 1
2 - 4 (t.a.b)
Mouloudia Club d'Oujda CODM Meknès 2 - 0

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Union Sportive d'Inezgane Youssoufia Club de Rabat 2 - 1
Fath Union Sport de Rabat Difaâ d'El Jadida 1 - 0[1]
Mouloudia Club d'Oujda Union de Sidi Kacem 1 - 3
Ittihad Khemisset Chabab Mohammédia 2 - 1

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Équipe 1 Équipe 2 Résultat
Wydad Athletic Club Union de Sidi Kacem 3 - 2
Ittihad Khemisset Union Sportive d'Inezgane 3 - 0[1]

Finale[modifier | modifier le code]

La finale oppose les vainqueurs des demi-finales, le Fath Union Sport de Rabat face à l'Ittihad Khemisset, le au Stade Al Inbiâate à Agadir.

Coupe du Trône : Finale 1973 Fath Union Sport de Rabat 3 - 2 Ittihad Khemisset Stade Al Inbiâate, Agadir

Arbitrage : Mohamed Benali
[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b match rejoué après un nul de 0-0